Archive for the ‘cinéma’ Category

Avant-première du film de Daniel Kupferstein « Pas en mon nom » le 11 septembre

août 29, 2019

“Pas en mon nom !”, un documentaire sur les juifs critiques envers Israël.

Daniel Kupferstein refuse de soutenir de « manière inconditionnelle » la politique de Tel-Aviv. Pour le réalisateur, très souvent, lorsque les conflits violents reprennent au Proche-Orient, les juifs de France sont appelés à soutenir « inconditionnellement » Israël. Pourtant, a-t-il dit, un certain nombre d’entre eux refusent de s’enfermer là-dedans, parce qu’ils restent attachés à une paix dans cette région du monde.

La suite sur : https://plateforme-palestine.org/Avant-premiere-du-film-de-Daniel-Kupferstein-Pas-en-mon-nom-le-11-septembre

https://vimeo.com/317131657

Publicités

Born to be wild

août 17, 2019

100 ans et toujours bon pied bon oeil

août 9, 2019

https://www.lalibre.be/culture/cinema/zorro-un-centenaire-en-pleine-forme-5d4c3fbcf20d5a58a8ded417

Bouli Lanners sacré meilleur acteur au festival du film de Cabourg

juin 16, 2019

Il a été récompensé pour son rôle de Mario Messina dans le film « C’est ça l’amour » de la réalisatrice française Claire Burger, qui a pour sa part reçu le prix de la meilleure réalisatrice.

La suite sur : https://www.lalibre.be/culture/cinema/bouli-lanners-sacre-meilleur-acteur-au-festival-du-film-de-cabourg-5d055ce87b50a62b5bf6faf4

Alma

juin 4, 2019

Patrick Rouxel a signé un film exceptionnel. « Alma », le documentaire fait prendre conscience de la brutalité humaine à l’égard de la forêt et des animaux sauvages et domestiques. Un récit poétique avec des images à la limite du supportable et un objectif : celui de sensibiliser l’opinion sur les rapports de l’homme aux autres êtres vivants.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article41422

Cisjordanie à Cannes, la course d’obstacles d’un jeune cinéaste palestinien

juin 3, 2019

« Premier étudiant palestinien sélectionné par la Cinéfondation, pépinière de nouveaux talents du festival de Cannes, Wisam al-Jafari a appris à contourner les difficultés, à l’image des ses protagonistes dans « Ambience », film étonnamment joyeux tourné dans le camps de réfugiés où il habite », relate l’Agence France Presse (AFP).

La suite sur : http://europalestine.com/spip.php?article264

Cinéma en smoking, cinéma en cagoule

mai 31, 2019

par Yannis Youlountas

Nous avons reçu un message de félicitations d’un notable du Festival de Cannes, suite à son échange avec des amis communs sur place, qui a tâté le terrain en s’adressant à Maud et Yannis. Voici un extrait de notre réponse collective.

La suite sur : http://blogyy.net/2019/05/31/cinema-en-smoking-cinema-en-cagoule/

Alice Guy, la première vraie cinéaste au monde

mai 28, 2019

par Bernard Gensane

C’est en voulant me documenter de nouveau sur Louis Le Prince, chimiste français émigré en Grande-Bretagne et auteur du premier film cinématographique que je suis tombé sur la Française Alice Guy, réalisatrice (pardon : réalisateure) du second film de fiction de l’histoire du cinéma.

La suite sur : https://www.legrandsoir.info/alice-guy-la-premiere-vraie-cineaste-au-monde.html

https://www.liberation.fr/debats/2019/06/05/la-pellicule-invisible-d-alice-guy_1731901

« Sorry We Missed you » : un Ken Loach désespéré met en scène l’ubérisation du travail

mai 17, 2019

par Fernand Denis

Comment a évolué le monde du travail durant les cinquante dernières années ? Facile, il suffit de regarder les films de Ken Loach.

Dans « Moi, Daniel Blake », sa Palme d’or, le cinéaste britannique abordait la fracture numérique qui excluait les plus âgés. Dans « Sorry We Missed You », ovationné à Cannes, il met en scène l’uberisation.

La suite sur : https://www.lalibre.be/culture/cinema/cannes/sorry-we-missed-you-un-ken-loach-desespere-met-en-scene-l-uberisation-du-travail-5cde86f8d8ad586467acae1e

Après « Merci Patron ! », François Ruffin revient avec un film très touchant sur les Gilets jaunes, « J’veux du soleil »

mai 15, 2019

par Hubert Heyrendt

Depuis le 17 novembre dernier, la France vit, tous les samedis au rythme des manifestations. La colère est partie de « La France d’en bas », « périphérique », incapable d’encaisser la hausse des taxes sur les carburants décidée par le gouvernement d’Edouard Philippe. « Rends l’ISF d’abord ! » « Destitution ! » « R.I.C. ! » « Macron démission ! » : les slogans ont rapidement fleuri autour des ronds-points de France.

La suite sur : https://www.lalibre.be/culture/cinema/apres-merci-patron-francois-ruffin-revient-avec-un-film-tres-touchant-sur-les-gilets-jaunes-j-veux-du-soleil-5cda94179978e2534732b025