Archive for the ‘agriculture’ Category

Hécatombe chez les mésanges : des traces de 36 types de pesticides différents découvertes

septembre 15, 2019

Les résidus de 36 types de pesticides différents ont été décelés sur une centaine d’échantillons de poussins de mésanges morts, ressort-il du rapport de recherche publié jeudi par deux organisations flamandes (Vogelbescherming Vlaanderen et Vereniging voor Ebologish Leven en Tuinieren – Velt). Celles-ci avaient entrepris d’examiner de plus près ces oisillons à la suite d’une hausse de leur mortalité.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article42153

Déjà en 1960, Rachel Carson lançait l’alarme dans son livre « Printemps silencieux ».

Dans mon jardin au 3/4 sauvage, il n’y a jamais eu d’usage de pesticides ou autres saloperies (ce qui n’est malheureusement pas le cas de mes voisins pour lesquels la moindre « mauvaise herbe » doit être éradiquée.
Tout l’été les mésanges sont venues se désaltérer aux différents « points d’eau » que j’avais installés, même en ma présence proche, et, tout l’hiver, c’est un incessant ballet autour des mangeoires, ce qui ne m’a pas empêché de constater une diminution de leur nombre.

Publicités

« Les haies enquiquinent les agriculteurs » ! Et bien, moi, ce sont les empoisonneurs de la biodiversité et de notre santé qui m’enquiquinent !

septembre 12, 2019

https://www.lalibre.be/planete/environnement/accord-de-gouvernement-wallon-les-haies-enquiquinent-les-agriculteurs-5d793df4f20d5a229e51d9ac

Cinq grandes villes françaises interdisent les pesticides sur leur territoire: « Le but? Faire plier le gouvernement »

septembre 12, 2019

Paris et quatre autres grandes villes ont interdit jeudi l’utilisation des produits phytosanitaires chimiques sur leur territoire, rejoignant la bataille anti-pesticides lancée par des maires ruraux dans l’espoir de faire pression sur le gouvernement qui a moqué un « coup de com ».

La suite sur : https://www.lalibre.be/planete/environnement/cinq-grandes-villes-francaises-interdisent-les-pesticides-sur-leur-territoire-le-but-faire-plier-le-gouvernement-5d7a1abef20d5a229e537dc9

Macron le président « make our planet green again » doit être content, non ?

L’UJFP lance un appel pressant à développer la solidarité avec les agriculteurs de Gaza : Khuza’a saison 4

septembre 9, 2019

Les graines de l’avenir :
Pour la pépinière des paysans de Khuza’a et Abasan

Sous la menace des balles,
sur leurs terres souvent ravagées par les chenilles des bulldozers et les aspersions de défoliants,
soumis à un blocus interdisant toute exportation et décidant arbitrairement les maigres importations,
étranglés financièrement pas un système bancaire aussi impitoyable que partout au monde,

Les paysans de Khuza’a et Abasan proclament :

« Nous continuerons à cultiver nos terres, maîtres de nos savoirs et de notre travail,
et pour cela, nous vous demandons votre aide pour échapper au lobby des semenciers et produire nous-mêmes les graines de nos jardins maraîchers. »

La suite sur : http://ujfp.org/spip.php?article7367

«  »Quand j’ai appris ça, je pensais que c’était une +fake news+ et que ce n’était pas sérieux! Cette proposition n’est pas croyable » (Daniel Cueff)

septembre 7, 2019

Le gouvernement va proposer de fixer à 5 ou 10 mètres, selon les cultures, la distance minimale entre les habitations et les zones d’épandage de pesticides, un arbitrage dénoncé comme minimaliste par les écologistes et les associations.

La suite sur : https://www.lalibre.be/dernieres-depeches/afp/pesticides-la-distance-de-protection-des-habitations-fait-bondir-les-ecologistes-5d73c4169978e22ea7d2d80b

Grand jour : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article42117

Ces cerveaux qui nous gouvernent !!! http://erbykezako.blogspot.com/2019/09/ces-cerveaux-qui-nous-gouvernent.html

Toutes ces saloperies doivent être interdite !

Les empoisonneurs

septembre 5, 2019

par L’Iena Rabbioso

Il y a quelque chose de pourri dans l’agriculture française. Juste après 1945, il fallait encore des tickets de rationnement pour le petit peuple. Oui, la France avait faim jusqu’à la fin des années 50, et cela a justifié un programme terrifiant de meurtre de l’agriculture traditionnelle. Du rendement, du rendement, et encore plus de rendement avec toujours plus de machines et de produits toxiques, un truc du genre chinois mais dans les années 60-70.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article42100

Dans le Finistère, un paysan risque de perdre ses terres au profit de l’agro-industrie

septembre 3, 2019

par Justine Guitton-Boussion

Bastien Moysan, paysan en conversion bio du Finistère, pourra-t-il faire vivre son projet de ferme ? Symboles de l’âpreté de la lutte pour le foncier agricole, les terres qu’il exploite pourraient être achetées aux enchères par de gros propriétaires.

La suite sur : https://reporterre.net/Dans-le-Finistere-un-paysan-risque-de-perdre-ses-terres-au-profit-de-l-agro-industrie

Chiche que pour une fois nos politiciens fassent montre d’un soupçon de courage ?

septembre 1, 2019

Et si l’Europe interdisait les produits issus de la déforestation en Amazonie ? : https://www.lalibre.be/international/amerique/et-si-l-europe-interdisait-les-produits-issus-de-la-deforestation-en-amazonie-5d6b6c3b9978e27153ed3e7f

https://www.levif.be/actualite/environnement/au-dela-des-incendies-les-multiples-perils-qui-menacent-l-amazonie/article-normal-1183747.html

Et si nous réduisions notre consommation de viande et la choisissions d’élevages bios de proximité , ça c’est dès maintenant à notre portée, comme beaucoup d’autres choix responsables.

S’inquiéter de la disparition de la forêt amazonienne ? Oui. Mais alors cesser l’hypocrisie !

août 30, 2019

La demande belge de soja fait des dégâts collatéraux en Amérique latine.

La suite sur : https://www.lalibre.be/planete/environnement/la-demande-belge-de-soja-fait-des-degats-collateraux-en-amerique-latine-5d68d6c8d8ad580a56dfe32d

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article42056

Je signe, tu signes, il signe,… nous vivons sans tous ces poisons

août 26, 2019

Le projet « Wallonie sans Pesticides » vise à développer les alternatives qui permettront à terme d’éliminer l’utilisation de tous les produits pesticides chimiques de synthèse en Wallonie.

L’agriculture biologique ne se limite pas à interdire le recours aux pesticides chimiques de synthèse. Elle est codifiée dans un cahier des charges technique avec des méthodes de production définies. Et surtout, elle repose sur une vision globale, sur des valeurs.

Nature & Progrès souhaite rassembler tous ceux qui veulent vivre dans une Wallonie « clean », tous ceux qui sont conscients que le seul avenir de notre région, c’est le zéro chimique. C’est ambitieux et c’est possible si nous travaillons par étapes en gardant le cap sur l’objectif final : bannir totalement ces poisons de notre environnement. Soutenez-nous en signant notre appel. Près de 6.600 personnes font déjà partie de cette belle communauté.

https://www.walloniesanspesticides.com/copie-de-bienvenue

6.600 personnes, c’est bien mais c’est aussi bien peu au regard de la population, alors, AGISSONS !

Et M…E à l’industrie chimique 😉