Archive for the ‘industrie’ Category

Stopper Lafarge et l’industrie du béton : une question de survie

juillet 22, 2021

Par des militantes d’Extinction Rebellion, de Youth for Climate et des Soulèvements de la Terre

Entre son financement de Daech et son rôle dans le bétonnage de l’environnement, le cimentier Lafarge est un danger pour notre planète et ses habitants écrivent les activistes autrices de cette tribune, qui jugent nécessaire de le « désarmer ».

La presse a révélé la semaine dernière, via le dévoilement d’une note interne de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), que l’État avait connaissance d’un accord financier passé entre le cimentier Lafarge et Daech dès l’été 2014. Alors que l’on s’indigne de part et d’autres à juste titre à ce propos, nous, activistes issu⋅es de divers mouvements et organisations environnementales, estimons nécessaire de creuser un peu le problème et de revenir sur les moyens d’y répondre.

La suite sur : https://reporterre.net/Stopper-Lafarge-et-l-industrie-du-beton-une-question-de-survie

« Le béton engloutit 25 m² de terres françaises par seconde »

Une fois de plus la nature sacrifiée face au profit !

juillet 17, 2021

La justice permet l’exploitation minière de la Montagne d’or.
Par Hélène Ferrarini

La justice administrative a donné raison en appel à la compagnie minière qui souhaite exploiter la Montagne d’or en Guyane. Le juge a appliqué un Code minier archaïque, face à un État français qui n’a guère fait de zèle pour défendre sa position.

La suite sur : https://reporterre.net/La-justice-permet-l-exploitation-miniere-de-la-Montagne-d-or

Pourquoi les contribuables belges risquent de perdre 265 millions d’euros à cause de vieilles ampoules

juillet 9, 2021

Par Vincent de Lannoy

Une enquête du réseau d’organisations environnementales European Environmental Bureau dénonce les millions d’euros de pertes subies par les consommateurs belges à cause de vieilles technologies utilisées par Signify, anciennement appelé Philips Lighting. Elle épingle également le greenwashing de l’entreprise et le silence de l’Union européenne.

La suite sur : https://www.lalibre.be/planete/environnement/pourquoi-les-contribuables-belges-risquent-de-perdre-265-millions-d-euros-a-cause-de-vieilles-ampoules-60e80d6d7b50a6318d5f30a0

Comment l’agrobusiness détruit la Bretagne

juillet 7, 2021

A qui profite le plastique dans le sac bleu ?

juillet 2, 2021

Par Quinten Vanheuverzwyn

En 2050, il y aura plus de plastique dans la mer que de poissons, selon les prévisions de l’ONU. À moins que nous ne réduisions considérablement la production de plastique. Malheureusement, ce n’est pas une priorité aujourd’hui. Il faut dire que, pour certains, l’industrie du plastique est un business très juteux…

La suite sur : https://www.solidaire.org/articles/qui-profite-le-plastique-dans-le-sac-bleu

STOP aux nitrites ajoutés dans notre alimentation

juillet 1, 2021

Bonjour,

Ça, c’est du bon gros lobbying comme on ne l’aime pas.

Nous voulons parler du harcèlement judiciaire mené par les industriels de la charcuterie contre Yuka, parce que l’application s’est associée aux actions de foodwatch et la Ligue contre le cancer pour l’interdiction des additifs à base de nitrites et nitrates ajoutés à l’alimentation. Le lobby du jambon industriel est terrifié du succès de la pétition que vous avez signée contre ces additifs. Il fait tout pour bâillonner Yuka et empêcher la diffusion de notre pétition.

Le lobby en chef derrière lequel se cache les Herta, Fleury-michon, Aoste, Madrange, Cochonou, Justin Bridou et autres Maison Prunier s’appelle la FICT. Derrière ces quatre petites lettres, 6,7 milliards d’euros de chiffre d’affaires cumulés en 2019. Ils militent de tout leur poids contre l’interdiction de nitrites et nitrates ajoutés malgré les risques qu’ils présentent pour notre santé.
Dans leur cavale judiciaire, les industriels de la charcuterie viennent d’obtenir du tribunal de commerce de Paris une condamnation pour « dénigrement » et « pratique commerciale déloyale et trompeuse ». Bien entendu, Yuka fait appel mais elle se voit obligée, à partir de cette semaine, de supprimer dans l’application le lien vers notre pétition qui apparaissait lorsque vous scanniez des produits contenants des nitrites ajoutés. Une vraie procédure bâillon.

Le feuilleton judiciaire est encore loooiiiiinnn d’être fini, mais ce procès démontre une chose : plus de 340 000 consommateurs et consommatrices qui se mobilisent, cela dérange vraiment les mastodontes de la charcuterie.

Il y a de quoi. Ensemble, nous commençons à faire bouger les lignes. Un an après notre pétition, une proposition de loi a été mise sur la table en décembre 2020 pour une « interdiction progressive des additifs nitrés dans les produits de charcuterie ». Elle devrait être débattue à l’Assemblée nationale à la fin de l’année. Le procès contre Yuka est donc un épisode dans une stratégie de lobbying plus globale pour mettre en échec cette interdiction.

Le pire dans tout ça est le double jeu des marques : ils vendent déjà quasiment tous des charcuteries sans nitrite et souvent bien plus cher.

Ne restons pas sans voix face à cette stratégie de Cochonou, Justin Bridou, Herta, Fleury Michon et les autres industriels de la charcuterie cachés derrière la FICT. Diffusez ce mail à vos amis, voisins, votre famille, partagez la pétition sur les réseaux sociaux, appelez, 2, 3 ou 5 personnes pour qu’elles signent la pétition

En un mot, faisons le contraire de ce que souhaite les industriels de la charcuterie : donnons de l’écho à notre mobilisation.

Un grand merci pour votre mobilisation.  

Marion Perrot | Responsable campagnes digitales 

Diffusez la pétition autour de vous : https://www.foodwatch.org/fr/sinformer/nos-campagnes/alimentation-et-sante/additifs/petition-stop-aux-nitrites-ajoutes-dans-notre-alimentation/

Energie : le procès kafkaïen des industries contre l’intérêt public

juin 22, 2021

Par Sandrine Warsztacki

Le Traité sur la charte de l’énergie permet aux industriels d’attaquer les législations environnementales et sociales des États au nom de leurs intérêts économiques.  Une situation dénoncée par la plateforme pour un commerce juste et durable coordonnée par le CNCD, à laquelle la MC est associée.

La suite sur : https://enmarche.be/societe/environnement/energie-le-proces-kafkaien-des-industries-contre-l-interet-public.htm

Le PTB veut renforcer la transparence du registre des lobbies

juin 14, 2021

Le PTB dépose une proposition de loi pour garantir « une transparence totale » des contacts de lobbying dans la politique, a-t-il indiqué lundi, en dénonçant des pressions de l’industrie pharmaceutique contre la proposition de lever les brevets sur les vaccins anti-Covid.

La suite sur : https://www.lalibre.be/belgique/politique-belge/le-ptb-veut-renforcer-la-transparence-du-registre-des-lobbies-60c718a67b50a6318dca2c24

https://www.ptb.be/big_pharma_d_pense_des_millions_en_lobbying_pour_influencer_les_d_cisions_le_ptb_exige_des_mesures

Mais pourquoi ces saloperies ne sont-elles pas interdites !

juin 11, 2021

https://www.lalibre.be/planete/environnement/anvers-la-pollution-des-sols-aux-pfos-a-la-fabrique-3m-60c314b69978e26ce1886ec6

Pollution à Zwijndrecht : « C’est le cinquième gouvernement flamand pour lequel l’environnement n’est pas prioritaire » : https://www.levif.be/actualite/environnement/pollution-a-zwijndrecht-c-est-le-cinquieme-gouvernement-flamand-pour-lequel-l-environnement-n-est-pas-prioritaire/article-normal-1437003.html

15 choses à savoir sur le scandale de pollution au PFOS : https://www.ptb.be/15_choses_savoir_sur_le_scandale_de_pollution_au_pfos

Au Canada, le combat contre le tronçonnage d’arbres millénaires

juin 10, 2021

Par Alexis Gacon

Des campements, des manifestants enchaînés ou enterrés… À Fairy Creek, sur l’île de Vancouver, des blocages entravent la coupe d’arbres pluricentenaires. Et la lutte en défense des forêts anciennes s’étend : « On se déplacera partout où nos arbres auront besoin de nous. »

La suite sur : https://reporterre.net/Au-Canada-le-combat-contre-le-tronconnage-d-arbres-millenaires

« Il nous faut résister contre cette dégradation de la dernière beauté de la terre et de l’idée que l’homme se fait des lieux qu’il habite.

Est-ce que nous ne sommes vraiment plus capables de respecter la nature, la liberté vivante, qui n’a pas de rendement, pas d’utilité, pas d’autre objet que de se laisser entrevoir de temps en temps. »

(Les racines du ciel – Romain Gary)