Archive for the ‘écologie’ Category

La mouvance libertarienne s’installe en France pour dénigrer toute transition écologique

février 16, 2021

par Olivier Petitjean

Le mouvement libertarien prône une certaine vision de la liberté, essentiellement pour les riches et les grandes entreprises. Venu et financé des États-Unis, il tente désormais d’influencer le débat public hexagonal.

La suite sur : https://www.bastamag.net/Libertariens-students-for-liberty-contre-la-convention-citoyenne-pour-le-climat-transition-ecologique-lobbying

En Italie, la commune de Malles Venosta tient tête aux lobbies des pesticides

janvier 23, 2021

par Laurence Wuillemin

Dans le Sud-Tyrol, côté italien de la frontière, la commune de Malles Venosta résiste aux géants de la culture industrielle de pomme en défendant un territoire sans pesticides. Et se fait attaquer par les autorités provinciales, furieuses de cette rébellion écologique.

La suite sur : https://reporterre.net/En-Italie-la-commune-de-Malles-Venosta-tient-tete-aux-lobbies-des-pesticides

Des bassines géantes dans le marais poitevin

janvier 7, 2021

Cela fait maintenant près de 30 ans que le réchauffement climatique est officiellement annoncé.

En 1988, les membres de l’ONU créent le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC)1.

Et aujourd’hui plus personne ne met en doute la réalité du phénomène, même si le rôle éventuel de l’activité humaine dans cette évolution reste discuté2.

Si la température monte de un, deux, trois, voire six degrés, cela aura une influence considérable sur notre mode de vie.

L’agriculture en première ligne

Évidemment, ce sont d’abord les agriculteurs qui vont devoir s’adapter.

Et pour l’instant, la manière de faire de certains d’entre eux laisse songeur. Ceux-là ont une vision à très court terme.

Ainsi dans le marais poitevin, un projet pharaonique de construction de 16 réservoirs d’eau géants vient d’obtenir l’aval des autorités publiques3.

Cela représente 500 000 m3 à 800 000 m3 d’eau par bassin qui seront pompés dans les nappes phréatiques et les rivières avoisinantes. Car il ne s’agit pas d’une réserve d’eau de pluie. Ce sont les eaux souterraines que l’on prélève !

Au total, 11 millions de m3 d’eau seraient stockés pour l’été dans ces premiers réservoirs3,4.

En clair, alors même que la tension sur les ressources en eau monte, un petit groupe de personnes a décidé de faire main basse sur les réserves existantes.

Il s’agit de 190 exploitants qui, durant quelques années, bénéficieront de réserves d’eau l’été. Ils pourront ainsi contourner les restrictions d’eau des mois de juillet ou d’août imposées par l’Etat.

Un coût important supporté par… vous !

Les travaux de ce projet pharaonique devraient commencer au printemps 2021.

D’ici 2022, il pourrait y avoir plus de 40 réservoirs dans le Poitou, à terme plus de 1504 !

Le coût de l’opération est estimé à 72 millions d’euros. 70% de cette somme serait financée par les agences d’Etat et la région, c’est-à-dire le contribuable.

Les 30% restants devraient être payés par les coopératives agricoles.

La FNSEA et la chambre d’agriculture soutiennent le projet qui vise essentiellement à préserver la culture de maïs dans le Poitou.

Mais ces céréales consomment beaucoup d’eau et ne servent même pas à nourrir les humains. Elles sont à destination du bétail…

Un désastre écologique

Ces grands réservoirs ne permettront pas aux agriculteurs de résister bien longtemps.

Les eaux du pays se videront, les agriculteurs ne changeront pas leur modèle et un jour ce beau marais poitevin, connu notamment pour son angélique dont on fait du sirop, sera un désert.

Il n’y aura plus de maïs et plus de monoculture. À ce moment-là, soit il sera trop tard, soit le travail à fournir pour recréer un écosystème favorable sera titanesque.

Transformer un marais en désert est assez facile, le chemin inverse est long et fastidieux et pas toujours possible…

Sans surprise donc, les associations locales de protection de l’environnement sont vent debout.

D’après les responsables de l’association Vienne nature, cités par Bastamag3 :

“On est dans une Zone de répartition des eaux (ZRE), dans laquelle il y a trop de prélèvements par rapport aux ressources. Il faut un débit minimum pour que les cours d’eau vivent, se régénèrent, et permettent la création de frayères à brochets.”

Retenues d’eau : stop à cette mascarade !

Les retenues d’eau sont de plus en plus nombreuses pour contrer les périodes de sécheresse et le manque d’eau.

Cependant, même sur des principes aussi simples, il y a des abus.

Signez pour protéger les nappes phréatiques et la biodiversité.

https://www.leslignesbougent.org/petitions/non-retenues-eau/?source=LLB95760002&co_source1=SAB95990002&utm_campaign=daily-2021-01-05&utm_source=llb&utm_medium=emailing&utm_source=LLB&utm_medium=emailing&utm_campaign=20210105_LLB_daily_newsletter_des-bassines-geantes-dans-le-marais-poitevin&isBat=false&d=LLB&sk=cmFhbm5lbWFyaUB2b28uYmU=&e=cmFhbm5lbWFyaUB2b28uYmU=&j=49967&l=395&b=3754&sid=5455665

Un indigène écologiste assassiné au Honduras

janvier 4, 2021

Dans la nuit du 26 décembre, Félix Vásquez, 60 ans, ancien dirigeant du peuple indigène Lenca (dont faisait aussi partie Berta Caceres), a été abattu chez lui à Santiago de Puringla, une communauté rurale du département de La Paz, dans l’ouest du Honduras

La suite sur : https://reporterre.net/Un-indigene-ecologiste-assassine-au-Honduras

Un projet de parc solaire compte détruire mille hectares de forêt en Gironde : https://reporterre.net/Un-projet-de-parc-solaire-compte-detruire-mille-hectares-de-foret-en-Gironde

En Sologne, pour la chasse, des kilomètres de grillages étouffent la forêt : https://reporterre.net/En-Sologne-pour-la-chasse-des-kilometres-de-grillages-etouffent-la-foret

Pour ceux qui y croyaient : bienvenue dans le monde d’après.

Ressources limitées, conflits interminables ?

décembre 6, 2020

Une opinion de Claire Mathot, chargée d’étude pour l’ONG Justice et Paix.

Les minerais sont présents partout autour de nous : dans nos ordinateurs et nos smartphones, nos voitures et trottinettes électriques, les cadrans de nos réveils et de nos tests de grossesse… Ressources limitées et géographiquement mal réparties, l’on connait les conflits sociaux et armés auxquels leur extraction est liée.

2020 est l’année du Covid, l’année où nous restons chez nous. Nous engageons alors un appel vidéo avec un de nos proches, ou songeons à ces murs que nous aimerions repeindre depuis longtemps…. Qu’est-ce que ces deux situations en commun ? Notre écran regorge de minerais, nos murs sont faits de sable.

La suite sur : https://www.lalibre.be/debats/opinions/ressources-limitees-conflits-interminables-5fca44d49978e255b0dc51a3

Un ornithologue paysan transforme une ferme en écrin de biodiversité

décembre 1, 2020

par Bruno Poussard

Agriculture et préservation des équilibres du vivant ne s’opposent pas, bien au contraire. C’est ce que démontre l’ornithologue-naturaliste Sébastien Blache sur l’exploitation familiale du Grand Laval, qu’il a reprise en polyculture élevage. Un exemple de cohabitation que le paysan voudrait promouvoir, alors que près de la moitié du territoire national est cultivé.

La suite sur : https://reporterre.net/Un-ornithologue-paysan-transforme-une-ferme-en-ecrin-de-biodiversite

Des voitures hybrides rechargeables polluent bien plus qu’annoncé par les constructeurs

novembre 23, 2020

Si les ventes de véhicules hybrides rechargeables grimpent en flèche en Europe, des tests effectués sur les plus récents modèles démontrent qu’ils polluent bien plus que ne l’affirment les constructeurs automobiles, dénonce lundi l’organisation européenne Transport et Environnement (T&E).

La suite sur : https://www.lalibre.be/economie/entreprises-startup/des-voitures-hybrides-rechargeables-polluent-bien-plus-qu-annonce-par-les-constructeurs-5fbb58739978e20e7059dbe0

Le véhicule qui pollue le moins est celui qui n’a pas été fabriqué.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La loi Asap : la stratégie du choc

octobre 7, 2020

par Plume de presse

Censée répondre aux « attentes majeures des Français » ressorties du « grand débat », cette loi organise une réalité une dérégulation en faveur des implantations industrielles au détriment de l’environnement et de la sécurité, tout en ouvrant une voie royale à la corruption. Dans la discrétion des grands médias.

La suite sur : http://www.plumedepresse.net/loi-asap-la-strategie-du-choc/

« les travaux pourront commencer avant que l’autorisation environnementale ne soit délivrée. Cette autorisation vérifie que le projet (d’usine ou d’entrepôt, par exemple) a bien pris en compte toutes les conséquences sur l’eau, la biodiversité, l’air, etc. »

La France lance un chalutier géant « fossoyeur des mers »

septembre 28, 2020

par Guy Pichard et Jérômine Derigny

Le Scombrus, un super chalutier, a été inauguré vendredi 25 septembre à Concarneau, sous protection policière. Des pêcheurs artisanaux sont venus de toute la France protester contre ce fleuron de la pêche industrielle qui va détruire les ressources halieutiques.

La suite sur : Le Scombrus, un super chalutier, a été inauguré vendredi 25 septembre à Concarneau, sous protection policière. Des pêcheurs artisanaux sont venus de toute la France protester contre ce fleuron de la pêche industrielle qui va détruire les ressources halieutiques.

Macron, sacré par l’ONU « champion de la Terre » !!!!

Accord UE-Mercosur : de l’huile sur les feux d’Amazonie et du sang sur les mains des autorités européennes

septembre 17, 2020

Une opinion d’Hélène Capocci et de Sébastien Snoeck, respectivement chargée de plaidoyer chez Entraide et Fraternité et expert politique chez Greenpeace Belgique.

À l’heure où la question du commerce international est enfin associée à ses impacts sur l’écologie et les droits humains, osons refuser cet accord dévastateur.

La fin de l’été devient un sinistre rendez-vous annuel des écologistes et des défenseurs des peuples autochtones au Brésil, qui voient leur lieu de vie partir en fumée en raison des feux qui déciment l’Amazonie. Alors que l’an passé l’attention médiatique criait haro sur les records dévastateurs des incendies, l’édition 2020 enregistre des résultats pires encore. Rien qu’en août, près de 30 000 foyers d’incendie ont été détectés en Amazonie brésilienne, un record depuis 2010. Une réalité qui serait freinée par l’accord UE-Mercosur ? Bien au contraire.

La suite sur : https://www.lalibre.be/debats/opinions/accord-ue-mercosur-de-l-huile-sur-les-feux-d-amazonie-et-du-sang-sur-les-mains-des-autorites-europeennes-5f6237449978e2322f14d5fa

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

https://www.rtbf.be/info/monde/detail_212-defenseurs-de-l-environnement-tues-en-2019-un-record?id=10551750