Archive for the ‘agriculture’ Category

Le retour des pesticides néonicotinoïdes désormais inéluctable

mars 17, 2021

par Justine Guitton-Boussion

Malgré l’opposition des associations de défense de l’environnement, les insecticides néonicotinoïdes, interdits en 2018, ont été réautorisés par le gouvernement en 2020. Après le Conseil constitutionnel, le Conseil d’État vient de valider cette décision. Les semences enrobées de ce biocide controversé seront plantées dès la fin du mois de mars.

La suite sur : https://reporterre.net/Le-retour-des-pesticides-neonicotinoides-desormais-ineluctable

Criminel !

Plusieurs villes repassent à l’offensive pour protéger leurs populations des effets des pesticides

mars 7, 2021

par Sophie Chapelle

Pour réglementer les pesticides, plusieurs communes viennent de prendre des arrêtés de « protection de la population » en se fondant sur le trouble de voisinage et la réglementation des déchets.

La suite sur : https://www.bastamag.net/Plusieurs-villes-repassent-a-l-offensive-pour-proteger-leurs-populations-des-effets-des-pesticides-dechets-trouble-voisinage

Révélations sur le double discours de la France en matière d’agriculture

mars 2, 2021

2 513 projets et 7 institutions pour 5,8 milliards d’euros de soutiens financiers : Action contre la Faim, le CCFD-Terre Solidaire et Oxfam ont analysé 10 ans de financements agricoles de la France.

Depuis 10 ans, la France est l’un des rares pays à se présenter comme champion de l’agroécologie* et du climat. Avec le ‘succès’ de la COP21 à Paris en 2016 et le « Make Our Planet Great Again » utilisé par le président Emmanuel Macron en 2017 suite à la décision des Etats-Unis de Donald Trump de sortir des accords de Paris sur le climat, la France se présente comme un pays leader sur les questions climatiques. Mais qu’en est-il réellement ?

La suite sur : https://www.actioncontrelafaim.org/a-la-une/revelations-sur-le-double-discours-de-la-france-en-matiere-dagriculture/?m_i=dStKPP0FQqKtOkU76UUFe6RbH5ihLg6jqhPHMrfBNneo1cFHalNWEp2_Dgugca467_5KYjKd75hJ44Jl5SaVaiCFcII7dC&reserved_codemailing=21FINE3&utm_source=selligent&utm_medium=email&utm_campaign=21FINE3

Pesticides : stop au boomerang empoisonné ! Ni production, ni exportation de substances interdites

février 18, 2021

En pleine crise du Covid-19, les géants des pesticides en Europe – Bayer-Monsanto, BASF et Syngenta – font tout ce qui est en leur pouvoir pour continuer à fabriquer et vendre des pesticides nocifs, même ceux interdits en Europe. Pourtant bannis dans l’Union européenne car dangereux pour la santé et l’environnement, ces pesticides finissent par revenir par effet boomerang dans nos assiettes.

La suite sur : https://www.foodwatch.org/fr/sinformer/nos-campagnes/alimentation-et-sante/pesticides/petition-stop-au-boomerang-empoisonne-ni-production-ni-exportation-de-substances-interdites/

Ils pourrissent tout ! Ne cédons pas à leurs sirènes maléfiques.

février 15, 2021

par Moran Kerinec

Amazon, Cdiscount… Le commerce en ligne envahit le marché alimentaire bio.

Livrer des tomates bio à des particuliers en quelques heures ? Voilà le plan des géants de l’internet. Dernier terrain de conquête du commerce en ligne, l’alimentaire bio attise l’appétit d’Amazon et de Cdiscount. Les agriculteurs, eux, redoutent une perte du sens de leur métier, étouffés par la course à la standardisation et aux volumes.

La suite sur : https://reporterre.net/Amazon-Cdiscount-Le-commerce-en-ligne-envahit-le-marche-alimentaire-bio

La mystification de la révolution verte des années 1960 censée lutter contre la faim dans le monde

février 13, 2021

par Bernard Conte

Le système d’exploitation et de contrainte, capitaliste depuis trois siècles, façonne les structures de la société en vue d’une exploitation et d’une domination accrues des masses. Pour ce faire, il use de ruse pour arriver à ses fins. En effet, la domination du petit nombre sur le grand nombre a besoin d’un « pseudo » consentement de la part de la masse. Pour l’obtenir, le système met en lumière et promeut des causes « humanitaires » qui, tellement « évidentes », logiques, charitables et flatteuses pour la dignité humaine, deviennent rapidement des dogmes, des vérités imposées qu’il est interdit de mettre en doute ou de contester. Il s’agit le plus souvent de « sauver » tout ou partie de l’Humanité. Ces causes humanitaires, véritables « croisades », mobilisent les multiples agents du système : personnel politique, médias, intellectuels, économistes, juristes, experts… Le but réel desdites croisades est de façonner les structures des sociétés destinataires pour les rendre compatibles avec l’évolution planifiée du système d’exploitation. L’exemple de la révolution verte, débutée dans les années 1960 dans le Tiers-Monde, pour « lutter contre la faim dans le monde » apparaît significatif. Elle a contribué à ajuster les structures de la société (particulièrement celles du secteur de l’agriculture traditionnelle), à intégrer ledit secteur dans la mondialisation et à créer des dépendances externes (économiques, technologiques, financières…). Ce façonnage sociétal facilitera le passage au néolibéralisme avec la crise de la dette extérieure du début des années 1980.

La suite sur : https://www.legrandsoir.info/la-mystification-de-la-revolution-verte-des-annees-1960-censee-lutter-contre-la-faim-dans-le-monde.html

Bataille de chiffres pour décrédibiliser le rapport sur les pesticides de la Fondation Nicolas Hulot

février 10, 2021

Le Basic (Bureau d’analyse sociétale pour une information citoyenne) a révélé dans son rapport pour la Fondation Nicolas Hulot pour la nature et l’Homme (FNH) ce mardi 9 février un chiffre alarmant sur l’utilisation des pesticides dans l’agriculture française. Le recours à ses produits aurait augmenté de 25 % en dix ans (jusqu’en 2018). Peu de temps après la publication du rapport, deux journalistes ont clamé sur Twitter la « malhonnêteté » des calculs et du bilan qui en est fait par la fondation.

La suite sur : https://reporterre.net/Bataille-de-chiffres-pour-decredibiliser-le-rapport-sur-les-pesticides-de-la-Fondation

« La Cour des comptes, début 2020, tirait déjà le même bilan : « Ainsi, l’objectif initial de diminution du recours aux produits phytopharmaceutiques de 50 % en dix ans, reporté en 2016 à l’échéance 2025 et confirmé en avril 2019, assorti d’un objectif intermédiaire de – 25 % en 2020, est loin d’être atteint. »

« Mange des tomates mon amour, …. »

février 6, 2021

De plastique et d’os

janvier 26, 2021

par Benoît Godin

Bon élève autoproclamé de la transition verte, le Portugal a autorisé en octobre 2019 l’extension de monocultures intensives sous plastique en plein milieu d’un parc naturel. La surface des sols occupés par d’interminables serre-tunnels pourrait bientôt y tripler. Encore une fois, la défense d’intérêts financiers ouvre le champ, en toute connaissance de cause, à un désastre écologique. Tout autant qu’humain : suivant le sinistre modèle andalou, cette agro-industrie prédatrice a massivement recours à une main-d’œuvre immigrée amenée à travailler et vivre dans des conditions révoltantes. Ici comme ailleurs, l’espoir vient des populations qui, localement, organisent la lutte.

La suite sur : http://cqfd-journal.org/De-plastique-et-d-os

Label Haute valeur environnementale : un instrument au service de l’agriculture intensive ?

janvier 23, 2021

Le budget 2021 accorde un crédit d’impôt aux agriculteurs engagés dans la certification Haute valeur environnementale (HVE). Créé pour valoriser des changements de pratiques agricoles, ce label, trop peu ambitieux, est aujourd’hui décrié par des associations environnementales, qui y voient un outil d’écoblanchiment.

La suite sur : https://reporterre.net/Querelles-autour-du-label-Haute-valeur-environnementale-un-instrument-au-service-de-l-agriculture-intensive