Archive for the ‘justice’ Category

Stefania Maurizi: « C’est un incroyable échec du journalisme »

octobre 22, 2020

par John Brown, Nadja Vancauwenberghe

La journaliste italienne Stefania Maurizi a travaillé pour certaines des plus grandes publications du pays, dont la Repubblica, l’Espresso et, maintenant, Il Fatto Quotidiano. En 2009, elle a commencé à travailler avec Julian Assange et WikiLeaks sur des dossiers secrets concernant la guerre en Afghanistan, les câbles de la diplomatie américaine et les détenus de Guantanamo. Elle a également enquêté sur des dossiers top-secrets divulgués par le dénonciateur Edward Snowden, révélant entre autres des cas graves de pollution environnementale en Italie et d’exploitation de travailleurs pakistanais dans une usine exploitée par une société italienne.

La suite sur : https://www.investigaction.net/fr/stefania-maurizi-cest-un-incroyable-echec-du-journalisme/

Monsanto définitivement condamné dans l’affaire de l’intoxication d’un agriculteur

octobre 21, 2020

Cette décision ouvre la voie à un épilogue dans ce marathon judiciaire entamé en 2007 et au cours duquel Paul François, céréalier de Charente, a eu gain de cause à trois reprises en justice, dont la dernière fois en avril 2019 à Lyon.

La suite sur : https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/10/21/monsanto-definitivement-condamne-dans-l-affaire-de-l-intoxication-d-un-agriculteur_6056854_3244.html

Chantage à l’antisémitisme : le lobby israélien perd deux procès en diffamation

octobre 16, 2020

En Angleterre et au Canada, les militants pro-palestiniens viennent d’infliger un camouflet au lobby israélien qui se retrouve obligé de leur payer des dommages et intérêts « substantiels » après des accusations d’antisémitisme sans fondement.

La suite sur : https://europalestine.com/2020/10/16/chantage-a-lantisemitisme-le-lobby-israelien-perd-deux-proces-en-diffamation/

Philippe de Villiers menace Le Sans-Culotte : pas de répit pour les procès-bâillons

octobre 14, 2020

par Antonin Padovani

Le Sans-Culotte, mensuel vendéen dont nous présentions le lancement en 2007, se retrouve dans le viseur de Philippe de Villiers. Le procès en diffamation, intenté par ce dernier, s’ouvre aujourd’hui mercredi 1er octobre.

La suite sur : https://www.acrimed.org/Philippe-de-Villiers-menace-Le-Sans-Culotte-pas

Le CRIF et Jean Castex ne nous voleront pas nos droits !

octobre 13, 2020

par Coordination nationale de l’UJFP

Vous souvenez-vous de Michèle Alliot-Marie ? Mais oui, on l’appelait aussi  » MAM « . Pilier et femme-à-tout-faire de la droite chiraquienne et sarkozyste pendant 25 ans, elle finit sa carrière en 2011, contrainte à la démission pour avoir (presque) livré du matériel anti-émeutes à la police tunisienne…quatre jours avant la fuite de son ami, le dictateur Ben Ali. Le peuple tunisien se souvient donc bien d’elle, mais c’était loin d’être son seul sale coup.

La suite sur : http://ujfp.org/spip.php?article8105

La campagne sans précédent et illégale pour éliminer Julian Assange (The Intercept)

octobre 11, 2020

par Charles Glass

Assange ne bénéficierait jamais d’un procès équitable aux États-Unis, mais il n’en bénéficie pas non plus en Grande-Bretagne.

Pendant les 17 jours de l’audience d’extradition de Julian Assange à Londres, les procureurs ont réussi à prouver à la fois les crimes et la conspiration. Le coupable, cependant, n’était pas Assange. Au lieu de cela, les contrevenants et les conspirateurs se sont avérés être les gouvernements britannique et américain. Les uns après les autres, les témoins ont décrit en détail les mesures illégales prises pour violer le droit d’Assange à un procès équitable, détruire sa santé, salir le personnage et l’emprisonner à l’isolement pour le reste de sa vie. Les preuves présentées en salle d’audience ont révélé l’illégalité à une échelle sans précédent des services de renseignement, de l’armée, de la police et de la justice des États-Unis et de la Grande-Bretagne pour éliminer Assange.

La suite sur : https://www.legrandsoir.info/la-campagne-sans-precedent-et-illegale-pour-eliminer-julian-assange-the-intercept.html

Darmanin vu de l’Intérieur.

octobre 8, 2020

Il y en a eu des saloperies, des propos orduriers, des phrases calamiteuses du temps de Sarkozy et du temps de François Hollande. Mais avouons que depuis l’arrivée de Macron, nous sommes servis. De quoi avoir des nausées, hauts-le-cœur, vomissements quotidiennement.

La suite sur : http://www.pensezbibi.com/categories/pensees-politiques/darmanin-vu-de-linterieur-21629

Comment les mesures antiterroristes affectent de plus en plus nos libertés et droits fondamentaux.

octobre 7, 2020

Une opinion d’Eva Deront et d’Alice Sinon, respectivement auteure, membre et coordinatrice du Comité T – Comité de vigilance en matière de lutte contre le terrorisme.

Recours plus fréquent au droit administratif, participation de nouveaux acteurs ou glissement de la charge de la preuve : les mesures antiterroristes affectent de plus en plus nos libertés et droits fondamentaux.

La suite sur : https://www.lalibre.be/debats/opinions/inflation-des-infractions-terroristes-degradation-des-droits-humains-5f7c99367b50a641f62cdc38

Quelle mobilisation des journalistes pour Julian Assange ?

octobre 5, 2020

Depuis des semaines et des semaines que dure le procès de Julian Assanage à Londres (en février, puis depuis le 7 septembre dernier), on n’a guère vu de mobilisation de la part de ceux qui ont le plus profité des documents qu’il a mis à leur disposition. Et c’est vraiment honteux !

Voilà un lanceur d’alertes qui a fait, au risque de sa vie, un travail monumental en rendant publics des dizaines de milliers de preuves, tenues secrètes, des crimes commis par les USA notamment en Irak, en Afghanistan, et contre notre sécurité à tous.

La suite sur : https://europalestine.com/2020/10/04/ou-est-la-mobilisation-des-journalistes-pour-julian-assange/

Jean Castex va-t-il violer le droit européen ?

octobre 3, 2020

par Dominique Vidal

Le président du CRIF, Francis Kalifat, a rencontré le Premier ministre Jean Castex. Au-delà des manipulations habituelles, il aurait exigé et obtenu – selon la newsletter du Conseil – que le gouvernement maintienne la circulaire Alliot-Marie et considère toujours le boycott d’Israël comme illégal. Sauf que la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) a condamné la France sur ce point.

La suite sur : http://ujfp.org/spip.php?article8087