Archive for the ‘pêche’ Category

Les Pays-Bas toujours au-dessus de la loi

septembre 25, 2019

Pour la troisième fois, BLOOM porte plainte auprès de la Commission européenne contre les Pays-Bas ce 18 septembre 2019.[1] Dans la lignée de son comportement des dix dernières années, cet État membre continue de bafouer le droit européen, cette fois-ci au sujet du nouveau règlement (UE) 2019/1241 « Mesures techniques », entré en vigueur le 14 août 2019. En cause, l’octroi illégal de trop nombreuses dérogations pour continuer de pratiquer la pêche électrique jusqu’à son interdiction totale le 1er juillet 2021.

La suite sur : https://www.bloomassociation.org/peche-electrique-plainte/

Publicités

« Je vais la tuer, c’est une saloperie qui bouffe mes poissons. » « Ses poissons » ! Sans rire

septembre 16, 2019

https://www.lalibre.be/international/europe/je-vais-la-tuer-c-est-une-saloperie-un-pecheur-s-attaque-a-un-phoque-sur-une-plage-une-plainte-deposee-5d7f8d72d8ad5878fd480b89

https://www.lalibre.be/planete/environnement/violemment-frappe-a-la-tete-par-un-pecheur-le-bebe-phoque-n-a-pas-survecu-5d874511f20d5a53cc0066f9

La pêche électrique interdite dans les eaux françaises

août 14, 2019

La pêche électrique est officiellement interdite dans les eaux françaises depuis mercredi, dans l’attente de l’interdiction européenne qui ne prendra effet qu’en 2021, a indiqué mercredi le ministère de l’Agriculture dans un communiqué.

La suite sur : https://www.lalibre.be/planete/environnement/la-peche-electrique-interdite-dans-les-eaux-francaises-5d542567f20d5a58a8f3d279

Bloom Association – Grand défi « Chasse à l’étiquette »

juillet 26, 2019

Alors que les poissonniers ont l’obligation depuis décembre 2014 d’afficher les engins de pêche utilisés sur les étiquettes de leurs étals afin d’aiguiller les consommateurs dans leurs choix, force est de constater que très peu d’entre eux se plient à cet exercice pourtant crucial : l’engin de pêche est en effet pour nous le critère numéro 1 pour choisir son poisson de manière responsable.

Plus d’infos sur : https://www.bloomassociation.org/grand-defi-chasse-etiquette/

Subventions à la pêche : cataclysme pour l’océan

juin 28, 2019

Aujourd’hui, mardi 18 juin 2019, le Conseil de l’Union européenne a adopté son orientation générale sur le prochain Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEAMP), qui déterminera l’allocation de plus de 6 milliards d’euros de subventions publiques aux secteurs de la pêche et de l’aquaculture ainsi qu’à la protection du milieu marin pour la période 2021-2027. La position du Conseil encourage la destruction des écosystèmes marins et incite à une gestion défaillante de la pêche européenne. Vingt années d’efforts de la communauté internationale pour interdire les subventions néfastes d’ici 2020 viennent de voir s’effondrer tout espoir d’avoir un océan productif et en bonne santé. Des années de négociations à l’ONU depuis le Sommet de la Terre à Rio en 1992, à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et d’avis donnés par de nombreux scientifiques pour interdire ces subventions néfastes d’ici 2020 sont balayés d’un revers de la main.

La suite sur : https://www.bloomassociation.org/cataclysme-ocean/

Merci l’Europe et merci Macron (« La France a joué un rôle majeur dans cette position : le gouvernement a fait alliance avec l’Espagne et l’Italie pour bafouer les engagements internationaux de l’Union européenne en proposant de réintroduire et de maintenir les aides les plus nocives au sein de l’Union européenne, qui les avait pourtant éliminées. »)

Subventions à la pêche : vote catastrophique au Parlement européen

juin 8, 2019

Aujourd’hui, jeudi 4 avril 2019, le Parlement européen a voté sur le prochain Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEAMP), qui déterminera l’allocation de plus de 6 milliards d’euros de subventions publiques aux secteurs de la pêche et de l’aquaculture ainsi qu’à la protection du milieu marin pour la période 2021-2027. « Le résultat final constitue une véritable offense aux engagements de l’UE en faveur du développement durable, étant donné que la réintroduction de subventions néfastes comme les aides à la construction et à la modernisation alimentera la surcapacité et la surpêche. Nous nous attendions à un mauvais résultat, mais pas à un tel désastre ni à un tel niveau d’irresponsabilité« , a réagi Mathieu Colléter, Responsable Science & Relations institutionnelles chez BLOOM. En effet, le FEAMP 2021-2027 encouragera la destruction des écosystèmes marins et une gestion encore plus défaillante de la pêche européenne. Ce bond en arrière de quinze ans envoie un signal extrêmement négatif à la communauté internationale, alors que des négociations sont en cours à l’Organisation mondiale du commerce pour interdire ces subventions néfastes d’ici fin 2019, comme le prévoit l’Objectif de Développement Durable 14.6 des Nations unies.

La suite sur : https://www.bloomassociation.org/subventions-peche-vote-catastrophique/

Un « cri de détresse » pour rendre audible la souffrance des animaux marins

avril 13, 2019

La douleur d’une baleine harponnée ou de poissons entassés dans les filets d’un chalutier reste invisible. L’association Sea Shepherd France a donc décidé de faire entendre la « souffrance dans les océans », en diffusant des sons d’animaux marins agonisants pour sa nouvelle campagne de sensibilisation.

La suite sur : https://www.levif.be/actualite/environnement/un-cri-de-detresse-pour-rendre-audible-la-souffrance-des-animaux-marins/article-normal-1121507.html

Hécatombe de dauphins : carton rouge pour les Sables d’Olonne et Saint Gilles Croix de Vie

mars 14, 2019

Alors que les cadavres mutilés s’échouent par centaines sur la façade atlantique française, les équipes à terre de Sea Shepherd ont découvert un charnier dans lequel la ville des Sables d’Olonne entasse les cadavres recensés sur ses plages avant leur envoi hebdomadaire à l’équarrisseur. La photo prise représente une semaine d’échouages sur la commune.

La suite sur : http://seashepherd.fr/index.php/actu-editos/actualites/139-news-14032019-fr-01

Vote désastreux pour l’océan au Parlement européen

mars 13, 2019

La Commission de la pêche du Parlement européen choisit la destruction de l’océan plutôt que sa protection

Cataclysme pour l’océan.

Aujourd’hui, 24 des 27 députés membres de la Commission de la pêche du Parlement européen votaient le Règlement qui déterminera l’allocation de plus de 6 milliards d’euros de subventions publiques au secteur de la pêche, à l’aquaculture et à la protection de l’environnement marin pour la période 2021 à 2027. Alors que les nations membres de l’Organisation mondiale du commerce cherchent à interdire multilatéralement les subventions qui favorisent la surcapacité des flottes et la surpêche, les parlementaires, eux, viennent de désavouer l’engagement de l’Union européenne auprès de la communauté internationale en proposant au contraire de réintroduire ces aides néfastes. Une série d’amendements rétrogrades,[1] adoptée à 12 votes contre 9, permet de financer la construction, le renouvellement et la modernisation des flottes de pêche européennes et donc d’accroître la pression sur les populations de poissons et les milieux marins.

La suite sur : https://www.bloomassociation.org/vote-desastreux-feamp/

« Ils viennent de décider, en leur âme et conscience, de balayer d’un revers de main tous les objectifs fixés par l’Union européenne pour mettre un terme à la surpêche et à la surcapacité alors que 69 % des stocks de poissons sont encore surexploités en Europe. C’est un désastre.»

Mathieu Colleter, responsable science et politique

Le cabillaud frais pêché en Islande : un gage de qualité et de durabilité

mars 12, 2019

Le scandale sur le cabillaud de Norvège congelé, dénoncé sur France 5, qui fait un détour par la Chine pour être gonflé en eau n’est le reflet que d’une réalité. Il existe une pêche qualitative et durable. On a remonté l’approvisionnement de Delhaize qui se targue de proposer du poisson blanc ultra-frais pêché à la ligne.

La suite sur : https://www.lalibre.be/lifestyle/food/le-cabillaud-frais-peche-en-islande-un-gage-de-qualite-et-de-durabilite-5c862b96d8ad5878f0f824ee