Archive for the ‘droits de l’Humain’ Category

Un gilet jaune comparait devant le tribunal correctionnel pour avoir porté plainte contre la police

juillet 19, 2019

Contexte:

Lors de la manifestation « gilets jaunes » du 16 Février 2019 au Mans, monsieur DAVID.B et sa femme ont été molestés, matraqués et insultés par la police après avoir tenté d’aider un autre gilet jaune alors qu’ils étaient pacifistes.
A la suite des coups portés par la polices, ainsi qu’après avoir reçu à bout portant du gel lacrymogène rouge, monsieur DAVID.B perd connaissance. La police à refusé l’aide de sa fille (infirmière et pompier volontaire) ainsi que des médics présents sur place. Malgré le fait qu’ils étaient prévenus du risque cardiaque de celui-ci. Sa femme, a dû être transportée par les pompiers vers les urgences de proximité à cause de traumatismes au genou. Elle doit se faire opérer le 1er Aout prochain.

A la suite de cela, le couple décide de porter plainte contre la police le lundi 18 Février 2019 pour que justice soit faite. 3 mois après les faits, et sans autre préalable, il est placé en garde à vue. Laissé libre à l’issue, il se voit reprocher d’avoir « commis des violences sur dépositaires de l’autorité publique » et devra se présenter devant le tribunal correctionnel du Mans le 4 septembre 2019.
CF l’article libération du 30/05/2019 et l’article du ouest France du 29/06/2019.

A ce jour, la procureur du Mans a saisit l’IGPN de Rennes pour mener l’enquête.

But de la pétition:

-Ne pas laisser cette famille isolée face à cette situation, la soutenir.

-Laisser la justice faire son travail afin que la vérité ressorte face à l’arbitraire.

-Ne pas laisser banaliser les violences/ pratiques policières qui vont à l’encontre de ce que l’on attend d’une telle fonction publique dans une démocratie.

-Aider cette famille a ce que les préjudices moraux et physiques qu’elle rencontrent soit reconnues et que monsieur DAVID.B soit innocenté.

-D’une manière plus générale, défendre les libertés individuelles et collectives particulièrement attaqués dans cette période.

https://www.mesopinions.com/petition/justice/gilet-jaune-comparait-devant-tribunal-correctionnel/70540

Publicités

La faim dans le monde toujours en progression

juillet 16, 2019

La faim dans le monde affectait 821,6 millions de personnes dans le monde en 2018, contre 811 l’année précédente, selon un rapport annuel publié lundi par plusieurs organisations de l’ONU qui déplorent une troisième année consécutive de hausse.

La suite sur : https://www.levif.be/actualite/international/la-faim-dans-le-monde-toujours-en-progression-deplore-l-onu/article-news-1166001.html

« 41,2 tonnes de nourriture jetées chaque seconde dans le monde

Halte au massacre des enfants de Palestine

juillet 16, 2019

Abd Arrahman Yaser Shtaiwi, 10 ans a été touché vendredi 12 juillet en pleine tête par une balle explosive tirée par un tireur d’élite.

Abd Arrahman est un enfant de Palestine. Il vit dans le village de Kafr Qaddoum, village encerclé par une colonie peuplée de fanatiques religieux.

La suite sur : https://www.france-palestine.org/Halte-au-massacre-des-enfants-de-Palestine

Un prisonnier palestinien retrouvé mort dans sa cellule d’isolement : http://europalestine.com/spip.php?article362

Les gardiennes de la forêt amazonienne sont menacées

juillet 16, 2019

L’Amazonie abrite des centaines de communautés indigènes, des milliers d’espèces et la moitié des forêts tropicales du monde, la protection de ce territoire nous concerne tous et toutes. Le collectif de Femmes amazoniennes d’Equateur lutte depuis des années contre l’exploitation pétrolière, minière et forestière, qui représente souvent une menace pour l’environnement et les droits des populations indigènes. En 2018, une série d’attaques violentes a ciblé 4 membres de ce collectif, cheffes dans leur communauté, Patricia Gualinga, Nema Grefa, Salomé Aranda et Margoth Escobar : menaces de mort, attaques par jets de pierres, incendie criminel, etc.

Bien qu’elles aient toutes porté plainte, le bureau de la procureure générale n’a pris aucune mesure pour enquêter efficacement sur ces attaques et pour accorder des mesures de protection à ces femmes. Par conséquent, elles risquent leur vie et celle des membres de leur famille en menant leur travail légitime et important de défenseures des droits et de l’environnement.

Cependant aujourd’hui nous pouvons agir ! Le Président Moreno s’est engagé en 2017, lors de sa campagne présidentielle, à protéger ces femmes courageuses. La Procureure générale, Diana Salazar, investie en 2019, s’est également publiquement engagée à restructurer l’institution et à faire de la défense des droits humains l’une de ses priorités.

Le 09 août prochain, journée internationale des droits des peuples autochtones, le Collectif des Femmes amazoniennes remettra au Président et à la Procureure générale cette pétition. Nous avons un mois pour collecter un maximum de signatures et ainsi faire pression sur les autorités équatoriennes pour qu’elles rendent justice et protègent efficacement ces femmes défenseures ! A vous de jouer !

JE SIGNE LA PÉTITION : https://www.amnesty.fr/liberte-d-expression/petitions/justice-et-protection-pour-les-amazoniennes-qui-defendent

Le travail de défense des droits humains liés à l’environnement est l’une des formes de militantisme les plus dangereuses qui peut avoir des conséquences mortelles. Selon l’ONG Global Witness, en 2017 – la dernière année pour laquelle elle dispose de statistiques- 207 défenseurs de l’environnement ont été tués pour avoir défendu leurs terres, la vie sauvage et les ressources naturelles. En 2017, la grande majorité d’entre eux vivaient en Amérique du Sud, qui est ainsi pour ces défenseurs la plus dangereuse région du monde.

Pourquoi c’est le moment d’agir ?

Depuis sa création, le collectif de Femmes d’Amazonie fait appel à l’État équatorien afin qu’il mette fin aux activités mortifères des sociétés pétrolières et minières opérant sur les territoires ancestraux de leurs communautés. Le collectif s’est notamment fait connaître en 2013 avec l’organisation d’une série d’actions d’interpellation pacifique à travers le pays (marches, sit-in, etc.) pour empêcher une compagnie pétrolière de s’installer sur un territoire occupé par deux communautés indigènes (Tagaeri et Taromenane) en isolement volontaire. L’administration Correa, l’ancien Président d’Equateur, a organisé un « lynchage public » de ces femmes, afin de décrédibiliser leur mouvement et par conséquent la cause pour laquelle elles se battaient. Le changement de rhétorique, et les promesses répétées de la nouvelle administration du Président Moreno de protéger les défenseurs des droits humains, représentent une occasion unique d’exiger que ses promesses se traduisent en actes concrets.

Twitter supprime le compte de l’organisation de défense d’Assange

juillet 16, 2019

par Mike Head

Jeudi dernier, sans préavis ni explication, Twitter a arbitrairement suspendu le compte de @Unity4J, une plateforme dédiée à la diffusion d’informations et au plaidoyer pour le fondateur de WikiLeaks Julian Assange. Au moment d’écrire ces lignes, le compte a disparu depuis deux jours.

La suite sur : https://www.investigaction.net/fr/twitter-supprime-le-compte-de-lorganisation-de-defense-dassange/

Les Maisons d’Alimentation vénézuéliennes : la dernière tranchée contre le blocus économique

juillet 14, 2019

par Marco Terrugi

Les “Casas de Alimentación” (“Maisons d’Alimentation”) sont une des tranchées pour freiner les impacts de la situation économique au Venezuela. Dans le quartier de Caricuao, à Caracas, en fonctionne une, baptisée “Luchadoras de la Patria” (“Lutteuses de la Patrie”). Luisa et les cuisinières se lèvent tous les jours à l’aube pour garantir les repas des personnes qui en ont le plus besoin dans le quartier.

La suite sur : https://venezuelainfos.wordpress.com/2019/07/14/les-maisons-dalimentation-venezueliennes-la-derniere-tranchee-contre-le-blocus-economique/

France : empêchez l’expulsion d’un couple vers le Soudan

juillet 9, 2019

par Amnesty international France

Torturés au Soudan pour avoir manifesté pacifiquement, L et Y. risquent un renvoi imminent vers le danger. Interpellez le préfet de Seine-Saint-Denis afin d’arrêter leur expulsion !

La suite et pour agir : https://www.amnesty.fr/actions-mobilisation/expulsion-soudan?utm_source=emailing-action&utm_medium=email&utm_campaign=mobilisation_Soudan

C’est les envoyer vers la mort ! Tout simplement criminel.

Délit de solidarité : le guide est là !

juillet 8, 2019

Le collectif Délinquants solidaires, dans lequel l’UJFP est impliquée, publie son guide sur le délit de solidarité. Un outil pour se mobiliser en solidarité ! À diffuser sans modération.

Délit de solidarité : le 6 juillet 2019 marquera le premier anniversaire de la décision du Conseil constitutionnel consacrant la fraternité comme principe à valeur constitutionnelle. Une année où les poursuites et intimidations à l’encontre des solidaires ont gagné en légitimité dans le discours politique, en dépit de la reconnaissance du principe de fraternité.

La suite sur : http://ujfp.org/spip.php?article7272

Le retrait de Talib Kweli de la programmation du festival fait partie de la tendance à la censure anti-palestinienne : http://ujfp.org/spip.php?article7270

Attention aux héritiers politiques… par La Belette

juillet 8, 2019

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article41715

Les résultats de la politique migratoire conclue avec les Libyens par l’Union européenne

juillet 6, 2019

Malnutrition, enlèvements, travail forcé, torture: des ONG présentes en Libye dénoncent les conditions de détention des migrants piégés dans ce pays, conséquence selon elles de la politique migratoire des pays européens conclue avec les Libyens.

La suite sur : https://www.levif.be/actualite/international/tortures-affames-enleves-l-impitoyable-piege-referme-sur-les-migrants-bloques-en-libye/article-normal-1162327.html