Archive for the ‘nucléaire’ Category

Israël, 200 armes nucléaires pointées sur l’Iran. Qui représente un danger ?

mai 17, 2018

Une attaque israélienne contre les sites nucléaires iraniens, comme celle effectuée en 1981 à Osiraq en Irak, n’est pas à exclure, estime Manlio Dinucci dans Il Manifesto. « En cas de représailles iraniennes, prévient-il, Israël pourrait employer une arme nucléaire mettant en marche une réaction en chaîne aux issues imprévisibles. »

La suite sur : http://europalestine.com/spip.php?article14273

Publicités

Comme à chaque incident, circulez il n’y a rien à voir ! Et on devrait les croire ?

mai 3, 2018

http://www.lalibre.be/actu/belgique/la-bourde-de-la-com-d-electrabel-apres-la-decouverte-d-une-fuite-a-doel-1-5aeb365dcd70c60ea6c6c6a3

Greenpeace France porte plainte contre la députée Perrine Goulet pour incitation au meurtre

mars 27, 2018

Cette décision fait suite à l’intervention de la députée à l’Assemblée nationale, le 22 mars 2018, durant laquelle Perrine Goulet a demandé au ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, auditionné dans le cadre de l’enquête parlementaire sur la sécurité et la sûreté des centrales nucléaires, s’il ne fallait pas “tirer” sans “distinguer” en cas d’intrusion dans une centrale nucléaire.

La suite sur : https://www.greenpeace.fr/espace-presse/greenpeace-france-porte-plainte-contre-deputee-perrine-goulet-incitation-meurtre/

Elle devrait plutôt remercier Greenpeace de mettre au jour les failles de sécurité et y remédier !

Plus de 40 scientifiques, intellectuels, ingénieurs et artistes: « Il est temps que le monde politique assume Fukushima » (OPINION)

mars 19, 2018

Une opinion de plus de 40 scientifiques, intellectuels, ingénieurs et artistes.

Il est temps que le monde politique assume ses erreurs et mette fin à l’industrie nucléaire. Celle-ci est non seulement illégitime, mais elle constitue de plus une menace extrême pour notre avenir.

La suite sur : http://www.lalibre.be/debats/opinions/plus-de-40-scientifiques-intellectuels-ingenieurs-et-artistes-il-est-temps-que-le-monde-politique-assume-fukushima-opinion-5aae9319cd702f0c1a63ffda

Lire : https://bibliothequefahrenheit.blogspot.be/2018/03/avenir-radieux-une-fiction-francaise.html#more

« Tarnac et l’Etat nucléaire »

mars 17, 2018

 » Emmanuel Macron vendrait des baskets à une anguille : il a réussi a refourguer six réacteurs du même type que Flamanville. Celui que l’on n’arrive pas à lancer, celui avec du béton fissuré, celui avec une cuve en métal pas fiable, qui devait nous coûter trois milliards qui en coûtera onze ! »

mars 14, 2018

La suite sur : https://positivr.fr/histoire-terre-los-angles-new-york-homme-animation-2/

Fukushima : 7 ans après le désastre continue

mars 11, 2018

Le gouvernement japonais essaye de faire en sorte que d’ici les Jeux olympiques prévus en 2020, la situation à la centrale nucléaire de Fukushima puisse être présentée comme revenue à la normale. Mais à deux ans de l’échéance, nous en sommes loin.

Sept ans après le début de la catastrophe, les coeurs des réacteurs en fusion continuent à cracher de la radioactivité dans l’air et dans l’eau.
Si du fait des vents dominants, environ 80% de la radioactivité atmosphérique part dans le Pacifique, les 20% restants suffisent à recontaminer les communes alentours à chaque averse et ceci jusqu’à Tokyo.

Tepco a du emprunter à l’Etat 8 032 milliards de yens (environ 60 milliards d’euros) pour faire face à l’énorme chantier. Malgré cela, les choses n’évoluent guère sur le site : il y a toujours d’énormes quantités de barres de combustibles dans les piscines des réacteurs accidentés, lesquelles pourraient s’effondrer en cas de nouveau séisme de la force de celui de 2011.
L’accident prendrait alors une dimension apocalyptique. Tepco annonce sans cesse vouloir vider ses piscines, mais la radioactivité y est telle que pour le moment il n’a pas été possible d’y installer des robots pour faire le travail à la place des humains.

Le gouvernement essaye d’imposer le retour des populations en zone décontaminée. M%ais il se heurte à une forte résistance car les seuils de radioactivité y restent trop élevé : seules les personnes âgées acceptent d’y venir …pour mourir chez elles.

Du côté de la santé, il y a eu jusqu’à maintenant des cas de dysfonctionnement de lat hyroïde.
Alors que les premiers cas avaient été détectés au bout de cinq ans à Tchernobyl après l’accident de 1986, cela avait été plus rapide au Japon. Début janvier 2018, seuls 48% des 336 640 personnes évacuées, qui avaient moins de 18 ans avant l’accident ont été contrôlées :923 présentent des anomalies thyroïdiennes, parmi lesquelles 159 ont un cancer confirmé.

7 ans c’est le temps de latence pour d’autres formes de cancer : leucémie (cancer du sang) et cencer des os. De nouvelles campagnes de détection devraient logiquement être mises en place pour traiter ces cancers le plus tôt possible. Pour le moment rien n’est fait.

Le pire est donc encore à venir.

(Source : M.B. – Silence n° 465 – Mars 2018)

Et : http://www.levif.be/actualite/international/a-fukushima-le-demantelement-continue-avec-une-etape-delicate/article-normal-811315.html

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article37285

Livre : « Oublier Fukushima » – Arkadi Filine – Les éditions du bout de la ville https://www.unsoleildansleventre.com/single-post/2017/01/18/OUBLIER-FUKUSHIMA

Pilules d’iode

mars 2, 2018

par Juliette Boulet, porte-parole de Greenpeace

A partir de mardi, les pilules d’iode seront enfin disponibles, et gratuitement ! Nous vous conseillons d’aller rapidement chercher une boîte chez votre pharmacien de manière à l’avoir chez vous en cas d’accident nucléaire.

Ces pilules sont un premier petit pas dans la bonne direction. Mais ce n’est pas suffisant ! Elles offrent bien une protection contre le cancer de la thyroïde mais ne protègent pas entièrement la population en cas d’accident nucléaire.

Ce n’est pas tout : en distribuant les pilules d’iode, le gouvernement reconnaît que le risque d’accident nucléaire est réel. Notre pays est insuffisamment préparé à une telle catastrophe. Le dernier plan d’urgence remonte à 2003 et il faudra peut-être encore attendre des années avant que les nouveaux plans ne soient opérationnels. Aujourd’hui, la zone d’évacuation est limitée à 10 kilomètres. Autrement dit, en cas d’accident, des villes telles que Liège, Namur et Anvers ne doivent pas être évacuées.

Un plan d’urgence nucléaire devrait être conçu de manière à protéger la population et non, en fonction de ce qui est faisable financièrement ou souhaitable au niveau politique. Si l’on ne peut garantir la sécurité de millions de personnes, alors il faut fermer les centrales nucléaires. C’est simple.

A retenir:

Quoi ? une boite de pilules d’iode
Quand ? A partir du 6 mars
Où ? Dans votre pharmacie avec votre carte d’identité
Qui ? Tous les Belges
Prix ? Gratuit

Plus d’informations sur le site du gouvernement: http://www.risquenucleaire.be/

http://www.lalibre.be/galerie/le-dubus-53182ad335704b2d2766d026

Les lanceurs d’alerte de Greenpeace sévèrement condamnés par la justice

mars 1, 2018

par Emilie Massemin

Huit militants de Greenpeace ont été lourdement condamnés, mardi 27 février, par le tribunal de Thionville, pour avoir pénétré dans la centrale de Cattenom, afin de dénoncer la dangerosité de sa piscine. Ils ont mis en avant leur rôle de lanceur d’alerte — suite à leur action, une commission d’enquête parlementaire a été ouverte. Mais EDF nie la vulnérabilité de ses installations.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article37173

Lorsque l’accident nucléaire arrivera, personne ne pourra dire qu’il ignorait
Ne pas oublier, nous ne sommes pas à l’abri d’un accident et là… : http://www.levif.be/actualite/international/fukushima-des-niveaux-de-radiation-bien-trop-eleves-meme-dans-les-zones-ouvertes/article-normal-807287.html

Rapprochement…. par Delirius

février 27, 2018

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article37160