Archive for the ‘pétitions’ Category

Quand l’Etat maltraite les agriculteurs bio…

février 2, 2019

A l’heure où les pesticides sont pointés du doigt dans l’affaire des bébés sans bras, rien n’est fait pour faciliter le développement de l’agriculture biologique.

Au contraire !

Depuis deux ans, l’Etat est en retard dans le paiement des aides aux agriculteurs bio.

A l’inverse, les agriculteurs conventionnels sont payés rubis sur l’ongle.

La suite sur : https://fr.ipsn.eu/soutien-a-tous-les-agriculteurs-bio/script/?base=786&campaignId=4827&segmentId=4856&shootId=6568&base=786&campaignId=4827&segmentId=4856&shootId=6568

https://fr.ipsn.eu/soutien-a-tous-les-agriculteurs-bio/

Publicités

A l’heure où la France veut renvoyer des personnes en Afghanistan, le bilan en termes de droits humains du pays semble bien lourd.

février 1, 2019

La situation des défenseurs des droits humains est source de vives inquiétudes dans ce pays à l’heure où le nombre de victimes civiles ne faiblit pas.

La suite sur : https://www.amnesty.fr/conflits-armes-et-populations/actualites/en-afghanistan-une-situation-toujours-catastrophique

Des droits pour les peuples, des règles pour les multinationales

janvier 23, 2019

l y a trois ans, notre mouvement a été déterminant pour stopper le TAFTA, l’accord de libre échange transatlantique. Cela n’a pas été facile. Ensemble, nous avons collecté 3,3 millions de signatures. Des centaines de milliers d’entre vous ont manifesté dans les rues. Nous avons tenu tête aux multinationales, aux lobbyistes, à 28 gouvernements et à la Commission Européenne. Et nous avons gagné !

Maintenant, nous devons nous y remettre afin d’abattre une fois pour toutes l’ISDS – ces tribunaux d’arbitrage qui étaient l’un des aspects les plus dangereux du TAFTA. Ces trois dernières années ont mortellement affaibli ce système. Pour la première fois, avec un effort ciblé en 2019, nous pouvons nous en débarrasser pour de bon. Une campagne Européenne contre l’arbitrage d’investissement et pour plus de responsabilité des multinationales vient juste d’être lancée pour se saisir de cette opportunité.

Signez la nouvelle pétition pour mettre fin aux privilèges des multinationales !

ISDS est l’acronyme anglais du “Règlement des différends entre Investisseurs et États”. Ce système opaque crée une justice d’exception uniquement accessible aux multinationales et aux super-riches. Ils peuvent l’utiliser pour attaquer les États, et empêcher de nouvelles régulations qui ont pour but de protéger les peuples et la planète. Dans le cas inverse, si ces mêmes multinationales violent les droits humains, les communautés impactées n’ont pas de possibilité d’obtenir justice. C’est une injustice insupportable !

Certains cas d’arbitrage sont bien connus, comme celui de la multinationale Vattenfall qui réclame 5 milliards (!) d’euros à l’Allemagne pour sa décision de sortir du nucléaire. Mais des centaines d’autres cas scandaleux ne reçoivent que peu d’attention. Et de nouveaux traités comprenant un tel système de justice d’exception en faveur des multinationales continuent d’être signés ! Afin d’y mettre fin, nous devons nous opposer à ces nouveaux accords, et mettre fin aux accords existants – CETA inclus !

Signez la nouvelle pétition pour mettre fin aux privilèges des multinationales !

Cette semaine, les multinationales sont rassemblées à Davos, pour le forum économique mondial. Leurs PDG dineront et bavarderont avec les chefs d’État du monde entier jusqu’à vendredi. Parmi les multinationales présentes, on compte Chevron, qui a attaqué l’Equateur afin d’éviter d’avoir à dépolluer les régions impactées par ses activités en Amazonie. Cargill, qui a attaqué le Mexique, après que le gouvernement ait mis en place une taxe sur le sucre afin de lutter contre l’obésité dans le pays. Dow Chemical, qui a attaqué le Canada pour avoir interdit des pesticides dangereux…et des douzaines d’autres.

Aujourd’hui, nous nous invitons à leur fête. Nos collègues de la campagne “Des droits pour les peuples, des règles pour les multinationales” sont à Davos. Habillé.e.s en costumes de loups, ils vont révéler plus de 40 multinationales présentes au forum économique mondial ont utilisé l’ISDS pour attaquer des gouvernements et ainsi récupéré de larges sommes d’argent public. Certaines de ces multinationales ont violé les droits humains à un ou plusieurs endroits dans le monde, mais les peuples et la planète ne peuvent pas se retourner contre elles !

Les humains ont besoin de plus de droits, et les multinationales de plus de règles ! Il faut mettre fin aux systèmes de justice d’exception pour les multinationales, et 2019 est l’année pour le faire.

Rejoignez ce nouveau mouvement, en commençant par signer la pétition dès aujourd’hui !

Bien à vous,
L’équipe de Stop TTIP

PS : les États membres de l’UE viennent juste de décider de mettre fin à tous leurs traités contenant un mécanisme ISDS entre membres de l’UE. C’est un premier pas important, auquel nous avons contribué. Augmentons la pression, afin que tous les traités contenant de tels privilèges pour les multinationales soient annulés, et qu’aucun nouveau ne soit plus jamais signé !

Oui, je veux mettre fin aux privilèges des multinationales!

Plus d’informations sur https://stopisds.org/fr/action/

Les inégalités nuisent gravement à la santé

janvier 22, 2019

Le nouveau rapport d’Oxfam est formel : le fossé entre pauvres et riches ne cesse de s’élargir. Les super-riches et les multinationales sont de moins en moins taxés, tandis que les dépenses pour les services publics comme les soins de santé sont rabotées en permanence.

La suite sur : https://www.oxfamsol.be/fr/les-inegalites-nuisent-gravement-la-sante-0?utm_medium=email&utm_campaign=Les%20in%C3%A9galit%C3%A9s%20nuisent%20gravement%20%C3%A0%20la%20…&utm_source=YMLP

Eurovision 2019 : Pas en Israël, pas au pays de l’apartheid !

janvier 10, 2019

En 2019, le concours de l’Eurovision devrait se dérouler à Tel-Aviv en Israël.

Ce pays vient de voter une loi, dite « loi de l’État-Nation du peuple juif ». Cette loi, à valeur de constitution, n’accorde pas les mêmes droits aux Israéliens selon qu’ils sont Juifs ou non-Juifs. Israël, à la colonisation, l’occupation des terres palestiniennes et les massacres à Gaza, ajoute désormais l’officialisation de l’Apartheid dans sa propre population.

L’Eurovision est suivie par des millions de téléspectateurs dans la zone européenne de radiodiffusion. Comment imaginer que celui-ci puisse se passer dans un pays qui vient ainsi de promulguer l’apartheid ?

Il ne s’agit ni de priver les artistes qui le souhaitent de la possibilité de participer à ce concours, ni de priver des millions de téléspectateurs de le suivre.
Mais celui-ci ne peut pas, ne doit pas, se dérouler en Israël !!!

Il est encore temps !

France Télévision, partenaire majeure de l’Eurovision, doit convaincre celle-ci de chercher un autre pays organisateur et annoncer dès maintenant qu’elle n’enverra pas de candidat français si l’Eurovision était maintenue en Israël !

C’est pourquoi,

– Nous acteurs de la scène française, chanteurs, musiciens, techniciens, refusons de jouer, chanter, danser dans de telles conditions, et appelons les candidats de « Destination Eurovision 2019 » à refuser d’aller à Tel-Aviv et l’annoncer dès maintenant,

– Nous citoyens soutenons la démarche des artistes français qui refusent l’apartheid, et exigeons de France Télévision qu’elle fasse tout pour trouver une autre destination et annonce en tout état de cause ne pas envoyer de candidat français si l’Eurovision devait se dérouler en Israël.

>> Signer la pétition : https://eurovision2019-pasenisrael.eu/appel/?signe=oui

Cette campagne s’inscrit dans le cadre de la campagne européenne contre la tenue de l’Eurovision 2019 en Israël qui a déjà reçu le soutien de nombreux artistes de toute l’Europe.

Organisations soutenant l’appel initié par le Collectif National pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens et BDS-France :

Agir Contre le Colonialisme Aujourd’hui (ACCA) – AFD International – AILES Femmes du Maroc – Alternative Libertaire (AL) – Américains contre la guerre (AAW) – Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF) – Association des Tunisiens en France (ATF) – Association France Palestine Solidarité (AFPS) – Association Nationale des Élus Communistes et Républicains (ANECR) – Association pour la Taxation des Transactions financières et pour l’Action Citoyenne (ATTAC) – Association pour les Jumelages entre les camps de réfugiés Palestiniens et les villes Françaises (AJPF) – Association Républicaine des Anciens Combattants (ARAC) – Association Universitaire pour le Respect du Droit International en Palestine (AURDIP) – Campagne BDS France – Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien (CCIPPP) – Cedetim / IPAM – Collectif des Musulmans de France (CMF) – Collectif Faty Koumba : Association des Libertés, Droits de l’Homme et non-violence – Collectif interuniversitaire pour la coopération avec les Universités Palestiniennes (CICUP) – Collectif Judéo-Arabe et Citoyen pour la Palestine (CJACP) – Collectif Paix Palestine Israël (CPPI Saint-Denis) – Comité de Vigilance pour une Paix Réelle au Proche-Orient (CVPR PO) – Comité Justice et Paix en Palestine et au Proche-Orient du 5e arrt (CJPP5) – Droit-Solidarité – Ensemble ! – Europe Écologie les Verts (EELV) – Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR) -Fédération Syndicale Unitaire (FSU) – Forum Palestine Citoyenneté – Génération Palestine – La Courneuve Palestine – le Mouvement de la Paix – les Femmes en noir (FEN) – Ligue Internationale des Femmes pour la Paix et la Liberté, section française de la Women’s International League for Peace and Freedom (WILPF) (LIFPL) – Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP) – Mouvement Jeunes Communistes de France (MJCF) – Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) – Organisation de Femmes Égalité – Parti Communiste Français (PCF) – Parti Communiste des Ouvriers de France (PCOF) – Parti de Gauche (PG) – Parti de l’émancipation du peuple – Participation et Spiritualité Musulmanes (PSM) – Socialistes pour la Paix (SPP) – Sortir du colonialisme – Syndicat National des Enseignements de Second degré (SNES/FSU) – Union des Travailleurs Immigrés Tunisiens (UTIT) – Union Juive Française pour la Paix (UJFP) – Union Nationale des Étudiants de France (UNEF) – Union syndicale Solidaires

Partager

La chasse aux oies et les oies du Capitole

décembre 18, 2018

par Gérard Charollois

Le président de la république, voulant faire « peuple » et gommer son image anglo-saxonne, son style « start up », s’afficha avec ostentation avec des chasseurs.
Il leur promit tout et fit savoir que le lobbyiste de la chasse était de ses amis.
Réouverture des chasses présidentielles, louanges de la vénerie, diminution de moitié du coût du permis de chasser, assurances données aux braconniers d’oiseaux et ultime vexation à sa plus belle prise de guerre Nicolas HULOT, le lundi 27 août dernier, en invitant le lobbyiste de la chasse à une réunion à L’ÉLYSÉE participèrent de cette déchéance morale.

La suite sur : http://www.ecologie-radicale.org/media/opinions/1679-la-chasse-aux-oies-et-les-oies-du-capitole

https://www.mesopinions.com/petition/animaux/stop-financement-radar-oiseaux-chasseurs-region/55542

Amnesty international : dix jours pour signer

décembre 3, 2018

Chaque année en décembre, nous concentrons notre action sur des situations individuelles de violations de droits humains emblématiques des combats que nous menons dans la durée. Cette année la campagne 10 jours pour signer se déroulera du 1er décembre au 10 décembre, jour anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme (1948), et s’inscrit comme un temps fort de la campagne mondiale BRAVE*. Depuis cet été, nous avons mis l’accent en France sur la notion de « défenseurs des droits humains » grâce à la campagne mondiale BRAVE*. Nous avons accueilli à Paris les 29, 30 et 31 octobre le Sommet mondial des défenseurs puis organisé une tournée de plusieurs défenseurs dans plusieurs villes de France.

Cette année, 9 des 10 situations mises en valeur dans la campagne sont des femmes défenseures des droits humains. Défenseures des droits des peuples autochtones, des droits LGBTI, des droits des personnes en situation de handicap. Les femmes mises en lumière se battent au quotidien pour que les droits humains soient respectés à travers le monde. A notre tour de les défendre !

La détention et l’isolement du monde de Julian Assange (La Republica)

novembre 29, 2018

par Stefania Mauritzi

Ils le détruisent lentement. Ils le font par le biais d’une détention illimitée qui dure depuis huit ans et qui n’a pas de fin en vue. Julian Assange est devenu l’une des icônes les plus connues de la liberté de la presse et de la lutte contre le secret d’Etat. Récemment, sa détention à l’ambassade de l’Equateur à Londres s’est accompagnée d’isolement, de règles strictes et de diverses formes de pression qui ne semblent avoir d’autre but que de le briser. Une pression destinée à détruire sa capacité physique et mentale à résister jusqu’à ce qu’il s’effondre ou qu’il sorte de l’ambassade équatorienne, déclenchant ainsi le début de sa propre fin. Parce que s’il sort, il sera arrêté par les autorités britanniques et, à ce moment-là, les États-Unis pourraient demander son extradition afin qu’ils puissent le mettre en prison pour avoir publié des documents américains classifiés. Julian Assange est dans des conditions extrêmement précaires.

La suite sur : https://www.legrandsoir.info/la-detention-et-l-isolement-du-monde-de-julian-assange-la-republica.html

https://www.change.org/p/emmanuel-macron-n-abandonnons-pas-julian-assange-aux-mains-de-ses-bourreaux

https://www.legrandsoir.info/le-quotidien-the-guardian-monte-d-un-cran-ses-diffamations-contre-julian-assange.html

Ensemble sous le même toit

novembre 24, 2018

Cohabitant : le statut qui pénalise les solidarités

Si vous touchez des revenus de remplacement et que vous décidez de vivre avec un autre adulte, on vous retire jusqu’à 50% de vos revenus. Ce principe a un nom : le statut de cohabitant.

​Créé dans les années 80 pour faire des économies, ce principe fait coup double : il limite la solidarité institutionnelle et pénalise dans le même temps les solidarités entre individus.

​Le statut de cohabitant a des conséquences dramatiques sur le terrain.

Supprimons-le !

Pétition sur : https://www.souslememetoit.be/petition

Journée internationale des droits de l’enfant : On n’enferme pas un enfant. Point.

novembre 20, 2018

Ce mardi 20 novembre, à l’occasion de la Journée internationale des droits de l’enfant, les associations soutenant la campagne « On n’enferme pas un enfant. Point. » distribueront à Bruxelles et en Wallonie des dizaines de milliers d’affiches informatives dans des écoles, des magasins de jouets, des stations de métro et des gares.

La suite sur : https://www.amnesty.be/infos/actualites/onnenfermepasunenfant

Pour signer la pétition : http://www.onnenfermepasunenfant.be/petition/