Archive for the ‘finance’ Category

Un supplément d’impôt pour les chômeurs Corona ? Pas question.

mars 19, 2021

Plus d’un million de travailleurs ont été en chômage temporaire « corona » en 2020 et, parmi eux, quelque 600 000 (selon les estimations de la FGTB) pourraient avoir un sérieux supplément d’impôts à payer – jusqu’à 1 500 euros – quand arrivera l’avertissement extrait de rôle.

La suite sur : https://www.ptb.be/jusqu_1500_euros_d_imp_ts_en_plus_pour_les_ch_meurs_corona_pas_question

et : https://www.lalibre.be/economie/conjoncture/mauvaise-surprise-fiscale-le-chomeur-corona-risque-un-supplement-d-impot-60543af27b50a60517d7f26a

Dans la nébuleuse de la fondation Bill & Mélina Gates

mars 13, 2021

par Agnès Stienne

Exploration sidérante des mécanismes de la fondation, pour qui et pour quoi les dons ont été versés en 2017. : https://visionscarto.net/nebuleuse-fondation-gates

Pourquoi le Covid-19 rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres ?

mars 3, 2021

Attention : des fraudeurs utilisent les noms de plusieurs banques connues pour escroquer des consommateurs

janvier 29, 2021

Le gendarme du secteur financier belge a reçu plusieurs alertes de consommateurs. Ceux-ci se font escroquer par des fraudeurs qui utilisent sans aucune autorisation le nom de plusieurs banques connues.

La suite sur : https://www.lalibre.be/economie/mes-finances/des-fraudeurs-utilisent-les-noms-de-plusieurs-banques-pour-tromper-les-consommateurs-6013e80b9978e227dff8df04

Réviser le mandat de la BCE pour un monde post-covid juste et durable (carte blanche)

janvier 23, 2021

Des acteurs de premier plan du monde associatif dénoncent la mauvaise orientation de ces milliards injectés pour sauver l’économie, sans conditions sociales ou environnementales.

Dans le cadre de la consultation de la société organisée par la Banque nationale de Belgique sur la politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) dans le contexte de la crise du coronavirus, un collectif de signataires appellent à réviser le mandat de la BCE pour que la stabilité financière, le plein-emploi et la neutralité carbone deviennent des objectifs aussi importants que la stabilité des prix.

La suite sur : https://www.levif.be/actualite/belgique/reviser-le-mandat-de-la-bce-pour-un-monde-post-covid-juste-et-durable-carte-blanche/article-opinion-1383437.html

Il n’y a vraiment pas de quoi être fier !

novembre 12, 2020

Deuxième paradis fiscal préféré du CAC40, la Belgique devance le Luxembourg et la Suisse.

La Belgique est le deuxième paradis fiscal préféré des entreprises du CAC40, ressort-il jeudi de l’Observatoire des multinationales de l’association française Alter-médias.

La suite sur : https://www.lalibre.be/economie/placements/la-belgique-deuxieme-paradis-fiscal-prefere-du-cac40-5fad2779d8ad586f5196aae5

https://multinationales.org/Moins-d-emplois-en-France-et-beaucoup-plus-de-dividendes-vingt-ans-de

Un appel citoyen pour la sauvegarde des terres agricoles en Wallonie et à Bruxelles

octobre 11, 2020

La coopérative gembloutoise Terre-en-Vue, qui oeuvre pour faciliter l’accès aux terres pour les agriculteurs en Wallonie et à Bruxelles, a lancé ce dimanche matin un appel citoyen pour la sauvegarde des terres agricoles face à la spéculation foncière dont elles font l’objet.

La suite sur : https://www.levif.be/actualite/environnement/un-appel-citoyen-pour-la-sauvegarde-des-terres-agricoles-en-wallonie-et-a-bruxelles/article-news-1343337.html

https://www.terre-en-vue.be/?fbclid=IwAR2tCjRj4fziORb3HbH7ZzFtmhPmFp_QgHz3_G34W7GFOVqz1aZDEFAdzWA

Investir dans les serres de la Ferme Nos Pilifs, « c’est mieux qu’un compte épargne »

octobre 10, 2020

par J. Bo.

Jusqu’au 30 novembre, la Ferme Nos Pilifs propose à ses clients de soutenir l’entreprise via des émissions d’obligations. Tout prêt sera remboursé dans minimum 5 ans avec intérêts et sourires.

« Un investissement social éthique et durable ? » c’est que propose la Ferme Nos Pilifs sur son site web.  » Cette entreprise de travail adapté qui compte 140 personnes en situation de handicap sur un total d’environ 200 employés, basée à Neder-Over-Heembeek dans le nord de Bruxelles, propose à ses clients et autres membres de son réseau de s’impliquer dans leur entreprise. Comment ? En investissant c’est-à-dire en plaçant de l’argent dans la Ferme Nos Pilifs. L’entreprise de travail adapté bruxelloise a le droit d’émettre des obligations.

La suite sur : https://www.lalibre.be/regions/bruxelles/investir-dans-les-serres-de-la-ferme-nos-pilifs-c-est-mieux-qu-un-compte-epargne-5f816dde7b50a641f642aaec?cx_testId=1&cx_testVariant=cx_1&cx_artPos=1#cxrecs_s

Accueil

La fin d’un tabou.

octobre 7, 2020

par Financité

Ça y est, une banque a osé. Si on avait dû parier, on n’aurait peut-être pas misé sur Triodos pour être la première à appliquer un taux d’intérêt de 0% sur ses comptes épargne. Mais à coup sûr, cette annonce ouvrira la voie pour d’autres institutions.

« La faiblesse persistante des taux d’intérêt et la forte augmentation des coûts dans le secteur sont à la base de la décision », justifie Triodos. Dès décembre, les client·e·s se verront donc clôturer leur compte d’épargne réglementé. Ils·elles ont le choix : migrer vers une autre banque ou passer sur le compte d’épargne non réglementé que va ouvrir Triodos. Qu’est-ce que ça change ? C’est très simple : un compte d’épargne réglementé permet d’être exonéré de précompte mobilier sur les 990 premiers euros d’intérêt. Au-delà, la banque retient un précompte de 15%. Mais soyons honnête, il faut déjà posséder une sacrée épargne sur un compte réglementé avant de dépasser les 990 euros d’intérêt, surtout lorsque la majorité des banques appliquent un taux de 0,11%.

Pour être un compte réglementé, il faut appliquer un taux de base et une prime de fidélité. Un minimum légal est également imposé. Si la loi interdisait déjà les taux négatifs, des dispositions avaient été prises il y a quelques années par le gouvernement voyant les taux chuter drastiquement pour qu’un minimum soit appliqué : 0,01% de prime de base et 0,1% de prime de fidélité.

Jusqu’ici, celles qui proposaient des comptes non réglementés étaient plutôt des banques étrangères qui souhaitent se passer du principe du taux de base assorti d’une prime de fidélité. Elles ne pouvaient pas appliquer l’exonération de précompte mobilier, mais offraient en échange des taux d’intérêt un peu plus élevés.

Chez Triodos, c’est pour éviter de payer le moindre centime d’intérêt que la banque a fait une croix sur son offre actuelle. Exit le compte d’épargne réglementé chez Triodos. Bonjour le compte non réglementé sur lequel la banque applique grosso modo les modalités qu’elle décide.
 

Le début d’une longue série ?

« Le modèle bancaire durable et éthique de la Banque Triodos repose sur l’équilibre entre l’impact sociétal, le risque et le rendement. Nous modifions notre offre en matière d’épargne afin de préserver cet équilibre », explique Thomas Van Craen, directeur de la Banque Triodos Belgique. Faible excuse selon Test-Achats : « En 2019, les revenus de la banque se sont établis à 292 millions d’euros (+ 28,9 millions par rapport à 2018) et le bénéfice a progressé à 38,8 millions d’euros (+ 4,1 millions par rapport à 2018). Cette évolution va à contre-courant des affirmations de Triodos selon lesquelles ses revenus sont sous pression. »
 
Il y aurait chez Triodos 72.000 épargnant·e·s privé·e·s qui seront impacté·e·s par le changement. Et à en croire la banque, ils·elles auraient même plutôt bien pris la nouvelle. Peut-être que placer son épargne sur un compte durable vaut bien en rendement nul (voire négatif si l’on prend en compte l’inflation et les frais de gestion). Peut-être les client·e·s sont-ils̭·elles résigné·e·s. Ou peut-être n’existe-t-il simplement pas d’autre alternative et que Triodos ouvre la voie aux autres banques qui ne tarderont pas à faire pareil.

Et : https://www.wikifin.be/fr/thematiques/epargner-et-investir/compte-depargne/un-compte-reglemente-ou-non-reglemente

Comment la macronie soumet le fisc au profit des plus riches

septembre 7, 2020