Archive for the ‘décroissance’ Category

La cyclerie, un atelier du vélo durable à Liège

mars 1, 2021

À La cyclerie, on monte des vélos à la carte sur base de cadres de récupération. Une manière de répondre de manière qualitative aux besoins et aux usages des clients de l’atelier. Ceux-ci sont d’ailleurs impliqués dans le processus de fabrication et prennent ainsi conscience du travail derrière l’objet.

La suite sur : https://www.lalibre.be/planete/inspire/la-cyclerie-un-atelier-du-velo-durable-a-liege-6038b9c67b50a62acf630e97

Plus d’usage d’un vélo, donnez-lui une seconde vie, faites-en don à La cyclerie.

L’habitat léger, choisi et écologique : une alternative freinée par des « maires shérifs »

janvier 3, 2021

par Benjamin Sourice

Ils veulent construire eux-mêmes leur habitat, plus respectueux et plus proche des espaces naturels. Mais leurs aspirations se confrontent à un code de l’urbanisme peu favorable à l’habitat dit « réversible », et aux préjugés de maires.

La suite sur : https://www.bastamag.net/habitat-leger-choisi-ecologique-reversible-yourte-paillourte-cabanoiseau-alternative-logement-freinee-par-des-maires-sherifs

Un spectre hante notre société : celui de la décroissance

juillet 15, 2020

Alors que le « spectre de la décroissance » inquiète de plus en plus de monde, à commencer par le président Macron, plusieurs membre du collectif « Un Projet de Décroissance » reviennent sur le concept et son intérêt potentiel.

La suite sur : http://www.projet-decroissance.net/?p=2690

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

« Le recyclage se nourrit du jetable et contribue à perpétuer son utilisation »

juillet 2, 2020

par Flore Berlingen

Militante de l’écologie et des communs, directrice de l’association Zero Waste France, Flore Berlingen a publié le 30 juin Recyclage, le grand enfumage : comment l’économie circulaire est devenue l’alibi du jetable (éd. Rue de l’échiquier). Avec son accord, nous reproduisons ici des extraits de l’introduction de ce livre qui brise pas mal d’idées reçues sur le recyclage et les imaginaires qu’il véhicule.

La suite sur : https://usbeketrica.com/article/le-recyclage-se-nourrit-du-jetable

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Décroissance aéronautique : ne pas céder aux sirènes de l’éco-kérosène

juin 30, 2020

par Laurent Castaignède

Alors que la plupart des avions restent cloués au sol, l’exigence de contreparties environnementales aux aides de l’Etat vers le secteur aérien se fait de plus en plus forte. Mais les solutions technologiques comme l’agro-kérosène et l’hydrogène ne sont que des moyens de poursuivre une fuite en avant intenable, selon Laurent Castaignède, ingénieur de l’École centrale Paris, fondateur du bureau d’études BCO2 Ingénierie et auteur de Airvore ou la face obscure des transports, chronique d’une pollution annoncée.

La suite sur : http://www.socialter.fr/fr/module/99999672/923/dcroissance_aronautique__ne_pas_cder_aux_sirnes_de_lco_krosne

Agro-kérosène ! Non, nécro-kérosène.

Non, la décroissance ne signifie pas la fin de l’économie mais un retour collectif à certaines valeurs oubliées

juin 6, 2020

Une opinion de Michele Gilkinet, Alain Adriaens, Bernard Legros et Jean-Pierre Wilmotte, défenseurs de la décroissance, à l’occasion de la journée mondiale de la décroissance.

« Un événement ne nous libère que si nous renonçons à nos habitudes et le saisissons comme une occasion de pensée. » Hannah Arendt

Depuis 2013, les groupes décroissants du monde entier ont décidé d’une journée mondiale commune de la décroissance pour montrer à quel point les alternatives menant au-delà d’une société qui repose sur la croissance économique sont déjà non seulement explorées mais encore mises en pratiques partout sur notre planète.

La suite sur : https://www.lalibre.be/debats/opinions/non-la-decroissance-ne-signifie-pas-la-fin-de-l-economie-mais-un-retour-collectif-a-certaines-valeurs-oubliees-5eda0f3cd8ad58250fa93b2c

Tous malades du covid-19

mai 30, 2020

De cette pandémie, plus que les trop nombreux morts liés au Covid-19, c’est probablement le confinement généralisé et prolongé de 4 milliards d’êtres humains qui restera dans les livres d’histoire et d’économie.

Que s’est-il passé à l’orée du printemps 2020, pour que devant cette situation sanitaire, il ait été unanimement consenti à un confinement presque intégral de la population française …. quoi qu’il en coûte ? Comment en sommes-nous arrivés là ? Cette décision unanime, quasi mondiale pose questions. Pourquoi ce virus justifiait-il de telles mesures alors que rien n’est fait contre d’autres dangers bien pires ? Ne risquent-t-elles pas surtout de nous coûter encore plus cher, humainement, socialement, y compris en nombre de morts indirectes ?

La suite sur : http://www.projet-decroissance.net/?p=2672#more-2672

Le piège se referme sur l’Europe. Deux choix s’offre à nous

avril 18, 2020

« Sachons sortir des sentiers battus, des idéologies, nous réinventer », le Président l’a dit, la Décroissance nous y invite

avril 18, 2020

« Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune. Nous devons aujourd’hui reprendre le flambeau et donner toute sa force à ce principe. Il nous faudra bâtir une stratégie où nous retrouverons le temps long, la possibilité de planifier, la sobriété carbone, la prévention, la résilience qui seules peuvent permettre de faire face aux crises à venir. […] Sachons, dans ce moment, sortir des sentiers battus, des idéologies, nous réinventer – et moi le premier. »

La suite sur : https://www.partipourladecroissance.net/?p=9611

Qui peut faire confiance à Macron, cette marionnette de la finance et du néolibéralisme ?
Il n’y a qu’à l’écouter pour avoir la réponse.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Aux responsables politiques chargés de la stratégie de relance post-Covid-19 : le changement radical est possible et indispensable

avril 14, 2020

Une opinion d’Alexandre Detroux, doctorant sous mandat FNRS en sciences politiques (ULB/UCLouvain).

À l’heure d’aborder la sortie de crise et de procéder à des choix structurants pour la société post-covid 19, un appel aux responsables politiques à éviter à tout prix le retour au status quo : une croissance décorrélée des besoins des humains et de leur environnement.

Le moment approche où l’intérêt médiatique convergera vers l’ « après », les mesures à prendre pour rétablir le pays suite à un arrêt prolongé. Le cadrage du débat risquerait de se faire dans des termes souvent entendus dans les jours passés. Des journalistes qui s’inquiètent du prix du baril de pétrole, du dévissement des bourses, d’une croissance mondiale en déclin ; des responsables politiques et experts justifiant que sans croissance, il sera difficile de redémarrer, mais que les plans de relance éviteront peut-être cette catastrophe. Avant la crise sanitaire actuelle, une telle manière de poser la question et d’y répondre aurait laissé indifférent, arrachant tout au plus un soupir de lassitude. Mais à présent, ce langage automatique agace, énerve, voire révolte.

La suite sur : https://www.lalibre.be/debats/opinions/aux-responsables-politiques-charges-de-la-strategie-de-relance-post-covid-19-le-changement-radical-est-possible-et-indispensable-5e956f5e9978e2284162a589

et aussi : http://blog.ecologie-politique.eu/post/Un-besoin-a-reconsiderer-l-avion