Archive for the ‘emploi’ Category

Réforme du Forem : un projet libéral contre les demandeurs d’emploi et les conseillés

mars 9, 2021

par Alice Bernard

Le Gouvernement wallon prépare actuellement un projet de réforme du Forem qui s’annonce inquiétant pour les droits des travailleurs sans emploi et pour les conditions de travail des conseillers de l’agence. Si celui-ci est adopté tel quel, les conséquences en matière de contrôle des demandeurs d’emploi, de pression sur les travailleurs du Forem et de déshumanisation de la recherche d’emploi risquent d’être importantes.

La suite sur : https://www.ptb.be/r_forme_du_forem_un_projet_lib_ral_contre_les_demandeurs_d_emploi_et_les_conseillers

Seul compte le profit

mars 4, 2021

par Antonin Marsac

Pfizer annonce jusqu’à 38 licenciements sur son site de Zaventem. En cause : une délocalisation d’une partie des activités en Roumanie. Alors que le groupe est en plein essor avec le vaccin contre le Covid-19, les syndicats sont révoltés face à la décision.

La suite sur : https://www.lalibre.be/economie/entreprises-startup/pfizer-va-licencier-jusqu-a-15-de-son-personnel-sur-son-site-de-zaventem-6040d627d8ad5809d0a254a6

Chantage : Rayanair vainqueur

mars 2, 2021

Ryanair renonce au licenciement de 176 travailleurs en échange d’une réduction salariale : https://www.lalibre.be/economie/entreprises-startup/ryanair-renonce-au-licenciement-de-176-travailleurs-en-echange-d-une-reduction-salariale-de-8-603e1e5f7b50a62acf916230

« Te plains pas, c’est pas l’usine »

janvier 11, 2021

par Thibault Scohier

Quelle travailleuse* de l’associatif ne se l’est pas déjà dit en son for intérieur ? « Après tout, c’est moins pire que le privé », « bon, il y a des problèmes mais c’est pour la bonne cause… » ou encore « on ne va pas se plaindre, avec la chance qu’on a ! ». Celles qui travaillent dans ce secteur aux frontières assez floues (ne faut-il pas y inclure, surtout en Belgique, les syndicats, les mutuelles et les ONG ?) sont priées de croire que leur activité, parce qu’elle a une vocation sociale, n’est pas prise, comme les autres, dans un rapport de force entre un patron et ses employé·es. Par extension, elles doivent accepter des formes de sur-travail sous prétexte qu’elles s’inscrivent dans un cadre éthique.

La suite sur : https://www.revuepolitique.be/te-plains-pas-cest-pas-lusine/

Elle n’est pas belle la vie pour les prédateurs ?

janvier 4, 2021

Le PDG de General Electric va gagner 3000 euros par emplois supprimés : https://www.humanite.fr/le-pdg-de-general-electric-va-gagner-3000-euros-par-emplois-supprimes-698206

La Commission européenne ferme ses restaurants avec une trouvaille juridique

novembre 29, 2020

C’est un coup dur pour l’emploi à Bruxelles. La Commission européenne a décidé de ne pas rouvrir ses cafétérias, restaurants et autres services Horeca le 1er janvier 2021. 400 emplois devraient disparaître chez les deux entreprises sous-traitantes de Bruxelles qui assuraient ces services. Jusqu’ici, vu la crise, ces établissements restaient ouverts en tournant au ralenti.

La suite sur : https://www.rtbf.be/info/regions/bruxelles/detail_la-commissions-europeenne-ferme-ses-restaurants-avec-une-trouvaille-juridique?id=10638103

Danone, Total, Sanofi : des milliers de suppressions d’emplois pour convenance boursière

novembre 28, 2020

par Maxime Combes

Pour satisfaire les marchés boursiers, Danone annonce supprimer 2000 emplois. Cette multinationale française rejoint d’autres membres du CAC40, parmi lesquels Sanofi ou Total qui, tout en versant des milliards d’euros dividendes, suppriment des emplois pour rassurer leurs actionnaires et soutenir leur valorisation boursière.

La suite sur : https://www.bastamag.net/Danone-Total-Sanofi-des-milliers-de-suppressions-d-emplois-pour-convenance-boursiere

Surprise : depuis 2013, le CICE a créé seulement 100 000 emplois… qui ont chacun coûté 900 000 euros au contribuable

septembre 18, 2020

En 2012, quelques mois après l’arrivée au pouvoir du “socialiste” François Hollande, un technocrate de renom nommé Louis Gallois, ex-PDG de la SNCF et d’Airbus de son état, publie un rapport qui “brise les tabous” et appelle à augmenter la “compétitivité” des entreprises françaises en baissant le “coût du travail”. Ses préconisations, saluées par le MEDEF, sont aussitôt exaucées par le gouvernement l’année suivante, et le Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) est mis en oeuvre. Chaque année, 20 milliards d’euros sont octroyés aux entreprises françaises sous la forme de crédits d’impôts, calculés en fonction de la masse salariale : les grandes entreprises sont donc les principales bénéficiaires du dispositif. Pierre Gattaz, le président du MEDEF, se pavane avec son badge “1 million d’emploi”, la promesse des patrons si on leur donne de l’argent public et que l’on casse le Code du travail, voeux qui sera exaucé par la loi El Khomri quelques années plus tard.

La suite sur : https://www.frustrationmagazine.fr/surprise-depuis-2013-le-cice-a-cree-seulement-100-000-emplois-qui-ont-chacun-coute-1-million-deuros-au-contribuable/

Menace de licenciement chez Sodexo

août 29, 2020

La multinationale française Sodexo annonce sa volonté de licencier 380 travailleurs en Belgique. « C’est inacceptable, réagit Raoul Hedebouw, porte-parole du PTB. Ils et elles ont fait à manger dans les hôpitaux, le nettoyage, etc. Ils et elles font partie des héros de la crise qui ont fait tourner la société. » Leur travail a d’ailleurs rapporté gros à l’entreprise, qui a réalisé 1,2 milliard d’euros de profit en 2019. Le PTB propose le passage à la semaine de 34 heures, qui permettrait de sauver l’emploi.

La suite sur : https://www.ptb.be/sodexo_le_ptb_propose_la_semaine_de_34_heures_pour_sauver_l_emploi

Non, ils ne veulent pas vraiment que les Français travaillent plus

juillet 10, 2020

par Pierrick Tillet

Un vague sans précédent de plans sociaux massifs traverse le pays depuis la fin du confinement post-Covid. Et leur seule réponse est toujours celle-ci : les Français doivent travailler plus.

En fait, c’est du bidon, ils ne veulent pas vraiment que les Français travaillent plus. Ils veulent juste les rémunérer beaucoup moins quand, passée la cinquantaine, ils sont mis en arrêt autoritaire d’activité.

La suite sur : https://yetiblog.org/archives/25872