Archive for the ‘droits des femmes’ Category

Gisèle Halimi

juillet 28, 2020

https://www.lemonde.fr/disparitions/article/2020/07/28/l-avocate-gisele-halimi-defenseuse-passionnee-de-la-cause-des-femmes-est-morte_6047506_3382.html

Ne vous résignez jamais

https://www.france-palestine.org/Hommage-a-Gisele-Halimi-engagee-pour-les-droits-du-peuple-palestinien

L’intention de Varsovie de se retirer du traité sur les violences faites aux femmes inquiète l’Europe

juillet 27, 2020

Les appels se sont multipliés durant le week-end et lundi pour que l’Europe intervienne face à la volonté de la Pologne de se retirer de la Convention d’Istanbul, un texte du Conseil de l’Europe qui vise à lutter contre toutes les formes de violence à l’égard des femmes et contre la violence domestique.

La suite sur : https://www.lalibre.be/international/europe/les-intentions-de-varsovie-de-se-retirer-du-traite-sur-les-violences-faites-aux-femmes-inquiete-l-europe-5f1ed62e7b50a677fb498a96

 » l’UE en elle-même ne l’a pas encore ratifié.
Alors, imaginer qu’elle va prendre des sanctions contre la Pologne, …..

Alexandria Ocasio-Cortez répond à Theodore S. Yoho…

juillet 25, 2020

La réponse d’Alexandria Ocasio-Cortez au Rep Yoho qui l’avait traitée de « fucking bitch » : https://yetiblog.org/archives/26112

Une place à soi

juillet 24, 2020

– Madame… on a besoin de votre aide.

Cela a commencé comme ça. Un petit groupe de six filles, à la fin d’un cours. J’ai mon sac prêt pour aller remplir ma bouteille d’eau et chercher un café, dans les dix minutes de récréation qu’il reste. Je leur dis avec un sourire que, s’il s’agit d’astuces pour leur devoir de physique-chimie, c’est pas gagné mais que je ferai mon maximum. Elles sourient. Trois autres filles, déjà parties dans le couloir, reviennent dans la salle.

La suite sur : http://www.chouyosworld.com/2020/07/23/une-place-a-soi/

Le chantage continue : nationalistes, extrême-droite et catho, tous contre la loi avortement

juillet 12, 2020

Après le CD&V, la N-VA estime également que la loi avortement constitue un point de rupture dans le processus de formation d’un gouvernement fédéral : https://www.lalibre.be/belgique/politique-belge/negociations-federales-de-wever-fait-egalement-de-l-avortement-un-point-de-rupture-5f09e1b47b50a6139b1b81a0

https://www.lalibre.be/belgique/politique-belge/depenalisation-de-l-avortement-le-mr-laisse-la-liberte-a-ses-parlementaires-selon-bouchez-5f0b1aaf7b50a6139b1b8206

Dépénalisation de l’avortement : le Conseil d’Etat a remis son avis, le débats peuvent reprendre

juillet 10, 2020

Le Conseil d’Etat a remis vendredi son avis à propos des amendements déposés par les opposants à la proposition de loi qui dépénalise l’avortement et en assouplit les conditions. Le PS et Ecolo-Groen demandent d’ores et déjà que les débats sur ce texte reprennent en séance plénière de la Chambre.

La suite sur : https://www.levif.be/actualite/belgique/depenalisation-de-l-avortement-le-conseil-d-etat-a-remis-son-avis-le-debats-peuvent-reprendre/article-news-1309659.html

IVG : Histoire de la loi de 1990 et d’une époque

juillet 4, 2020

par Pierre DE LOCHT et Roger LALLEMAND

Le 3 avril 1990, l’avortement devient un droit en Belgique. Mais la loi de dépénalisation est le fruit d’un compromis politique délicat. Elle poussera le roi à une « démission » temporaire, qui fera date. L’Église, tout aussi mal à l’aise, accuse le coup. Comment ne pas revenir sur ces événements et le contexte de l’époque, avec deux témoins et acteurs de première ligne ?

La suite sur : https://www.revuepolitique.be/histoire-de-la-loi-et-dune-epoque/

« Un précédent très grave », « simplement indigne »: les réactions au nouveau report du vote sur l’IVG

juillet 2, 2020

Les opposants à la proposition de loi dépénalisant et assouplissant les conditions de l’avortement ont obtenu jeudi de consulter le Conseil d’Etat sur de nouveaux amendements. Le vote a donc été reporté une nouvelle fois. Les réactions ont évidemment fusé après cette annonce.

La suite sur : https://www.lalibre.be/belgique/politique-belge/un-precedent-tres-grave-simplement-indigne-les-reactions-au-nouveau-report-du-vote-sur-l-ivg-5efe0195d8ad585d0854b5f9

CD&V, N-VA, Vlaams Belang,et cdH, catho, nationaliste et extrême-droite, main dans la main contre les droits des femmes

https://www.lalibre.be/belgique/politique-belge/depenalisation-de-l-avortement-le-vote-a-nouveau-reporte-5efdfd88d8ad585d0854b5e5

https://www.levif.be/actualite/belgique/ivg-on-avait-espere-mieux-pour-la-femme-et-la-democratie/article-opinion-1307439.html

https://www.ptb.be/avortement_les_droits_des_femmes_ne_sont_pas_une_monnaie_d_change_pour_des_postes_de_ministre

Un décret passé fin mai par la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, rendrait « quasiment impossible » la possibilité pour une femme victime de violences conjugales d’obtenir une ordonnance de protection envers son compagnon, ou ex, violent.

juin 10, 2020

par Eléna Pougin

Le 28 décembre dernier, la loi portée par le député LREM Aurélien Pradié prévoyait de réduire le délai d’obtention des ordonnances de protection pour les femmes victimes de violences conjugales à 6 jours, contre 42 actuellement. Elle avait été adoptée par l’Assemblée nationale.

La suite sur : https://www.marieclaire.fr/violences-conjugales-un-decret-passe-inapercu-met-en-peril-les-ordonnances-de-protection,1350812.asp

30 ans après, (re)lire Backlash de Susan Faludi

juin 8, 2020

Par Rafaëlle Gandini Miletto

Au début des années 1990, l’universitaire étasunien Allan Bloom compare sa situation à celle des réfugiés du Cambodge : les explosions de bombes, ce sont cette fois les féministes qui auraient pris le contrôle du monde universitaire… À l’époque, les femmes occupent pourtant 10 % seulement des chaires du pays — et, dans la discipline de l’intéressé, la philosophie, ne sont à l’origine que de 2,5 % des publications. Comment comprendre pareille réaction ? C’est à cette tâche que s’attelle Susan Faludi dans son ouvrage phare Backlash, paru en 1991. Celui-ci décrit et analyse les mobilisations hostiles qui, aux États-Unis, ont alors suivi l’affirmation du mouvement féministe. Alors même que la situation du début des années 1990 reste profondément inégalitaire, l’émancipation des femmes qui se profile est en elle-même une possibilité insupportable pour les partisans de l’ordre social en place. S’ensuit une réaction violente : un « backlash ».

La suite sur : https://www.revue-ballast.fr/30-ans-apres-relire-backlash-de-susan-faludi/