Archive for the ‘Juste parce que ça me plaît!’ Category

Confinement : une histoire, des questions

août 4, 2020

par Martin Buysse, physicien, romancier

Bruxelles, 12 mars 2020. Les universités l’ont décidé : elles basculent sur l’enseignement à distance, entraînant dans leur sillage d’autres secteurs de la société, dont les écoles, avant que le confinement général soit imposé quelques jours plus tard. Elles l’ont fait parce qu’elles le jugeaient nécessaire, et parce qu’elles s’en estimaient capables.

La suite sur : https://www.levif.be/actualite/belgique/confinement-une-histoire-des-questions/article-opinion-1316537.html

Et aussi : https://yetiblog.org/archives/26261

« On confond pandémie avec menace mortelle »

juillet 30, 2020

par Daniel Rodenstein – Médecin retraité

Psychose : Etat de panique collective provoqué par un événement ou un fléau vécu comme une menace permanente (Petit Larousse illustré 2007).

Chaque année environ 110.000 personnes meurent en Belgique. Chaque mois, 9.100 morts. Chaque jour, 300 morts. Un peu plus en hiver ou un peu moins en été, le chiffre tourne autour de 300 morts par jour en moyenne.

La suite sur : https://www.levif.be/actualite/international/on-confond-pandemie-avec-menace-mortelle-carte-blanche/article-opinion-1315021.html

« Le Covid, ce petit virus qui tue moins les gens qu’il n’enfreint la raison »

Pourquoi les virocrates me tapent sur le système

juillet 29, 2020

Pardonnez-moi cet intitulé familier, voire vulgaire de « jeune » plus si jeune que ça, mais tous ces virocrates commencent sérieusement à « me gaver ». Une opinion de Joseph Junker, ingénieur civil et père de famille.

« Porter le masque n’est pas une décision politique, c’est une nécessité absolue » nous dit-on. Il n’y a pas à discuter, c’est la science, aussi sûr que deux et deux font quatre. En bons hérauts de la science, c’est donc bien le rôle des virologues de nous le rappeler à grand renfort de tweets. Enfin… depuis juin seulement. Avant cela, la science était que le port du masque « n’était pas nécessaire ». Ou encore : pas vraiment utile… voire anxiogène. Au plus fort de l’épidémie, le masque n’était d’ailleurs obligatoire nulle part.

La suite sur : https://www.lalibre.be/debats/opinions/pourquoi-les-virocrates-me-tapent-sur-le-systeme-5f212921d8ad5862198dae45

Alexandria Ocasio-Cortez répond à Theodore S. Yoho…

juillet 25, 2020

La réponse d’Alexandria Ocasio-Cortez au Rep Yoho qui l’avait traitée de « fucking bitch » : https://yetiblog.org/archives/26112

Une place à soi

juillet 24, 2020

– Madame… on a besoin de votre aide.

Cela a commencé comme ça. Un petit groupe de six filles, à la fin d’un cours. J’ai mon sac prêt pour aller remplir ma bouteille d’eau et chercher un café, dans les dix minutes de récréation qu’il reste. Je leur dis avec un sourire que, s’il s’agit d’astuces pour leur devoir de physique-chimie, c’est pas gagné mais que je ferai mon maximum. Elles sourient. Trois autres filles, déjà parties dans le couloir, reviennent dans la salle.

La suite sur : http://www.chouyosworld.com/2020/07/23/une-place-a-soi/

Mesures anti-Covid : entre « vieux cons », on peut tout se dire…

juillet 14, 2020

Une réponse de Bernard De Vos, délégué général aux droits de l’enfant, à la carte blanche de Franklin Dehousse, professeur à l’Université de Liège.

Dans une carte blanche publiée par la Libre ce 11 juillet, le professeur Franklin Dehousse, de l’Université de Liège se lamente de l’abandon « assez frappant » des mesures de protection anti-Covid, « spécialement par de nombreux jeunes ».

Sauf à méconnaître une analyse sérieuse de la question qui attesterait que les jeunes sont, plus que d’autres, rétifs aux mesures prophylactiques, cette assertion ne repose sur aucune donnée scientifique ou vérifiable.

La suite sur : https://www.lalibre.be/debats/opinions/crise-sanitaire-entre-vieux-cons-on-peut-tout-se-dire-5f0c6d4f7b50a6139b1b82ce

https://www.lalibre.be/debats/opinions/crise-sanitaire-opposer-des-jeunes-imbeciles-a-des-vieux-cons-ne-nous-aidera-pas-a-instaurer-une-societe-plus-altruiste-5f0c5129d8ad5801ea63cb63

Si j’étais dieu

juillet 2, 2020

Si j’étais Dieu

Si j’étais Dieu,
Nom de Moi,
Je ferais cuire tous ces cagots
Ces insupportables bigots,
Ces punaises de sacristie,
Tous ces culs bénis abrutis,
Ces flagorneurs et ces badernes,
Ces lèche culs qui se prosternent,
Genoux ployés ou culs levés,
Pour Jésus, Allah ou Yahvé.
Ils proclament que je suis Tout,
Que je suis le Grand Manitou
Omniscient, plein de sagesse,
Généreux devant leurs faiblesses,
Et voyez, nom de Moi !,
Comment agissent- ils avec moi !
Ils me traitent comme un vieux con,
Ridicule vieillard abscons,
Fort avide de privations,
Jouissant des propitiations,
Des louanges bêlantes, des sanglants sacrifices,
Capable d’imposer de m’immoler son fils
A celui que j’aurais choisi comme prophète,
Et bavant de plaisir en cette immonde fête.
Si j’étais ce pervers, ce névrosé sadique,
Ce parano borné, ce tyran narcissique,

Si j’étais Dieu,
Nom de Moi,
Et si j’étais salaud tout autant qu’ils le sont,
Pour les gratifier d’une bonne leçon
Je leur infligerais cette terrible peine
Qu’ils ont imaginé, par bêtise et par haine,
Que j’eus pu concevoir, que je puisse appliquer :
C’est eux ! ces tristes cons, eux ! que je damnerais !
En enfer les croyants ! Satan, met du charbon !
Mais bouche-toi le nez : ils sont nauséabonds.
Leurs curés, leurs imams, leurs rabbins rabat-joie,
Infligent à tous de Moi une image d’effroi,
D’une espèce de flic, d’adjudant implacable,
Les menacent en mon nom de tourments redoutables.
Ils prétendent m’aimer avec leurs simagrées,
Leurs prières débiles, leurs rituels tarés,
Leurs cérémonials qu’ils veulent grandioses
Mais qui ne sont que le reflet de leurs névroses.
Comme si je pouvais — Moi, Dieu, Être parfait,
Suprême intelligence — être par ça bluffé ! ! !

Si j’étais Dieu,
Nom de Moi,
Les athées, les sans-dieu, les non-croyants,
Ceux-qui-se-posent-des-questions, les mécréants,
Ceux qui refusent d’ingurgiter
Les réponses prêt-à-porter,
Qu’un soi-disant Elu, prétentieux allumé,
Aurait reçu de Moi ! Pauvre illuminé,
En haut d’une montagne, en quelque lieu secret
Et qu’il aurait transcris dans un livre sacré.
Ceux-là, tous ceux qui doutent, les hommes de Raison,
Ceux qui n’acceptent pas, de la foi, le poison,
Et qui ne vivent pas pour autant en bandits,
Pour ceux-là j’ouvrirais, tout grand, mon paradis.

Si je suis Dieu,
Nom de Moi,
Si je suis cet être infiniment bon,
Comment peut-on penser que je suis assez con
Pour vouloir tourmenter
Toute une éternité
Ce pauvre humain mortel qui dans son désarroi
Ne croit pas en moi !
Si je suis cette suprême intelligence
Comment peut-on penser, et par quelle aberrance,
Que j’ai créé les Hommes pour en être adoré,
Et que je prends en compte toutes leurs logorrhées !

Si je suis Dieu,
Nom de Moi,
Si j’ai donné à l’Homme la Raison,
Cet outil merveilleux pour poser des questions,
La faculté de pouvoir discerner
Si un événement est vrai,
Possible ou invraisemblable,
Il faut vraiment être minable
Pour penser que je vais punir
Tous ceux qui osent s’en servir !

Par chance, je ne suis pas Dieu,
Nom de Dieu…
A la santé de ceux qui refusent de croire,
Satan, verse-moi à boire !

Emprunté dans les commentaires sur : http://lescenobitestranquilles.fr/2020/07/il-est-libre-max-3/#comments

Voici les 10 raisons qui m’ont convaincu de jeter mon smartphone

juin 27, 2020

Une carte blanche de Joseph Junker, ingénieur et jeune père de famille.

Il y a dix-huit mois, j’ai arrêté le smartphone. Pour toujours.

La suite sur : https://www.lalibre.be/debats/opinions/voici-les-10-raisons-qui-m-ont-convaincu-de-jeter-mon-smartphone-5ef6140e7b50a66a59cdbf20

Notre siècle se vante d’être celui d’une vie intense, mais il n’offre qu’une vie agitée, fébrile, qui saccage l’existence

juin 14, 2020

L’injonction moderne, c’est d’être surmené. Mais nos agendas sont remplis de rendez-vous inutiles, et le vocabulaire regorge de mots qui servent d’étiquette noble à beaucoup de choses creuses. Une opinion de Jean de Codt, citoyen.

Un petit clocher de cocagne, la nuit, le jour, dans ma campagne, un chien roupillant à poings fermés à mes pieds, au coin du feu, sur les genoux un livre qui s’ouvre de lui-même aux pages que j’aime. Elle est belle, cette chanson de Jeanne Moreau. Elle rappelle que nous ne sommes pas forcément des esclaves volontaires. Qu’il faut laisser la place aux temps morts, car ils font partie du temps vivant.

La suite sur : https://www.lalibre.be/debats/opinions/eloge-du-temps-perdu-5ee39da57b50a66a595d36e7

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Bas le masque ! J’éprouve une sourde colère face aux bourgmestres qui imposent encore le masque dans certaines rues

juin 9, 2020

Une opinion de Jean-François Dumont, journaliste retraité.
Le lien entre la réalité d’une fin de pandémie et les mesures encore en vigueur me sont inintelligibles et donc peu supportables. Répondons-nous à une menace établie ou à un principe de précaution hypertrophié ?

Mon titre est provocateur ? Bien sûr. Car, en cette fin de pandémie du Covid-19, j’éprouve une sourde colère face aux bourgmestres qui imposent encore le masque dans certaines rues, face aux hurlements épouvantés des prophètes de malheur après la manif antiraciste de Bruxelles, face aux regards noirs de concitoyens masqués qui me croisent non masqué, face aux décideurs fédéraux qui surinvestissent dans le principe de précaution.

La suite sur : https://www.lalibre.be/debats/opinions/bas-le-masque-j-eprouve-une-sourde-colere-face-aux-bourgmestres-qui-imposent-encore-le-masque-dans-certaines-rues-5edf54139978e21bd06477fb

« Celui qui maîtrise la peur des gens devient le maître de leur âme. » (Machiavel)

Tout à fait de cet avis, cette soumission me désole.