Archive for the ‘OGM’ Category

Les faucheurs volontaires de l’Hérault s’attaquent à deux parcelles de tournesol OGM

août 15, 2019

par Elena Louazon

Ils dénoncent les cultures d’OGM cachées. Une cinquantaine de militants membres du collectif des faucheuses et des faucheurs de l’Hérault ont participé mardi à l’arrachage de deux parcelles de tournesol OGM à La Tour-sur-Orb et au Bousquet-d’Orb.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article41998

O(rganismes)G(génétiquement)M(mortifères)

Publicités

À nouveau attaqué, le professeur Séralini répond à ses détracteurs

décembre 19, 2018

Auteur avec son équipe en 2012 d’une étude sur la toxicité à long terme d’un maïs résistant au Roundup, le Professeur Séralini a fait l’objet depuis de plusieurs critiques de son travail. Dans cette tribune, il répond une nouvelle fois à ses détracteurs.

La suite sur : https://reporterre.net/A-nouveau-attaque-le-professeur-Seralini-repond-a-ses-detracteurs

Des OGM interdits et dangereux disséminés dans des aliments pour bétail en Europe

novembre 23, 2018

Des organismes génétiquement modifiés récemment interdits par les autorités européennes et jugés dangereux car résistants aux antibiotiques sont disséminés dans une grande quantité d’aliments pour le bétail en Europe, affirme vendredi le journal Le Monde.

La suite sur : https://www.levif.be/actualite/sante/des-ogm-interdits-et-dangereux-dissemines-dans-des-aliments-pour-betail-en-europe/article-normal-1058049.html

Biotechnologies. Le colza mutagène met les agriculteurs en alerte

août 12, 2018

par Lucas Martin

La Confédération paysanne appelle les producteurs de colza à ne pas utiliser les variétés Clearfield du géant BASF. Une décision de justice les a classées OGM.

La suite sur : https://www.humanite.fr/biotechnologies-le-colza-mutagene-met-les-agriculteurs-en-alerte-659100

Un « nouveau » maïs OGM cultivé en Flandre sans appliquer la réglementation OGM

juillet 23, 2018

L’Institut flamand pour la biotechnologie (VIB) est en train de faire pousser, en Flandre, un champ de maïs résultant de nouvelles techniques d’édition du génome. Il a pu le faire sans appliquer la réglementation européenne ou belge relative aux OGM, rapportent De Morgen et La Libre Belgique lundi.

La suite sur : http://www.levif.be/actualite/environnement/un-nouveau-mais-ogm-cultive-en-flandre-sans-appliquer-la-reglementation-ogm/article-normal-869161.html

Europe : Les nouveaux OGM sont des OGM comme les autres : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article38588

Monsanto : les semences du coton OGM appauvrissent le Burkina Faso

juillet 3, 2018

par Marta Gatti

Le rapport du Réseau mondial pour le droit à l’alimentation et à la nutrition envoie un avertissement aux autres pays africains qui ont adopté des OGM. Maigres gains, endettement des acteurs de la filière, réduction de la biodiversité et menace sur le droit à l’alimentation sont les effets constatés après huit ans d’utilisation des semences OGM du coton Monsanto.

La suite sur : http://www.cadtm.org/Monsanto-les-semences-du-coton-OGM-appauvrissent-le-Burkina-Faso

Nouveau scandale alimentaire

mai 6, 2018

Stupeur à la Commission européenne !

En septembre 2017, les services chargés de la sécurité alimentaire ont appris que les filiales françaises du géant de l’agroalimentaire japonais, Ajinamoto, produisaient et distribuaient en Europe des aliments à base d’OGM destinés aux animaux.

Alors que la circulation de ces produits est strictement interdite, le producteur japonais exploite vicieusement une faille du droit européen qui autorise l’exportation vers des pays tiers, hors Union Européenne. L’article 12 relatif à la sécurité des aliments permet en effet cette interprétation, désormais sujette à un débat qu’il est urgent de trancher.

Un arbitrage favorable à l’interprétation d’Ajinamoto serait catastrophique pour la santé alimentaire des européens. Car autoriser une telle production en Europe signifierait accepter de courir le risque de voir ces OGM être mis illégalement sur le marché. Il faut donc obliger la Commission européenne à trancher en faveur d’une interdiction pure et simple.

Exigez de la Commission Européenne qu’elle interdise la production d’OGM sur son territoire pour empêcher toute forme de flux au sein de l’Europe.
Les substances citées dans l’article du journal Le Monde ont été placées sur le marché européen suite à une «erreur administrative» a expliqué le groupe japonais qui, semble-t-il, tente de donner des gages de discipline en promettant de se soumettre aux standards. Greenpeace n’est pas rassuré pour autant, lui qui dénonce « un scandale » et déplore les dysfonctionnements dans les processus de traçabilité et de mise sur le marché.

L’Europe n’en est pourtant pas à son premier scandale alimentaire. Alors qu’on aurait pu espérer que les crises successives de la « vache folle » puis de la grippe aviaire rendent les dispositifs légaux et administratifs plus draconiens, il n’en est visiblement rien ! Il semblerait en effet que la rentabilité prenne toujours le dessus sur la sécurité du vivant.

Selon l’avis des experts, si des mesures urgentes ne sont pas prises dès maintenant, le risque serait de voir le marché européen de nouveau envahi par des produits génétiquement modifiés.

La mobilisation des membres de SumOfUs et celles d’ONG a déjà réussi à faire reculer le commerce des OGM en obligeant des multinationales à y renoncer ou en exigeant leur interdiction par les autorités publiques. Le combat n’est visiblement pas terminé. Maintenons la pression !

La Commission européenne doit renforcer la législation en vigueur ! Dites non à la circulation des OGM en Europe ! Signez la pétition. : https://actions.sumofus.org/a/dites-non-aux-ogm-en-europe/?akid=42255.8812595.J3DgTp&rd=1&source=fwd&t=12

L’herbe à poux

septembre 28, 2017

C’est le cauchemar des allergiques : l’ambroisie. Cette mauvaise herbe qui ne ressemble à rien et qu’on appelle aussi « herbe à poux », est une véritable bombe allergène. Cinq grains de pollen suffisent à vous mettre les sinus patraques avec en prime des maux de tête.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article35743

Lettre d’une faucheuse volontaire aux faucheurs anonymes

août 9, 2017

Chers compagnons, chers militants,

L’AG annuelle des Faucheurs volontaires a eu lieu début juillet. Si on peut se réjouir d’être toujours là après tant de temps (mais cela veut aussi dire que les OGM ne sont toujours pas du passé), je regrette de voir que d’année en année nous nous écartons de plus en plus de nos idéaux fondateurs. D’un mouvement populaire et paysan, nous sommes devenus un petit milieu qui cultive l’entre-soi et amateur de courbettes pour nos petits chefs.

La suite sur : http://bellaciao.org/fr/spip.php?article155223

Comment le coton OGM de Monsanto s’est transformé en fléau pour les paysans du Burkina Faso

février 27, 2017

par Abdul Razac Napon, Mien De Graeve, Wouter Elsen

Au Burkina Faso, les jours de Monsanto sont comptés. La multinationale se retire du pays. L’introduction de son coton OGM en 2009 ne s’y est pas vraiment passée comme prévu : présentée comme une solution miracle aux attaques de ravageurs, la nouvelle variété a surtout fini par ravager la qualité et la réputation du coton burkinabè. Mais le géant agro-chimique n’est pas seul en cause : à l’heure d’établir les responsabilités, les autorités locales sont en première ligne. Basta ! publie en exclusivité une enquête en trois parties sur la filière du coton transgénique dans ce pays d’Afrique de l’Ouest. Première étape : comment la firme américaine a-t-elle réussi à y vendre son coton transgénique.

La suite sur : http://www.bastamag.net/Coton-OGM-au-Burkina-Faso-un-nouveau-fiasco-signe-Monsanto