Archive for the ‘accaparement de terres’ Category

Le Brésil est toujours en flammes, mais la police harcèle les écolos

décembre 7, 2019

par Adriana Carvalho

Arrêtés pour motifs fallacieux, emprisonnés, privés de leurs passeports et même tondus… En Amazonie brésilienne, membres d’ONG ou pompiers bénévoles sont harcelés par la police. Les feux, eux, brûlent toujours.

La suite sur : https://reporterre.net/Le-Bresil-est-toujours-en-flammes-mais-la-police-harcele-les-ecolos

Face aux bulldozers, que vaut la terre

octobre 4, 2019

Amazonie : appel au boycott de l’agrobusiness brésilien

août 24, 2019

par C’est déjà ça – café culturel

Le plan du président brésilien, Jair Bolsonaro, de son gouvernement et de ses partenaires industriels et lobbyistes est simple : accroître toujours plus l’exploitation industrielle des terres pour satisfaire leur pouvoir et leur enrichissement, quelles que soient les conséquences sur la nature. Face à ce plan, un appel a été lancé pour boycotter tous les produits de l’agrobusiness brésilien.

La suite sur : https://blogs.mediapart.fr/cest-deja-ca-cafe-culturel/blog/230819/amazonie-appel-au-boycott-de-lagrobusiness-bresilien

Feronia : quand la coopération belge soutient l’accaparement des terres

mai 29, 2019

par Stéphane Desgain et Eric Walravens

Sur des terres héritées de la colonisation belge au Congo, la société canadienne Feronia gère 100.000 hectares dont 30.000 ha de plantations de palmiers à huile. Malgré les promesses, les retombées pour la population sont très maigres. Pire, l’entreprise rogne sur les terres vivrières locales. Et pourtant, BIO, la société publique belge d’investissement pour les pays en développement, ainsi que le ministre de la Coopération, Alexander De Croo, soutiennent fermement l’entreprise. Après une mission d’observation sur place, le CNCD-11.11.11 appelle la Belgique à changer de cap.

La suite sur : https://www.cncd.be/Feronia-quand-la-cooperation-belge

Pour quelques hectares de plus

décembre 19, 2016

Comment les politiques s’arrangent entre amis pour modifier les Plans Locaux d’Urbanisme, les lois, pour détourner l’intérêt général sans aucun scrupule… pour les intérêts privés… Confiscation de la démocratie, véritable terrorisme économique, toujours au profit du B.T.P., de la finance, des promoteurs et de la grande distribution.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article33233

Les accaparements de terres sont désormais considérés par la CPI comme des crimes contre l’humanité

novembre 5, 2016

C’est une annonce aux allures de coup de tonnerre dans un environnement où les multinationales sont habituées à une relative impunité. La Procureure générale de la Cour pénale internationale Fatou Bensouda (photo) a affirmé jeudi dans un document de politique générale sur « la sélection et la hiérarchisation des affaires » que les destructions de l’environnement et les accaparements de terres seront désormais traités comme des crimes contre l’humanité.

La suite sur : http://www.bonnes-nouvelles.be/site/actualites-les_accaparements_des_terres_sont_d_sormais_consid_r_s_par_la_cpi_comme_des_crimes_contre_l_humanit_-305-999-305-2208-fr.html

Il va y avoir du boulot !

Des Chinois achètent en France des centaines d’hectares de terres agricoles

juin 18, 2016

par Nathalie Picard

Dans l’Indre, une société chinoise a acquis cinq exploitations agricoles totalisant 1.700 hectares de terres. Profitant d’une faille juridique, elle a contourné les instances chargées du contrôle du foncier agricole et contribue au développement d’une agriculture sans paysan.

La suite sur : https://reporterre.net/Des-Chinois-achetent-en-France-des-centaines-d-hectares-de-terres-agricoles

Vincent Bolloré désigné comme accapareur de terres et censeur d’internet au Palais de justice de Paris

février 17, 2016

par Barnabé Binctin et Hervé Kempf  

Mr Bolloré déteste que l’on s’intéresse à ses activités africaines. De nombreux éléments attestent qu’il pratique « l’accaparement de terres » en Afrique et en Asie, comme l’avait décortiqué Bastamag. Le milliardaire a poursuivi le site d’information et d’autres sites ayant relayé l’enquête. Mais le procès s’est retourné contre l’industriel.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article30602

Le groupe Bolloré a déposé une seconde plainte en diffamation contre le site d’information Basta !.

octobre 10, 2015

L’accaparement des terres en Afrique ou en Asie serait-il devenu un sujet impossible à évoquer sans risquer une longue procédure judiciaire ? Informer sur les mises en cause de la Socfin, une holding luxembourgeoise dont plusieurs entités du groupe Bolloré sont actionnaires, par des organisations internationales et des communautés locales serait-il tabou ? Oui semble-t-il, car le groupe Bolloré a déposé une seconde plainte en diffamation contre notre site d’information.

La suite sur : http://www.acrimed.org/Liberte-de-la-presse-Bollore-porte-de-nouveau-plainte-contre-Basta

Le documentaire à voir sur : https://resistanceauthentique.wordpress.com/2015/10/09/le-documentaire-qui-genait-bollore-enquete-sur-le-credit-mutuel/

Politiques de terres volées

août 29, 2015

par Alexandre Hyacinthe 

Depuis quelques années, le phénomène d’accaparement des terres a pris de l’ampleur, et avec lui ses conséquences désastreuses, notamment sur le continent africain et en Europe de l’Est. En France, on ne connaît pas pour l’instant d’investissements massifs visant les terres de la part des grandes entreprises multinationales. Pour autant, on peut bien parler de confiscation du foncier agricole, qui se développe de différentes manières, plus ou moins insidieuses. Petite typologie non exhaustive de ce qui prive les paysans et paysannes de leur outil de production.

La suite sur : http://cqfd-journal.org/Politiques-de-terres-volees