Archive for the ‘Juste parce que ça me plaît!’ Category

« La longue route » – Bernard Moitessier

octobre 11, 2018

Chemin de traverse : ne pas revenir

par Jean-Baptiste Bernard

Pendant sept mois, il a mené la course, loin devant les autres concurrents de cette première édition du Golden Globe. Avant de faire demi-tour à quelques semaines d’un retour triomphal en Europe, parce qu’il préférait continuer à arpenter les océans. Un magnifique bras d’honneur, signé du plus refuznik des marins, Bernard Moitessier. Hardi, moussaillon !

La suite sur : http://cqfd-journal.org/Chemins-de-traverse-Ne-pas-revenir

Publicités

Immigration : un plan partageux à trente-mille emplois

octobre 5, 2018

par Le Partageux

Sortir de l’abstraction avec trente-mille emplois pour les exilés, les chômeurmeuses et la société. Pour retrouver la dignité.

Pierrick, mon collègue de blogue, me téléphone. Quand le bébé sur mes genoux se met à hurler à pleins poumons. Il vient de réaliser que sa mère n’est pas dans la maison.

– C’est ton petit-fils ?

– Bah, mon fils est trop jeune pour être père, c’est le bébé de la réfugiée africaine qui vit chez nous depuis cinq mois.

La suite sur : https://yetiblog.org/immigration-un-plan-partageux-a-trente-mille-emplois/

Je donnerai ma voix ….

octobre 5, 2018

par Antoine Wauters

« Elections: pourquoi je n’ai envie de donner ma voix à personne » : https://www.levif.be/actualite/belgique/elections-pourquoi-je-n-ai-envie-de-donner-ma-voix-a-personne/article-opinion-1036081.html

https://yetiblog.org/une-veritable-question-de-survie-nous-voulons-des-coquelicots/

Enfin un prix Nobel de la Paix qui a du sens

octobre 5, 2018

http://www.lalibre.be/actu/international/mukwege-a-appris-qu-il-etait-prix-nobel-alors-qu-il-etait-au-bloc-operatoire-5bb75742cd70d3638db872c2

http://www.lalibre.be/actu/international/nadia-murad-de-l-esclavage-des-djihadistes-au-nobel-de-la-paix-parcours-d-une-jeune-femme-courageuse-5bb72dcacd70d3638db7ca6b

Réponse à la lettre Anti-Végan qui fait le buzz sur les réseaux sociaux

septembre 20, 2018

Une photo d’Aymeric Caron en gros plan, un texte gratiné contre les Végans, une liste de clichés grossiers et un paquet de sophismes plus éculés les uns que les autres, il n’en fallait pas moins pour faire un buzz national : le message anti-vegan publié par un internaute le 11 septembre a été repartagé plus de 7000 fois, touchant des centaines de milliers de personnes. Comment en 2018, à l’heure d’une crise écologique historique, alors que l’ONU vient d’annoncer qu’il reste 2 ans à l’humanité pour éviter le crash planétaire, une telle caricature haineuse peut-elle recueillir un tel soutien ? Réponse point par point.

La suite sur : https://mrmondialisation.org/reponse-a-la-lettre-anti-vegan-qui-fait-le-buzz-sur-les-reseaux-sociaux/

« L’essentiel est invisible pour les yeux »

septembre 18, 2018

par François Ruffin

« Ce que j’ai surtout ressenti, moi, hier, c’est la solitude. Han ! C’est terrifiant, cette solitude… »

Elle en était émue, Julie, au self de l’Assemblée.
La veille, avec toute l’équipe, on s’était rendus à l’hôpital Pierre Janet, au Havre. C’était un peu notre classe verte de fin d’année, dans un genre particulier. J’ai assuré la visite aux médias…

« Ce service d’urgence, il est prévu pour cinq personnes, et là, en ce moment, il y a quinze patients. Du coup, là, vous êtes dans le hall, vous voyez, dans le couloir qui mène aux chambres d’isolement, et pourtant un lit est installé ici, enfin bon, c’est même pas un lit, ce sont des fauteuils avec un matelas posé dessus… Dans la pièce à côté, on ne peut pas y aller parce que les patients sont énervés, mais en théorie c’est la salle télé, sauf qu’ils ont posé un lit aussi. Et vous voyez la petite table, là, eh bien, ils doivent manger à huit autour ! Sinon, les malades posent leur assiette sur les genoux… La salle de soins, on va y jeter un coup d’œil, en fait, c’est devenu un débarras pour les habits des patients. Vous voyez, les sacs s’entassent, ça veut dire que les infirmiers peinent à accéder aux ordinateurs, mais surtout, ça veut dire quoi ? Ça veut dire qu’un malade qui veut un caleçon, eh bien, il doit demander, se faire ouvrir la porte, ça mobilise un soignant, mais surtout bonjour l’autonomie ! »

La suite sur : http://fakirpresse.info/l-essentiel-est-invisible-pour-les-yeux

Voici à quoi ressemble un lycée « sans devoirs, ni bulletin, ni discipline »

septembre 13, 2018

par Axel Leclercq

Les élèves du lycée l’Athénée Léonie de Waha, à Liège, sont régulièrement qualifiés de « glandeurs »… En fait, ils sont juste autonomes et responsables.

La suite sur : https://positivr.fr/eleves-en-liberte-film-lycee-athenee-leonie-de-waha-liege/

La caravane de Miro, cohésion sociale mobile

août 31, 2018

par Caroline Van Vyve

« Bras dessus Bras dessous » et le centre de jour pour personnes âgées « Miro » ont uni leurs forces. A Forest, « La Caravane de Miro » s’installe au carrefour des chemins et des générations.

La suite sur : http://www.lalibre.be/actu/planete/inspire/la-caravane-de-miro-cohesion-sociale-mobile-5b865559cd70f5387bc496a2

L’échappée belle des jeunes : les guerriers du monde d’après

août 24, 2018

par Pierrick Tillet

Le phénomène paraît secondaire, mais ne l’est point : cette année les bistrotiers français ont manqué cruellement de saisonniers pour faire leurs petites affaires. La faute aux jeunes ?

C’est comme ça, pestent les vieux croutons aigris, les jeunes veulent plus bosser. Moyennant quoi, les bistrotiers ont exigé la régularisation rapide des réfugiés qu’ils pourraient payer des clopinettes. Ce que précisément les jeunes ne veulent plus : bosser pour rien, pour n’importe quoi, dans n’importe quoi. Ou alors un strict minimum, sans autre ambition que de satisfaire les besoins élémentaires immédiats. Mais pas plus. Pour le reste, ils se débrouillent dans leur coin, et plutôt bien.

La suite sur : https://yetiblog.org/jeunes-guerriers-monde-apres/

L’Affabuloscope n’est pas mort !

août 17, 2018

par Pierre Noiret

Je vous annonce la ré-ouverture (depuis début juin) d’un lieu hors-normes dans le sud-ouest de la France (Ariège), le Musée de l’Affabuloscope, qui a vécu, au cours des trois dernières années, par les folles aventures de son génial créateur Claudius de Cap Blanc, une période sombre qui l’avait presque anéanti.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article38783