Archive for the ‘économie’ Category

La prophétie de Georges Orwell se trouve réalisée

septembre 5, 2019

Publicités

Les versements vers les paradis fiscaux explosent

août 24, 2019

par Marco Van Hees

Les sociétés belges ont versé 206,84 milliards d’euros aux paradis fiscaux en 2018, rapportait La Libre Belgique le 21 août dernier. Et si ce chiffre semble énorme, sachez qu’il est encore loin de refléter la réalité.

La suite sur : https://www.ptb.be/les_versements_vers_les_paradis_fiscaux_explosent

Arbitrage : les raisons de cette « justice d’exception » et les moyens d’en sortir

août 19, 2019

par Renaud Vivien

« Vous pourrez réglementer mais parfois vous devrez payer ». C’est en ces termes que s’exprimait en 2017 un représentant canadien qui défendait le CETA dans les négociations avec l’Union européenne (UE) en faisant référence aux condamnations des Etats par les tribunaux d’arbitrage suite aux plaintes déposées par les sociétés transnationales [1]. Le CETA [2] est le nom de l’accord de commerce et d’investissement entre l’UE et le Canada dont l’entrée en vigueur a été partiellement bloquée par le Parlement wallon en 2017 grâce aux mobilisations citoyennes. L’une des cibles de cette contestation populaire était – et reste – le système d’arbitrage ISDS (Investor to State Dispute Settlement) rebaptisé ICS (Investment Court System) inscrit dans cet accord. Cette arme juridique placée dans les mains des sociétés transnationales leur permet d’attaquer les Etats en leur réclamant des milliards de dollars de dédommagement dès l’instant qu’une réglementation est susceptible d’entraîner une réduction de leurs profits.

La suite sur : http://www.cadtm.org/Arbitrage-les-raisons-de-cette-justice-d-exception-et-les-moyens-d-en-sortir

« Nous pouvons encore faire chuter le CETA à condition d’intensifier la mobilisation citoyenne dans les prochains mois, notamment lors de la semaine d’action internationale contre l’impunité des transnationales qui a lieu du 11 au 19 octobre 2019″

 » En Belgique, le CETA doit encore être soumis au vote de quatre parlements (Régions bruxelloise et wallonne, Fédération Wallonie-Bruxelles et Communauté germanophone). Autant d’occasions à saisir pour forcer les dirigeant.e.s à voter contre. »

« Mais au-delà de la seule question de l’arbitrage, ne serait-il pas temps de remettre en cause la logique même du libre-échange ? en nous posant notamment la question de la compatibilité des règles du commerce international avec l’écologie et la souveraineté alimentaire. »

Les tribunaux d’arbitrage, un outil de domination des intérêts privés sur l’intérêt général

août 12, 2019

par Renaud Vivien , Anouk Renaud , Adrien Péroches

Le 30 avril 2019, la Cour de justice de l’Union européenne (UE) a rendu son avis dans l’ « affaire du CETA », du nom de ce traité commercial entre l’UE et le Canada dont l’entrée en vigueur a été partiellement bloquée par le Parlement wallon en 2017 grâce aux mobilisations citoyennes. L’une des cibles de cette contestation populaire était, et reste, le système d’arbitrage qui permet aux multinationales de contester n’importe quelle réglementation prise par les États susceptible d’entraîner une réduction de leurs profits.

La suite sur : http://www.cadtm.org/Les-tribunaux-d-arbitrage-un-outil-de-domination-des-interets-prives-sur-l

CETA : L’IMPOSTURE EXPLIQUÉE À CEUX QUI L’ONT VOTÉE (ET AUX AUTRES)

août 7, 2019

Parole, parole, parole, ….

Les immigrés ont fondé 44,6% des plus grandes entreprises américaines

août 5, 2019

par François Remy

N’en déplaise à l’actuel président des Etats-Unis, réputé pour son isolationnisme, mais près de la moitié des géants de l’économie américaine sont l’entreprise d’enfants de l’immigration.

La suite sur : https://www.lalibre.be/economie/entreprises-startup/les-immigres-ont-fonde-44-6-des-plus-grandes-entreprises-americaines-5d47edb29978e254e24e61e0

50 chiffres clés sur la dette et l’économie en Belgique

juillet 29, 2019

par Jérémie Cravatte

http://www.cadtm.org/50-chiffres-cles-sur-la-dette-et-l-economie-en-Belgique

Régulation financière : le lobby bancaire veut profiter du Brexit pour changer totalement les règles du jeu

juillet 27, 2019

par Olivier Petitjean

Les géants bancaires cherchent à dicter, dans la plus grande opacité, les règles qui régiront les échanges entre Union européenne et Grande-Bretagne, après le Brexit. Le lobby financier veut notamment contrôler les futures décisions en matière de régulation financière, grâce à des procédés comme la coopération réglementaire ou les tribunaux d’arbitrage. Des mécanismes, mis au goût du jour lors les négociations sur les accords de libre-échange Tafta et Ceta, qui donneraient un pouvoir considérable aux multinationales européennes de la finance. Décryptage.

La suite sur : https://www.bastamag.net/Brexit-lobby-financier-Europe

CETA DANGER….

juillet 24, 2019

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article41836

CETA : un crime contre le climat http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article41838

Karine Jacquemart : « Le CETA, négocié dans l’opacité, est anti-démocratique » : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article41839

Le grand jeu : le sanctionneur arrosé.

juin 23, 2019

par Observatus Géopoliticus

Lorsque les frères Lumière projetèrent, en 1895, le premier film de l’histoire cinématographique, ils n’imaginaient sans doute pas la postérité de leur Arroseur arrosé. Ces derniers temps, le rôle du jardinier crétin est repris avec ardeur, quoiqu’à son corps défendant, par l’empire qui ne semble décidément pas savoir comment s’y prendre avec ses sanctions. Jugez-en plutôt…

La suite sur : https://yetiblog.org/archives/18266