Archive for the ‘élevage’ Category

A la pêche aux moules ….

septembre 30, 2022

Le fléau des moules jetées dans la baie du Mont-Saint-Michel.

Par Guy Pichard

Dans la baie du Mont-Saint-Michel, les mytiliculteurs déposent de grandes quantités de moules non commercialisables sur la plage. Ce qui crée des nuisances sanitaires et olfactives. De quoi créer la discorde localement.

La suite sur : https://reporterre.net/Le-fleau-des-moules-jetees-dans-la-baie-du-Mont-Saint-Michel

« les producteurs de moules ont fait jouer des relais politiques susceptibles d’interférer avec la procédure en cours et ainsi retarder les contrôles. Des dérives et des jeux d’influence qui rappellent fortement celles de l’agro-industrie bretonne, notamment au sujet des algues vertes. »

La Wallonie doit soutenir l’autonomie des élevages dès 2023

septembre 28, 2022

Les négociations du Gouvernement wallon autour du plan pour la Politique Agricole (PAC) 2023-2027 touchent à leur fin. Natagora publie son analyse et démontre que le projet sur la table pousse à l’intensification de l’élevage, balayant ambitions sociales et environnementales. La coalition d’associations environnementales ImPAACte demande aux décideurs wallons et européens de corriger le tir tant qu’il en est encore temps.

La suite sur : https://www.natagora.be/news/la-wallonie-doit-soutenir-lautonomie-des-elevages-des-2023?utm_source=Newsletter+de+Natagora&utm_campaign=ab1ac3e111-20220926+-+Natagora%2F311+-+Newsletter&utm_medium=email&utm_term=0_e46df95ea9-ab1ac3e111-88644577

Il serait urgent que la Justice enlève le bandeau qu’elle a sur les yeux !

septembre 23, 2022

Nos images censurées par la justice

Toutes les vidéos et photos d’une enquête sur les veaux supprimées

Avril 2022. Souvenez-vous.
Nous diffusons des images très fortes d’un élevage de la société Denkavit. Des veaux subissent des violences de la part d’employés, qui les font avancer à coups de pied, de poing, de bâton, en les projetant…

Leur impact est quasi immédiat. Le préfet diligente une inspection des services vétérinaires. Denkavit met à pied un salarié. Le tribunal judiciaire de Saumur ouvre une enquête suite à notre plainte : elle est toujours en cours à ce jour.

Mais Denkavit a décidé de saisir le juge des référés, c’est-à-dire selon une procédure d’urgence, pour interdire à L214 la diffusion de ces images. Elle reproche notamment à L214 d’avoir… enfreint le droit de propriété !

Malheureusement, le tribunal judiciaire de Saumur a condamné L214 à retirer toutes les vidéos et photos de cette enquête. Nous avons appliqué la décision de justice, et nous allons bien sûr faire appel.

Une décision de justice inquiétante

Grosso modo, la justice nous dit « si vous voulez des images, demandez d’abord l’autorisation à l’exploitant » ! Quel cynisme. Vous comme moi savons très bien que personne ne donnerait son accord. C’est d’ailleurs pour cette raison que notre travail d’enquête est si indispensable.

Cette décision a de quoi inquiéter. Si ce jugement faisait jurisprudence, toutes les images d’élevages et d’abattoirs passées et à venir seraient interdites. Aucune image ne pourrait être prise ou diffusée sans l’accord des propriétaires.

Seules les images d’Épinal que les agro-industries nous servent à grand renfort de publicités seraient disponibles. Des images complètement éloignées de la réalité, censées nous faire oublier les souffrances et la mort des animaux.

Violences chez Denkavit : https://www.l214.com/enquetes/2022/veaux-centre-recherche-denkavit/

Bienvenue dans un élevage modèle

août 25, 2022

Qu’est-ce qui se cache derrière cette barquette de viande de lapin de la marque Le Gaulois ?

Qui est l’éleveur en photo sur l’étiquette ?

Il s’agit du président de la Fédération nationale des groupements de producteurs de lapins. Ces images ont été tournées dans son élevage en Ille-et-Vilaine, en Bretagne. Il est également président du groupement Elvilap qui commercialise 2,6 millions de lapins par an.

La suite sur : https://www.l214.com/enquetes/2022/lapins-le-gaulois/

« Nos poulets vivent une trentaine de jours avant de partir à l’abattoir… on peut trouver ça un peut court, mais parfois il vaut mieux une vie courte et intense qu’une rentabilité qui s’étiole. »

juillet 22, 2022

Marc Despoints, cadre dynamique, vous révèle avec fierté les coulisses d’un élevage Le Gaulois.

La suite sur : https://www.l214.com/stop-cruaute/ldc/?utm_medium=email&utm_source=newsletter&utm_campaign=2022%2F03-ldc

Et n’oublions pas que, si nous n’achetions pas cette m….e industrielle, ces poulets ne subiraient pas ces conditions immondes.

Non, tout n’est pas bon dans ces cochons

juillet 19, 2022

Gros embarras du nouveau ministre de l’Agriculture.

Marc Fesneau va devoir trancher entre la santé des consommateurs et les intérêts de l’industrie cochonnière. Cette dernière pensait avoir sauvé l’un de ses ingrédients magiques, l’E250. Des sels nitrités dont elle fait un usage immodéré pour allonger la durée de vie de ses charcuteries prétranchées.

La suite sur : https://librejugement.org/2022/07/19/tour-de-cochon-pour-lindustrie-du-cochon/

En Bretagne, un éleveur de cochons persécuté par l’agro-industrie

juillet 6, 2022

Par Guy Pichard

Dans une Bretagne marquée par l’élevage intensif, Antoine Raoul et ses quatre-vingts cochons élevés en plein air dérangent. Les agro-industriels assurent craindre la peste porcine africaine et multiplient les plaintes.

La suite sur : https://reporterre.net/En-Bretagne-un-eleveur-de-cochons-persecute-par-l-agro-industrie

Elevage intensif en Bretagne = pollution au lisier, nitrates dans les eaux, algues vertes, …

Abattage rituel : la bonne conscience à peu de frais

mai 14, 2022

Par Henri Goldman

Si on veut être crédible en matière de lutte contre la souffrance animale, qu’on s’y attaque là où ça fait vraiment mal : les élevages en batterie, les conditions sanitaires qui multiplient les épidémies, l’arrachage des veaux à leur mère pendant l’allaitement, les conditions de transport, l’abattage à la chaîne, même avec étourdissement, dans des établissements qui sentent la mort de loin.

La suite sur : https://www.lalibre.be/debats/opinions/2022/05/14/abattage-rituel-la-bonne-conscience-a-peu-de-frais-KBFC6H5WABECNKMURTMT7QP4CQ/

« Et quand on s’en sera pris au lobby de la viande, qu’on aura réussi à imposer des normes de bien-être de la naissance à la mort dans les filières de l’élevage, qu’on aura réussi à diminuer globalement la quantité de viande produite et consommée tout en améliorant sa qualité, on pourra discuter de l’abattage rituel sans étourdissement avec la communauté musulmane. Alors, mais alors seulement, celle-ci n’aura plus l’impression que cette nouvelle cause nationale est plus motivée par une islamophobie qui ne s’avoue pas que par une véritable empathie à l’égard d’êtres vivants sensibles. »

Et : https://www.lalibre.be/debats/opinions/2022/05/18/pourquoi-sattaquer-a-labattage-rituel-alors-que-toute-la-filiere-de-la-viande-laisse-a-desirer-H7Z63WB3GNEKFEPXRZ36STGGQA/

Non, Le Gaulois, « ce n’est pas bon du tout » !

mars 17, 2022

« Oui, c’est bon ! », ce n’est pas bon. Du tout.

Vous connaissez sûrement la marque Le Gaulois. Elle vend de la viande de poulet dans tous les supermarchés de France. Sa démarche « Oui, c’est bon ! » prétend « préserver le bien-être animal » et garantir une alimentation sans OGM. Mais les images de notre enquête dans un élevage mis en avant sur le site Le Gaulois pour promouvoir la démarche montrent que ses promesses sont mensongères. En réalité, les poulets ont des conditions de vie sordides, ils sont en grande souffrance et sont nourris avec du soja OGM.

La suite et pétition sur : https://www.l214.com/stop-cruaute/ldc/?utm_medium=email&utm_source=newsletter&utm_campaign=2022%2F03-ldc

Et c’est dans ces élevages concentrationnaires que les virus trouvent les meilleures conditions pour proliférer.

Elevage industriel : un effet boeuf sur l’environnement

mars 13, 2022

Aujourd’hui, 75 % des terres agricoles dans le monde servent à élever du bétail –  c’est-à-dire à nourrir des bêtes qui serviront, ensuite, à nous nourrir. Notre mode de vie carnivore, réservé à une poignée de privilégiés, exerce une pression telle sur notre planète qu’il déstabilise les écosystèmes. Destruction de la biodiversité et déforestation, émissions de gaz à effet de serre et changements climatiques, pollution des cours d’eau, mainmise des multinationales au détriment des petits agriculteurs, mais aussi souvent cruauté animale et impacts néfastes sur la santé humaine… Notre consommation effrénée de viande et de produits laitiers issus de l’élevage industriel a des effets délétères à bien des égards.

La suite sur : https://www.greenpeace.fr/elevage/