Archive for the ‘industrie’ Category

La fin des hommes d’acier, des dompteurs de dragons : HF6, la fin du film

février 15, 2017

Glyphosate: lancement d’une initiative citoyenne européenne

février 8, 2017

La ministre bruxelloise de l’Environnement Céline Fremault et son homologue wallon Carlo Di Antonio ont signé l’initiative citoyenne européenne (ICE) qui réclame l’interdiction en Europe du glyphosate, l’herbicide le plus vendu au monde.

La suite sur : http://www.levif.be/actualite/environnement/glyphosate-lancement-d-une-initiative-citoyenne-europeenne/article-normal-611199.html

Pour agir : https://stopglyphosate.org/

La belle réussite d’une industrie qui prend soin de ses salariés et de l’environnement tout en créant des emplois

février 4, 2017

par Rachel Knaebel

A l’heure où le « coût du travail » devrait être réduit, la santé des salariés négligée et les « contraintes » écologiques combattues, Pocheco, une PME industrielle du Nord, prend le chemin inverse : celui d’une économie qui place l’écologie, l’humain et les investissements avant les profits et les dividendes. L’usine de production d’enveloppes est devenue un modèle de transition. Les produits chimiques nocifs ont disparu des ateliers, la hiérarchie s’est allégée, les bâtiments on fait peau neuve. Résultat : l’entreprise se porte bien et diversifie ses activités, pour faire face à l’avenir et préserver ses emplois. Ici, pas de managers aux techniques oppressives, pas de délocalisation ni de course à la rentabilité sans fin. Reportage.

La suite sur : http://www.bastamag.net/Pocheco-l-entreprise-industrielle-qui-place-l-environnement-et-la-protection

Action urgente Bangladesh

janvier 30, 2017

Depuis le 12 décembre 2016, une vague de répression des travailleurs de l’habillement et de leurs syndicats fait rage au Bangladesh, suite à un mouvement de grève pour exiger une augmentation des salaires. En effet, les travailleurs peinent à survivre avec leur salaire équivalent au minimum légal de 67$ par mois. Ce salaire a été fixé en 2013 et le gouvernement ne prévoit pas de le réexaminer avant 2018. En attendant, le coût de la vie a fortement augmenté (plus de 6% par an depuis 2013) et les travailleurs qui ne parvenaient déjà pas à couvrir leurs besoins de base doivent maintenant redoubler d’efforts pour survivre.

En représailles au mouvement de grève, au moins 24 travailleurs et leaders syndicaux ont été arrêtés et placés en détention par la police. Ils ne peuvent pas être libérés sous caution. Certains ont été maltraités ou menacés de torture voire de mort. Beaucoup ont été accusés sans fondement.

Les marques doivent agir.
Signez la pétition !
achACT et la Clean Clothes Campaign remettront les signatures aux représentants de H&M, GAP, C&A, Zara et VF dans les prochaines semaines.

De leur côté, les employeurs ont licencié plus de 1.500 travailleurs et ont déposé plusieurs plaintes non-fondées contre des dizaines de travailleurs de l’habillement et de leaders syndicaux. Ces accusations visent également des centaines de travailleurs « anonymes » afin que les employeurs puissent ajouter librement les travailleurs considérés comme perturbateurs à la liste. Les travailleurs licenciés auraient été ajoutés à une liste noire rendant impossible un emploi futur dans l’industrie de l’habillement.

La majorité des usines à l’origine des plaintes fabriquent des vêtements pour H&M, Gap (Banana Republic et Old Navy), C&A, Inditex (Zara et Bershka), et Vanity Fair (North Face, Jansport, Wrangler et Lee).

Pour agir : http://www.achact.be/Archives-events-40-agir.htm

Et: https://reporterre.net/On-a-tente-de-faire-les-soldes-mais-notre-conscience-sociale-et

Plagiat, évasion fiscale, surexploitation, la télé belge épingle IKEA

janvier 30, 2017

La colère gronde au royaume de Belgique alors qu’un nouvel Ikea a ouvert en février dernier en plein cœur de Mons, non loin de la frontière française. Un événement en grande pompe, relayé en première page des grands médias, qui avait attiré plus de 20 000 visiteurs. Mais derrière les meubles en kit et le design à petit prix, se cache une vérité qui dérange.

La suite sur : https://mrmondialisation.org/plagiat-evasion-fiscale-surexploitation-la-tele-belge-epingle-ikea/

Primark : ce symbole tant aimé d’une mondialisation détestable

janvier 28, 2017

Marque irlandaise de vêtements bien connue des fashionistas adeptes de tenues tendance et bon marché, Primark est devenu le symbole d’une fast-fashion qui accumule les excès. Avec un dixième magasin en France ouvert récemment à Évry, l’enseigne attire des clients séduits par ses très bas prix, mais aussi des médias qui ont tôt fait d’aller voir ce qui se cache derrière. Primark intrigue, et à raison : depuis quelques mois maintenant, des témoignages de plusieurs dizaines d’employés et anciens salariés ont émergé sur la toile, révélant une réalité peu glamour, bien éloignée de l’image branchée et décontracte de la marque…

La suite sur : https://mrmondialisation.org/primark-ce-symbole-tant-aime-dune-mondialisation-detestable/

Les députés européens laisseront-ils mourir 230 000 travailleurs exposés aux vapeurs diésel ?

janvier 24, 2017

par Nolwenn Weiler

Un projet de directive européenne pour protéger les travailleurs des expositions aux produits cancérogènes est en discussion. L’un des enjeux : mieux encadrer les vapeurs diésel, auxquelles sont confrontés 3,6 millions d’employés et d’ouvriers en Europe, dont 800 000 en France. Mais la Commission européenne vient de bloquer toute avancée, malgré les dizaines de milliers de morts par cancer annoncées. Le Parlement européen devra se prononcer d’ici trois mois. Les députés seront-ils tout autant insensibles aux risques encourus par des centaines de milliers de personnes ?

La suite sur : http://www.bastamag.net/Les-deputes-europeens-laisseront-ils-mourir-230-000-travailleurs-exposes-aux

Rien n’a changé depuis le cri d’alarme de Rachel Carson, en 1962

janvier 12, 2017

Les nouveaux tests d’évaluation des pesticides ne sont pas appliqués.

par Marie Astier

La mise sur le marché des néonicotinoïdes, fatals aux populations de pollinisateurs, a été possible à cause de tests inadaptés. Si les autorités sanitaires européennes ont mis en place une nouvelle méthodologie, les États-membres ne la font pas respecter.

La suite sur : https://reporterre.net/Les-nouveaux-tests-d-evaluation-des-pesticides-ne-sont-pas-appliques

Au nom de la sauvegarde de l’emploi, la pollution aux « boues rouges » continue de sévir à Gardanne

janvier 4, 2017

par Carole Filiu-Mouhali

À Gardanne dans les Bouches-du-Rhône, les résidus solides de l’usine d’alumine ont cessé depuis un an d’être déversés dans la mer Méditerranée. La question est-elle pour autant résolue ? Entre la toxicité des rejets liquides qui se poursuivent, et la dissémination des boues rouges désormais stockées à l’air libre, certaines voix tentent d’attirer l’attention sur les pollutions qui persistent. Mais la peur d’une fermeture de l’usine et de la perte de ses 400 emplois, relayée par de nombreux responsables politiques, dissuade la contestation locale, et permet à l’industriel Alteo de continuer à bénéficier de dérogations. Reportage.

La suite sur : http://www.bastamag.net/Usine-Alteo-a-Gardanne-Au-nom-de-la-sauvegarde-de-l-emploi-la-pollution-aux

Amiante : le profit avant la santé des gens

janvier 3, 2017

L’amiante se réinvite au tribunal : « On nous a proposé d’acheter notre silence contre une enveloppe de 42 000 euros »

par Laurence Dardenne et Jean-Claude Matgen

La cour d’appel de Bruxelles examine, à compter de ce mardi, un dossier très lourd sur le plan judiciaire mais aussi humain. La société Eternit a fait appel de sa condamnation en 2011. Les victimes ne sont pas au bout de leurs peines. Témoignage.

« Je suis Françoise. » C’est sous cette « bannière » que se sont rassemblés, ce mardi dès 7 h 45 du matin, sur les marches de notre palais de justice, les citoyens sensibilisés à la cause des victimes de l’amiante. Aujourd’hui en effet, se tiennent, devant la cour d’appel de Bruxelles, les débats relatifs au procès intenté par Françoise Vannoorbeeck-Jonckheere à la multinationale belge Eternit.

La suite sur : http://www.lalibre.be/actu/belgique/l-amiante-se-reinvite-au-tribunal-on-nous-a-propose-d-acheter-notre-silence-contre-une-enveloppe-de-42-000-euros-586a927bcd70717f88e5507d