Archive for the ‘économie’ Category

La Cour de justice européenne invalide le principe des tribunaux privés d’arbitrage

mars 19, 2018

par Rachel Knaebel

Est-ce la début de la fin pour les tribunaux privés d’arbitrage, ces fameux « ISDS » (Investor State Dispute Settlement), qui permettent à des investisseurs d’attaquer des États auprès de juridictions privées composés d’avocats d’affaires ? La Cour européenne de justice, la plus haute juridiction de l’Union européenne, vient de rendre un jugement décisif au sujet des ces mécanismes. Ce jugement porte sur un cas opposant un assureur privé néerlandais à l’État slovaque, et invalide le principe même de ces mécanismes d’arbitrage s’ils concernent des acteurs de l’Union européenne.

La suite sur : https://www.bastamag.net/La-Cour-de-Justice-de-l-Union-europeenne-invalide-le-principe-des-tribunaux

Publicités

Autoritarisme, l’autre visage du néolibéralisme

mars 14, 2018

par Marwen Belkaid

En s’affirmant comme progressiste, lors de la campagne présidentielle de 2017, Emmanuel Macron se présentait comme un libéral absolu – ce que Le Monde Diplomatique titra comme « l’extrême-centre ». Par libéral absolu il faut comprendre que Macron disait être libéral à la fois sur les plans économique et politique.

La suite sur : https://marwen-belkaid.com/2018/03/14/autoritarisme-lautre-visage-du-neoliberalisme/

Du cynisme comme art de gouverner : http://www.lafeuillecharbinoise.com/?p=13363

Au Festin des Rapaces

février 22, 2018

Le CADTM est fier de mettre aujourd’hui à votre disposition le film Au Festin des Rapaces, réalisé par Dimitri Tuttle et produit par le CADTM, Théâtre Croquemitaine et l’asbl Chemins de Traverse. Nous vous convions le 28 février à une projection publique suivie d’une conférence-débat à Bruxelles.

Le 7 mars se tiendra l’audience de la Cour constitutionnelle de Belgique qui décidera de l’avenir de la loi belge contre les fonds vautours. Un appel à la mobilisation est lancé !

La suite sur : http://www.cadtm.org/Au-Festin-des-Rapaces,15858

Éric Toussaint : « La dette, une arme de domination politique depuis deux siècles »

février 6, 2018

<strongpar Eric Toussaint , Cyprien Boganda , Lucie Fougeron

« La crise des dettes publiques du sud de l’Europe est due au laxisme des gouvernements grecs et espagnols » ; « Annuler les dettes est une vue de l’esprit »… Ces idées reçues envahissent le débat public depuis dix ans. Dans son dernier livre, Éric Toussaint, historien et fondateur du CADTM international (Comité pour l’abolition des dettes illégitimes), s’attache à les déconstruire méthodiquement.

La suite sur : http://www.cadtm.org/Eric-Toussaint-La-dette-une-arme

Soirée-débat : Pour en finir avec les « alternatives » dérisoires

février 6, 2018

De crises systémiques en dérèglements climatiques, notre système économique nous plonge dans l’impasse. Pour en sortir, de nombreuses  » alternatives  » émergent, se voulant généreuses et porteuses d’espoirs.

La suite sur : http://www.saw-b.be/spip/+Soiree-debat-Pour-en-finir-avec

Pas chères les belles tomates, pas chères

janvier 19, 2018

par Nicolas Sersiron

Des serres marocaines à nos étals de supermarchés, les étapes de la vie d’une tomate rendent compte à elles seules de la vision court-termiste et prédatrice du capitalisme, motivé par la rentabilité immédiate. Le temps de production, de circulation des marchandises, de travail sont toujours soumis à l’impératif de rentabilité, de vitesse et d’accélération continues. Le capitalisme et l’agriculture productiviste qu’il promeut, dénués de considération pour le temps de régénération des ressources naturelles, pour la qualité des vies humaines, ne tiennent pas compte des véritables coûts agricoles, sociaux et écologiques. Suivre l’itinéraire d’une tomate, comprendre ses implications, est une invitation à un freinage d’urgence, à une sortie radicale de cette course effrénée à l’abîme, une invitation à inscrire notre avenir dans le temps lent de la nature, aux antipodes de celui du profit. En ce sens, changer la manière de nous nourrir et de nous procurer les aliments est un levier puissant.

La suite sur : http://www.cadtm.org/Pas-cheres-les-belles-tomates-pas

Economie humaine

novembre 23, 2017

Je veux une économie au service de tout le monde.

Je veux une autre économie. Une économie humaine. Une économie qui profite à tous, au lieu d’à quelques uns. Une économie qui met fin à l’extrême pauvreté et aux inégalités, et où chaque femme et chaque homme peut développer son potentiel. Une économie qui cherche avant tout le bien-être de ses citoyens, tout en respectant les limites de notre planète.

La suite sur : https://www.oxfamsol.be/fr/davos-2017-economie-humaine

Mensonges de l’ONU sur la faim dans le monde

novembre 18, 2017

par Bruno Guigue

Pour la doxa, le « tiers-monde » n’existe plus. D’ailleurs on ne parle plus de « pays sous-développés » mais de « pays en développement » , et le « storytelling » à la mode nous assure que ces pays deviendront bientôt des « pays émergents » .
La suite sur : https://levilainpetitcanard.be/articles/ailleurs/mensonges-onu-sur-la-faim-dans-le-monde_1059349057

La montagne de dettes privées des entreprises sera au coeur de la prochaine crise financière

novembre 9, 2017

par Eric Toussaint

Moins de dix ans après la faillite de Lehman Brothers, survenue en septembre 2008, les ingrédients d’une nouvelle crise majeure sont déjà réunis.

La suite sur : http://www.cadtm.org/La-montagne-de-dettes-privees-des

Lire aussi : http://www.cadtm.org/Le-systeme-bancaire-apparait

Talon de fer

octobre 27, 2017

par Yann Fiévet

Les amateurs de bonne littérature qui délaissent les histoires à l’eau de rose pour leur préférer celles permettant d’entrevoir l’essentiel du monde qui les entoure auront reconnu d’emblée le titre du fameux livre de Jack London publié en 1907. À préférer le rose du monde on a tendance à ne voir le célèbre écrivain américain que comme l’auteur de « Croc blanc » ou de « L’appel de la forêt ». De fameux livres que certes petits et grands doivent continuer d’admirer en ces temps où l’homme ravage la nature comme jamais. Pourtant, London a aussi dépeint le noir du monde. Avec « Talon de fer » il est même prémonitoire. Il y perçoit ce à quoi va conduire l’écrasante domination du capital sur le travail. Voilà bien un roman que le capitalisme aujourd’hui mondialisé honore au centuple par sa prétention à vouloir transformer en marchandise la moindre parcelle des sociétés humaines.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article36015