Nous nous sommes fourvoyés

Ce n’est pas l’information qui nous fait défaut, nous en sommes submergés mais le fait est que nous avons appris à nous déconnecter des sentiments que nous inspirent l’accumulation des déchets et de la pollution qui s’ensuit, les sécheresses à répétition ou les inondations dévastatrices, la perte vertigineuse de la biodiversité, l’exploitation déraisonnable des ressources limitées de la planète et c’est bien là que le bât blesse : nous avons perdu le contact avec la nature dont nous sommes faits.

La suite sur : https://www.lalibre.be/debats/opinions/2022/02/12/nous-nous-sommes-fourvoyes-COLTT2UVLVDKTGZBJ4DWTFZW4U/

Les enjeux n’ont jamais été aussi élevés : https://www.lalibre.be/planete/environnement/2022/02/14/climat-les-enjeux-nont-jamais-ete-aussi-eleves-insiste-le-patron-du-giec-XVWAI37ZO5FIZBBBDZISSC4ZNI/

Et : https://www.lalibre.be/planete/environnement/2022/02/14/les-impacts-devastateurs-du-rechauffement-au-crible-de-195-pays-QXITAB6FKNF2XLY55GODW62QKA/

Étiquettes : , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :