Une « Maison » comme un monde

Par Hugues Le Paige

Dans son récit « De fer et de verre – La maison du peuple de Victor Horta », Nicole Malinconi donne ainsi la plus juste définition de l’architecture révolutionnaire du maître de l’Art Nouveau. Même si quand elle l’évoque ainsi, Horta ne s’est pas encore lancé dans l’aventure qui sera autant invention que souffrance. Il en est toujours à la conception des maisons de maître de la bourgeoisie éclairée. « De Fer et de verre  » est naturellement l’histoire de la création de ce « palais qui ne serait pas un palais », comme l’écrira plus tard Horta, mais une « maison où l’air et la lumière seraient le luxe si longtemps exclu des taudis ouvriers », bref une vraie Maison du Peuple, en plein cœur de Bruxelles. Mais aussi, à travers les heurts et malheurs qui la frapperont du fait même de ses promoteurs — les responsables successifs du POB, du PSB et du PS — le récit, le temps d’un siècle, des folles espérances et de terribles désillusions du mouvement ouvrier belge.

La suite sur : https://www.revuepolitique.be/une-%e2%80%89maison%e2%80%89-comme-un-monde/

Un livre que j’ai trouvé passionnant à lire.

Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :