Archive for the ‘écologie’ Category

Pas chères les belles tomates, pas chères

janvier 19, 2018

par Nicolas Sersiron

Des serres marocaines à nos étals de supermarchés, les étapes de la vie d’une tomate rendent compte à elles seules de la vision court-termiste et prédatrice du capitalisme, motivé par la rentabilité immédiate. Le temps de production, de circulation des marchandises, de travail sont toujours soumis à l’impératif de rentabilité, de vitesse et d’accélération continues. Le capitalisme et l’agriculture productiviste qu’il promeut, dénués de considération pour le temps de régénération des ressources naturelles, pour la qualité des vies humaines, ne tiennent pas compte des véritables coûts agricoles, sociaux et écologiques. Suivre l’itinéraire d’une tomate, comprendre ses implications, est une invitation à un freinage d’urgence, à une sortie radicale de cette course effrénée à l’abîme, une invitation à inscrire notre avenir dans le temps lent de la nature, aux antipodes de celui du profit. En ce sens, changer la manière de nous nourrir et de nous procurer les aliments est un levier puissant.

La suite sur : http://www.cadtm.org/Pas-cheres-les-belles-tomates-pas

Publicités

Notre-Dame des Landes, le fameux NDDL…

janvier 19, 2018

par Yves Paccalet

Au soir de l’abandon de ce projet par le Président Macron et le gouvernement Philippe, il me plaît de republier cet article, paru en octobre 2014 dans « Le Plus de l’Obs ». Où il est clair que les grands projets inutiles et imposés (GPII) restent légion. Du boulot pour les écolos que nous sommes !

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article36774

Cyril Dion: coli-briseur de l’écologie radicale

janvier 16, 2018

En matière d’écologie, certain.es affichent sans honte leur médiocrité. Par exemple, Cyril Dion, réalisateur avec Mélanie Laurent du film Demain, mais aussi fondateur du mouvement Les Colibris et de la revue Kaizen. Profitant de sa campagne promotionnelle qui passait près de chez nous en octobre dernier, on a voulu débattre avec lui des fameux « Colibris » et de sa vision de l’écologie. Le Colibri étant peu à l’écoute des oiseaux de mauvais augures, on se contente donc de nos colonnes pour s’expliquer.

La suite sur : http://labrique.net/index.php/thematiques/politicaille/954-cyril-dion-coli-briseur-de-l-ecologie-radicale

Bidonnage … par La Belette

novembre 10, 2017

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article36120

Etats d’âme de Nicolas Hulot … par Cambon http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article36123

Un document secret expose le double jeu de Macron sur la transition écologique

octobre 9, 2017

Le journal indépendant Médiapart montre, document à l’appui, le double jeu de la France en matière d’énergies renouvelables. Pendant que le gouvernement fait croire dans son discours officiel à un engagement fort, c’est une toute autre position qu’il défend devant le Conseil européen, à qui il propose d’alléger les obligations en matière d’énergies renouvelables. Alors que Macron s’était engagé pour l’environnement pendant la campagne, usant de son association avec Nicolas Hulot pour promouvoir un discours écologique, les contradictions entre ses propos et ses actes deviennent intenables au regard de l’urgence absolue de la question climatique. Regard sur un « greenwashing » politique.

La suite sur : https://mrmondialisation.org/le-double-jeu-de-macron-sur-la-transition-ecologique/

« Si le climat avait été une banque, ils l’auraient déjà sauvé. »

Pocheco : derrière le modèle écologique et social, d’anciens salariés dépeignent une toute autre réalité

juillet 7, 2017

par Rachel Knaebel

En février, Basta ! publiait un reportage sur l’entreprise Pocheco, basée près de Lille. Cette fabrique d’enveloppes, qui emploie 122 personnes, ambitionne d’incarner un modèle écologique et social : procédures de fabrication sans toxiques et avec moins d’emballages, bâtiments écologiques, hiérarchie allégée… Elle est dirigé par Emmanuel Druon, qui prône « l’écolonomie » – « entreprendre sans détruire ».

La suite sur : https://www.bastamag.net/Pocheco-derriere-l-image-d-une-entreprise

Et : http://labrique.net/index.php/thematiques/lutte-des-classes/914-exclusif-pocheco-lettre-verte-non-recommande

Le Brésil risque de subir l’une des plus grandes régressions écologiques et sociales de son histoire

juin 29, 2017

par Laurent Delcourt

Les grands propriétaires terriens ont toujours été très influents au Brésil. Mais leurs tentatives de détruire la forêt amazonienne au profit de l’agro-business et de rétablir une forme de travail forcé pour les plus pauvres avaient été jugulées pendant dix années de gouvernement de gauche. La destitution, il y a un an, de la présidente Dilma Roussef a libéré leurs ardeurs. Les députés « ruralistes » sont en train de démanteler toutes les lois et institutions préservant l’environnement et défendant les droits des plus pauvres, avec la complicité du président conservateur Michel Temer. En parallèle, les assassinats de militants sans-terre se multiplient dans les campagnes, en toute impunité. Une quasi « situation de guerre civile » larvée, analysée par Laurent Delcourt, chercheur au Cetri.

La suite sur : https://www.bastamag.net/Le-Bresil-risque-de-subir-la-plus-grande-regression-ecologique-et-sociale

L’étalon Trump dans les chaussures

juin 3, 2017

«Ce n’est pas avec ceux qui ont créé les problèmes qu’il faut espérer les résoudre» attribué à Einstein

S’il ne suffit pas de gagner le concours international du serrage de pognes (et de cirage de pompes) pour devenir influent et sauver le climat hop là,

l’intérêt au moins d’avoir un Trump en gros con lourdingue, dans ce manichéisme béat venu justement des USA, ne peut qu’opportunément vous faire valoir.

La suite sur : http://rue-affre.20minutes-blogs.fr/archive/2017/06/02/l-etalon-trump-dans-les-chaussures-936993.html

Une civilisation hors sol

mars 19, 2017

par Renaud Duterme

Comprendre l’incapacité de nos sociétés à faire face aux menaces écologiques qui pèsent sur notre monde nécessite de comprendre un trait inédit (et nécessairement éphémère) propre à notre civilisation : son caractère hors-sol. Celui-ci étant entendu comme une déconnexion quasi-totale avec les équilibres naturels pourtant indispensables à l’ensemble de notre existence. De nos jours, et surtout dans les pays dits industrialisés, la quasi-totalité de la population vit de cette façon, ce qui a de graves conséquences à la fois sur la nature, mais également sur le fonctionnement même de nos sociétés. Il est donc indispensable de prendre conscience de ce fait afin de se préparer aux importants bouleversements qu’augure cette façon de vivre.

La suite sur : http://www.cadtm.org/Une-civilisation-hors-sol

La belle réussite d’une industrie qui prend soin de ses salariés et de l’environnement tout en créant des emplois

février 4, 2017

par Rachel Knaebel

A l’heure où le « coût du travail » devrait être réduit, la santé des salariés négligée et les « contraintes » écologiques combattues, Pocheco, une PME industrielle du Nord, prend le chemin inverse : celui d’une économie qui place l’écologie, l’humain et les investissements avant les profits et les dividendes. L’usine de production d’enveloppes est devenue un modèle de transition. Les produits chimiques nocifs ont disparu des ateliers, la hiérarchie s’est allégée, les bâtiments on fait peau neuve. Résultat : l’entreprise se porte bien et diversifie ses activités, pour faire face à l’avenir et préserver ses emplois. Ici, pas de managers aux techniques oppressives, pas de délocalisation ni de course à la rentabilité sans fin. Reportage.

La suite sur : http://www.bastamag.net/Pocheco-l-entreprise-industrielle-qui-place-l-environnement-et-la-protection