Archive for the ‘agir’ Category

Des droits pour les peuples, des règles pour les multinationales

janvier 23, 2019

l y a trois ans, notre mouvement a été déterminant pour stopper le TAFTA, l’accord de libre échange transatlantique. Cela n’a pas été facile. Ensemble, nous avons collecté 3,3 millions de signatures. Des centaines de milliers d’entre vous ont manifesté dans les rues. Nous avons tenu tête aux multinationales, aux lobbyistes, à 28 gouvernements et à la Commission Européenne. Et nous avons gagné !

Maintenant, nous devons nous y remettre afin d’abattre une fois pour toutes l’ISDS – ces tribunaux d’arbitrage qui étaient l’un des aspects les plus dangereux du TAFTA. Ces trois dernières années ont mortellement affaibli ce système. Pour la première fois, avec un effort ciblé en 2019, nous pouvons nous en débarrasser pour de bon. Une campagne Européenne contre l’arbitrage d’investissement et pour plus de responsabilité des multinationales vient juste d’être lancée pour se saisir de cette opportunité.

Signez la nouvelle pétition pour mettre fin aux privilèges des multinationales !

ISDS est l’acronyme anglais du “Règlement des différends entre Investisseurs et États”. Ce système opaque crée une justice d’exception uniquement accessible aux multinationales et aux super-riches. Ils peuvent l’utiliser pour attaquer les États, et empêcher de nouvelles régulations qui ont pour but de protéger les peuples et la planète. Dans le cas inverse, si ces mêmes multinationales violent les droits humains, les communautés impactées n’ont pas de possibilité d’obtenir justice. C’est une injustice insupportable !

Certains cas d’arbitrage sont bien connus, comme celui de la multinationale Vattenfall qui réclame 5 milliards (!) d’euros à l’Allemagne pour sa décision de sortir du nucléaire. Mais des centaines d’autres cas scandaleux ne reçoivent que peu d’attention. Et de nouveaux traités comprenant un tel système de justice d’exception en faveur des multinationales continuent d’être signés ! Afin d’y mettre fin, nous devons nous opposer à ces nouveaux accords, et mettre fin aux accords existants – CETA inclus !

Signez la nouvelle pétition pour mettre fin aux privilèges des multinationales !

Cette semaine, les multinationales sont rassemblées à Davos, pour le forum économique mondial. Leurs PDG dineront et bavarderont avec les chefs d’État du monde entier jusqu’à vendredi. Parmi les multinationales présentes, on compte Chevron, qui a attaqué l’Equateur afin d’éviter d’avoir à dépolluer les régions impactées par ses activités en Amazonie. Cargill, qui a attaqué le Mexique, après que le gouvernement ait mis en place une taxe sur le sucre afin de lutter contre l’obésité dans le pays. Dow Chemical, qui a attaqué le Canada pour avoir interdit des pesticides dangereux…et des douzaines d’autres.

Aujourd’hui, nous nous invitons à leur fête. Nos collègues de la campagne “Des droits pour les peuples, des règles pour les multinationales” sont à Davos. Habillé.e.s en costumes de loups, ils vont révéler plus de 40 multinationales présentes au forum économique mondial ont utilisé l’ISDS pour attaquer des gouvernements et ainsi récupéré de larges sommes d’argent public. Certaines de ces multinationales ont violé les droits humains à un ou plusieurs endroits dans le monde, mais les peuples et la planète ne peuvent pas se retourner contre elles !

Les humains ont besoin de plus de droits, et les multinationales de plus de règles ! Il faut mettre fin aux systèmes de justice d’exception pour les multinationales, et 2019 est l’année pour le faire.

Rejoignez ce nouveau mouvement, en commençant par signer la pétition dès aujourd’hui !

Bien à vous,
L’équipe de Stop TTIP

PS : les États membres de l’UE viennent juste de décider de mettre fin à tous leurs traités contenant un mécanisme ISDS entre membres de l’UE. C’est un premier pas important, auquel nous avons contribué. Augmentons la pression, afin que tous les traités contenant de tels privilèges pour les multinationales soient annulés, et qu’aucun nouveau ne soit plus jamais signé !

Oui, je veux mettre fin aux privilèges des multinationales!

Plus d’informations sur https://stopisds.org/fr/action/

Publicités

Les inégalités nuisent gravement à la santé

janvier 22, 2019

Le nouveau rapport d’Oxfam est formel : le fossé entre pauvres et riches ne cesse de s’élargir. Les super-riches et les multinationales sont de moins en moins taxés, tandis que les dépenses pour les services publics comme les soins de santé sont rabotées en permanence.

La suite sur : https://www.oxfamsol.be/fr/les-inegalites-nuisent-gravement-la-sante-0?utm_medium=email&utm_campaign=Les%20in%C3%A9galit%C3%A9s%20nuisent%20gravement%20%C3%A0%20la%20…&utm_source=YMLP

Paris et alentours : la solidarité avec nos lieux autogérés en Grèce, c’est maintenant !

janvier 20, 2019

par Yannis Youlountas

Ami.es, camarades et compagnons francilens, on compte beaucoup sur vous à partir de ce soir : Montreuil, Corbeil-Essonnes, Saulx-les-Chartreux, St-Ouen L’Aumône…

PARIS ET ALENTOURS : LA SOLIDARITÉ AVEC NOS LIEUX AUTOGÉRÉS EN GRÈCE, C’EST MAINTENANT ! ❤️🖤

La suite sur : http://blogyy.net/2019/01/19/paris-et-alentours-la-solidarite-avec-nos-lieux-autogeres-en-grece-cest-maintenant/

Devine qui vient manger au jardin les 2 et 3 février

janvier 18, 2019

Chaque hiver depuis 2004, Natagora invite les particuliers à compter les oiseaux qui visitent leur jardin.

Le recensement mené début 2018 a confirmé le retour des oiseaux aux mangeoires. Toutes les espèces de mésanges se sont rétablies après le creux de 2017. Les populations de plusieurs granivores ont explosé. Seul le merle noir subit un petit recul.

La suite sur : http://oiseaux.natagora.be/index.php?id=devine_qui_oiseaux0

La Première Nation du Lac-Simon organise la protection du caribou au Québec

janvier 18, 2019

par Olivier Kolmel, Chargé de la campagne Forêt, Greenpeace Canada.

“Le caribou est en déclin, faut l’écouter. C’est ca qu’on se fait dire, nous autres, par les aînés. Deten. Écoute.”1

L’an dernier, le gouvernement du Québec allait abandonner les caribous de Val-d’Or à leur sort probable: l’extinction. Vous avez, avec d’autres sympathisant·es de Greenpeace dénoncé cette situation. Et la communauté Anishnabe du Lac Simon, en collaboration avec les Premières Nations de Kitcisakik et de Long Point, a décidé d’agir2.

Ne lâchant rien, ces communautés ont demandé et obtenu un financement fédéral de 1,26 million de dollars sur cinq ans3 pour mettre en place des mesures de conservation. C’est une histoire qui vaut la peine d’être racontée et partagée.

Regardez la vidéo et partagez leur histoire.

Que nous apprend cette histoire ? Elle nous apprend que le leadership et les connaissances des peuples autochtones sont indispensables pour résoudre la crise de la biodiversité, restaurer la santé du caribou et celle de nos forêts. La résistance et résilience dont la communauté de Lac-Simon fait preuve s’avère un modèle pour quiconque souhaite dénoncer le statu quo et œuvrer pour un monde plus juste et équitable.

En se battant pour le caribou, la communauté de Lac Simon défend non seulement sa souveraineté alimentaire mais aussi l’exercice de ses droits ancestraux et de sa culture.

En se battant pour le caribou, la communauté de Lac Simon nous interpelle également sur l’urgence de protéger nos forêts. Espèce parapluie4, la santé du caribou forestier nous renseigne sur la santé de la forêt. Et s’il est menacé, la forêt l’est tout autant. Les activités industrielles dérègle le délicat équilibre de la forêt et sa santé. La forestrie industrielle et d’autres activités humaines perturbent l’équilibre délicat de la forêt et sa santé.

Alors que les forêts sont essentielles dans la lutte contre les changements climatiques à l’échelle planétaire, écoutons ce que les Premières Nations ont à nous dire et suivons leur leadership pour les protéger.

Ce qu’il se passe dans les forêts nous concerne tous.

Avec solidarité,

Gravement blessés, des manifestants appellent à un « acte XII » pour l’interdiction des grenades et flashballs

janvier 17, 2019

par Sophie Chapelle

Ils ont perdu une main ou un pied à cause d’une grenade. D’autres ont perdu un œil, suite à un tir de LBD40. Ils garderont un handicap, des cicatrices ou des gênes à vie pour avoir simplement manifesté, en France. Ils se disent « mutilés pour l’exemple » et témoignent dans une vidéo commune. Antoine, Robin, Axelle, Antonio, Thomas… appellent à un Acte XII le 2 février pour demander l’interdiction des grenades et flashballs : « On doit réapprendre à vivre avec nos handicaps, avec tout ce que nos traumatismes impliquent. Ce qui pourra nous apaiser, c’est qu’enfin ces armes soient définitivement interdites et ne puissent plus faire grossir nos rangs. » Le Défenseur des droits demande également la suspension de l’usage de ces armes.

La suite sur : https://www.bastamag.net/Gravements-blesses-des-manifestants-appellent-a-un-acte-XII-pour-l-interdiction

La fin de la chasse baleinière japonaise en Antarctique

janvier 17, 2019

Nous avons refermé 2018 sur une victoire pour laquelle nous nous sommes battus de nombreuses années : faire de l’antarctique un véritable sanctuaire pour les baleines.

La suite sur : http://seashepherd.fr/index.php/actu-editos/actualites/122-news-04012019-01-fr

3000 écoliers dans la rue pour le climat : « Nous ne séchons pas les cours, nous nous battons pour l’avenir »

janvier 15, 2019

par Nick Dobbelaere

« Nous ne séchons pas les cours, nous nous battons pour l’avenir. » Certaines directions d’écoles pourraient froncer les sourcils, mais ce slogan traduit bien le message des plus de 3 000 élèves qui ont fait grève ce jeudi 10 janvier pour manifester à Bruxelles pour le climat.

La suite sur : https://ptb.be/articles/3000-ecoliers-dans-la-rue-pour-le-climat-nous-ne-sechons-pas-les-cours-nous-nous-battons-0

Allez-y les jeunes et BRAVO : https://www.lalibre.be/actu/belgique/des-eleves-francophones-sechent-les-cours-pour-manifester-pour-le-climat-il-s-agirait-d-une-absence-injustifiee-5c3e31d5d8ad5878f0036c95

« Israël, rendu fou par BDS », par Thomas CANTALOUBE

janvier 14, 2019

« En dépit des dénégations du gouvernement israélien, la campagne de boycott, désinvestissement et sanction commence à avoir un impact dans le pays. L’Eurovision, organisé à Tel-Aviv en mai 2019, offre une nouvelle plateforme pour les militants BDS.

Si l’on veut être sûr d’irriter un Israélien, il suffit de prononcer les trois lettres BDS. Peu de choses sont susceptibles de provoquer une réaction aussi épidermique que l’acronyme du mouvement international promouvant le boycott, le désinvestissement et les sanctions à l’égard de leur pays en raison de sa politique d’annexion des territoires palestiniens. Et, de manière quasiment unanime, à quelques exceptions près, tous les Israéliens sont à la fois prompts à condamner BDS et à balayer du revers de la main son efficacité. Comme le résume Daniel Shek, ancien ambassadeur d’Israël à Paris et figure modérée de la vie politique locale, « le plus grand accomplissement de BDS est de rendre ce pays fou ! ».

La suite sur : http://europalestine.com/spip.php?article15011

Tous ceux qui participeront, à quelque niveau que ce soit (artistes, techniciens, spectateur(trice)s, …) se rendront complice des exactions du régimes israélien.

« Etre neutre face à une situation d’injustice c’est choisir le côté de l’oppresseur. » ‘D. Tutu)

Si vous avez trop de jouets (faites passer)

décembre 27, 2018

par Yannis Youlountas

27 fourgons attendent de se remplir pour partir en convoi solidaire en Grèce, en février.

La suite sur : http://blogyy.net/2018/12/25/si-vous-avez-trop-de-jouets/