Non, tout n’est pas bon dans ces cochons

Gros embarras du nouveau ministre de l’Agriculture.

Marc Fesneau va devoir trancher entre la santé des consommateurs et les intérêts de l’industrie cochonnière. Cette dernière pensait avoir sauvé l’un de ses ingrédients magiques, l’E250. Des sels nitrités dont elle fait un usage immodéré pour allonger la durée de vie de ses charcuteries prétranchées.

La suite sur : https://librejugement.org/2022/07/19/tour-de-cochon-pour-lindustrie-du-cochon/

Étiquettes : , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :