Archive for the ‘jeux olympiques’ Category

Bornéo – La forêt disparue

juillet 26, 2021

Fukushima, 10 ans après. « Les jeux olympiques sont une opportunité pour l’industrie nucléaire mondiale »

juillet 20, 2021

Par Arkady Filine

Au Japon, les JO viennent renforcer l’idée d’une « réhabilitation » des territoires contaminés suite à la catastrophe nucléaire de 2011 et le retour définitif des habitants. Un ouvrage, Oublier Fukushima, démonte cette mystification. Extraits.

La suite sur : https://www.bastamag.net/Jeux-Olympiques-Japon-Fukushima-industrie-nucleaire-faire-oublier-la-catastrophe

« Le seuil de radioactivité, multiplié par 20 juste après la catastrophe, permet de limiter les évacuations de populations »

https://www.revuesilence.net/mot/fukushima

Les Jeux olympiques ouvrent la voie aux technologies sécuritaires

mars 16, 2021

par Marie Astier

Les Jeux olympiques de Paris 2024 ont prévu l’usage d’une débauche de technologies sécuritaires. Mais qui ont besoin d’être légalisées. C’est ce que commence à faire la proposition de loi sécurité globale, examinée par les sénateurs à partir de ce mardi 16 mars. Autant de mesures susceptibles de porter atteinte aux libertés publiques et à la vie privée, dénoncent ses détracteurs.

La suite sur : https://reporterre.net/Les-Jeux-olympiques-ouvrent-la-voie-aux-technologies-securitaires

Jeux olympiques 2024 : le refus prend de l’ampleur

février 9, 2021

par Justin Carrette et Nnoman Cadoret

Samedi 6 février, plus de vingt collectifs se sont retrouvés devant l’Hôtel de Ville de Paris pour protester contre les projets d’aménagements des Jeux olympiques 2024.

La suite sur : https://reporterre.net/Jeux-olympiques-2024-le-refus-prend-de-l-ampleur

Les JO 2024 à Paris, une catastrophe écologique en Seine-Saint-Denis

décembre 13, 2020

par Alexandre-Reza Kokabi

Les Jeux olympiques 2024 inquiètent les habitants de Seine-Saint-Denis. Des collectifs dénoncent une accélération des projets de destruction, de pollution, d’expulsion et de spéculation. Ils se mobiliseront dimanche 13 décembre. Reporterre passe au crible trois projets d’aménagement particulièrement décriés.

La suite sur : https://reporterre.net/Les-JO-2024-a-Paris-une-catastrophe-ecologique-en-Seine-Saint-Denis

Et ils bavassent à la Cop 25 pour « sauver la planète »

Contre les JO de Tokyo – Déclaration lors du rassemblement devant le CIO à Lausanne

mars 4, 2020

Collectif contre les JO de Tokyo

Le mercredi 26 février 2020, une cinquantaine de personnes se sont rassemblées devant le CIO (Comité international olympique) à Lausanne en Suisse, afin de dénoncer la tenue des JO cet été au Japon alors même que les conséquences sanitaires et sociales de l’accident de Fukushima continuent à se déployer. Lu devant les cinq anneaux emblématiques des JO, la déclaration solennelle a ensuite été officiellement remise au président du CIO, Thomas bach. Voici le texte.

La suite sur : https://www.sortirdunucleaire.org/Contre-les-JO-de-Tokyo-Declaration-lors-du?origine_sujet=LI202003

https://www.sortirdunucleaire.org/Rassemblement-pour-Fukushima-et-contre-les-JO?origine_sujet=LI202003

Des jeux olympiques radioactifs

février 4, 2020

Promis, juré, pour emporter le morceau pour les Jeux Olympiques de 2020, le gouvernement japonais avait assuré que l’accident de Fukushima serait terminé à cette date.
Nous sommes en 2020, et voici ce qu’annonce maintenant le gouvernement : le retrait du combustible de la piscine du réacteur numéro 1 ne pourra pas commencer avant 2027 ou 2028. Celui du réacteur numéro 2, pas avant au mieux 2026. Celui du réacteur numéro 3 a commencé le 15 avril 2019, avec des robots, mais rencontre d’énormes difficultés.
Or ce piscines sont en équilibre au-dessus des réacteurs accidentés et ne résisteraient pas à un nouveau tremblement de terre. Les conséquences seraient alors dramatiques : chaque piscine contient plusieurs fois le combustible d’un réacteur. Un fort séisme comme celui de 2011 pourrait provoquer des émissions de radioactivité encore bien pires.
Neuf ans après l’accident, les réacteurs ne sont toujours pas totalement à l’arrêt (il faut continuer à injecter de l’eau pour les refroidir)… et une reprise des émissions radioactives est toujours possible.
TEPco et le gouvernement japonais annoncent maintenant que les opérations de démantèlement dureront encore une quarantaine d’années. Un délai que les spécialistes estiment bien optimiste.
Pour montrer au monde que le Japon a maîtrisé l’accident nucléaire de Fukushima, les autorités n’ont rien trouvé de mieux que de faire passer la flamme olympique au plus près de la centrale.
Greenpeace a fait des mesures sur le trajet début décembre 2019.
Alors que le taux de radioactivité au centre de Tokyo est de 0,04 microsieverts par heure et que la limite d’exposition est fixée par les autorités à 0,23 microsieverts par heure, l’association écologiste a mesuré des taux montant jusqu’à 71 microsieverts par heure, soit plus de 300 fois la limite !
Bienvenue aux sportif-ves du monde entier.
(Silence n°486 – février 2020)

JO de 2020 radioactifs ?

mai 2, 2019

https://www.lalibre.be/sports/omnisports/lors-des-jo-de-2020-au-japon-des-epreuves-pourraient-avoir-lieu-a-fukushima-5cca979bd8ad586a5aeeabf5

Dans l’attente des Jeux olympiques, le gouvernement japonais fait « comme si de rien n’était à Fukushima »

avril 17, 2019

par Cécile Asunuma-Brice

Le prochains JO se dérouleront au Japon à l’été 2020. La région de Fukushima accueillera même quelques épreuves. La chercheuse Cécile Asanuma-Brice est retournée sur la zone interdite qui ne l’est désormais plus. Toutes les traces visibles du désastre ont disparu : les compteurs mesurant le taux de radioactivité ont été retirés, malgré la poursuite de la contamination détectée jusqu’en Alaska ; les villes sont successivement rouvertes à l’habitat ; les déchets de terre contaminée et stockés dans des sacs plastique sont éparpillés sur le territoire… « Je suis revenu parce que je veux mourir chez moi, mais j’ai demandé à mes enfants de ne jamais revenir ici », témoigne un habitant. Récit d’une zone encore fantôme.

La suite sur : https://www.bastamag.net/Dans-l-attente-des-Jeux-Olympiques-le-gouvernement-japonais-fait-comme-si-de

Et parions que des milliers d’imbéciles vont s’y précipiter pour y assister.

Ils ont mis le temps !

avril 28, 2018

Le Comité olympique australien a décerné samedi un Ordre du Mérite posthume à Peter Norman, le sprinteur blanc présent sur le podium des Jeux Olympiques de Mexico en 1968 qui avait soutenu les deux noirs américains dans leur célèbre salut ganté Black Power.

La suite sur : http://www.levif.be/actualite/international/l-australie-honore-norman-qui-avait-soutenu-le-black-power/article-normal-833139.html