Archive for the ‘réfugiés’ Category

Comment le gouvernement impose le fichage biométrique aux enfants étrangers isolés

juillet 23, 2021

Par Maïa Courtois

La préfecture deviendra-t-elle la porte d’entrée de la protection de l’enfance pour les jeunes exilés ? Certains départements refusaient encore de recourir au controversé fichier biométrique. Mais deux projets de loi prévoient sa généralisation.

La suite sur : https://www.bastamag.net/fichage-biometrique-mineurs-isoles-AEM-prefectures-migrants-proetction-de-l-enfance

Amour et humanité pour les sans-papiers

juillet 21, 2021

Cher concitoyen, je m’adresse à toi avec un message rempli d’amour et d’humanité. Je t’interpelle concernant la situation des 475 travailleurs.euses sans-papiers, en grève de la faim à l’église du Béguinage, à l’ULB et à la VUB, depuis le 23 mai dernier.

La suite sur : https://www.levif.be/actualite/belgique/amour-et-humanite-pour-les-sans-papiers-carte-blanche/article-opinion-1449971.html

Comment peut-on laisser se faire cette ignominie ?

juillet 18, 2021

Grève des sans-papiers : « Ils agonisent et le gouvernement laisse faire »

Manifestation en faveur des sans papiers ce samedi : la grève se durcit, certains ont opté pour la grève de la soif. L’inquiétude grandit d’heure en heure de déplorer un mort. Le gouvernement reste pour le moment sur sa ligne.

La suite sur : https://www.lalibre.be/belgique/societe/2021/07/18/greve-des-sans-papiers-ils-agonisent-et-le-gouvernement-laisse-faire-UBREWGZBK5AYBDNOY2JGYIZW5A/

Avec ou sans papiers, aucun être humain n’est illégal.

https://www.lalibre.be/belgique/societe/2021/07/19/quelques-jours-de-survie-les-300-sans-papiers-en-greve-de-la-soif-ne-vont-pas-tenir-longtemps-sans-aide-5PAVZG5RWZFNTHDTHRUMLMPW3E/

Le nombre de migrants morts en mer en tentant de rejoindre l’Europe a doublé en un an

juillet 14, 2021

Selon les statistiques publiées par l’OIM, au moins 1 146 personnes sont mortes en mer au cours du premier semestre 2021. En 2020, 513 avaient péri au cours de la même période.

La suite sur : https://www.lemonde.fr/international/article/2021/07/14/le-nombre-de-migrants-morts-en-mer-en-tentant-de-rejoindre-l-europe-a-double-en-un-an_6088196_3210.html

Dignité pour les sans-papiers

juillet 7, 2021

Une carte blanche de Olivier De Schutter, Rapporteur spécial de l’ONU sur les droits de l’homme et l’extrême pauvreté.

Voici bientôt sept semaines que 470 personnes sans-papiers sont en grève de la faim. Le gouvernement doit proposer des solutions immédiates, permettant à ces personnes d’avoir accès à un travail en toute légalité et à la formation professionnelle, dans l’attente d’un réexamen de leur situation.

La suite sur : https://www.lalibre.be/debats/opinions/dignite-pour-les-sans-papiers-60e593257b50a6318d4d1021

Sans-papiers: que nous faut-il pour bouger?

juillet 2, 2021

Véronique De Keyser, présidente du Centre d’Action Laïque, plaide pour la régularisation des sans-papiers « qui se sont intégrés à la vie du pays dans l’ombre, parfois depuis de nombreuses années ».

Humanitaire vs politique. Jeu complexe, dont les politiques usent avec une hypocrisie consommée. La question des sans-papiers en est le dernier exemple. Mais pas le seul hélas. La régularisation des sans-papiers n’est pas dans la déclaration gouvernementale. Donc au nom de ce principe sacré, on laisse en Belgique 400 grévistes de la faim flirter avec la mort, bouche cousue comme dans un supplice moyenâgeux. Apparemment, au CD&V, la vie d’un foetus est plus sacrée que celle d’un sans-papier. Mais le Secrétaire d’Etat, Sammy Mahdi, assumera-t-il ses responsabilités lorsqu’une première victime sera à déplorer? Et depuis quand la déclaration gouvernementale est-elle devenue l’alpha et l’oméga de la politique d’un pays? Si tel était le cas, qu’on nous donne des algorithmes et plus des ministres. On y verrait plus clair.

La suite sur : https://www.levif.be/actualite/belgique/sans-papiers-que-nous-faut-il-pour-bouger-carte-blanche/article-opinion-1443999.html

Lettre ouverte à Sammy Mahdi : https://www.levif.be/actualite/belgique/lettre-ouverte-a-sammy-mahdi-carte-blanche/article-opinion-1442483.html

Lettre ouverte au secrétaire d’État à l’Asile et la Migration : https://www.revuepolitique.be/lettre-ouverte/

Expulsion d’un père de famille : « Notre pays se déshonore par de tels actes de violence »

juin 30, 2021

Dimitri Barbakadzé avait fui des persécutions en Géorgie, et s’était réfugié en Ardèche avec son épouse et leurs quatre enfants. Il a été arrêté et expulsé par surprise. Des associations adressent une lettre ouverte au Président Macron.

La suite sur : https://www.bastamag.net/Lettre-ouverte-Macron-Darmanin-expulsion-pere-de-famille-OQTF-RESF-CCFD-Secours-populaire-Caritas

Opposer la fraternité à la haine

juin 29, 2021

« Change ton monde » – Cédric Herrou – Les liens qui libèrent

Banque mondiale et migrations : Un impact aux contours flous mais aux conséquences bien réelles

juin 29, 2021

Par Virginie de Romanet

Il importe de rattacher les faits migratoires aux conditions susceptibles de les avoir provoquées.

Au cours de la décennie 1965-1975, entre le début et la fin de la période, la croissance des migrations s’était accrue de 11,5 %. Les pays du Sud qui avaient alors obtenu de haute lutte leur indépendance – très récente pour la plupart des pays africains – essayaient tant bien que mal de se construire un avenir indépendant plombé par le fardeau d’une dette coloniale et par les manœuvres des pays occidentaux pour maintenir leur tutelle. Deux décennies plus tard avec la mise en place des plans d’ajustement structurel (PAS), imposés par la Banque mondiale et le FMI suite à la crise de la dette, en 5 ans seulement, sur la période cumulée entre 1985 et 1990, la croissance des migrations avait atteint près de 13 % alors même que la croissance de la population mondiale était entrée dans une phase plus lente qu’entre 1965 et 1975.

La suite sur : http://www.cadtm.org/Banque-mondiale-et-migrations-Un-impact-aux-contours-flous-mais-aux

La pierre de Naplouse

juin 23, 2021

Une nouvelle du journaliste Jérémie Rochas, un temps travailleur social dans la ville portuaire.

Calais, un matin brumeux. Le campement de la communauté érythréenne est expulsé et ses habitants sont arrêtés par la Police aux frontières. Bientôt, loin des barbelés et de l’odeur du dioxyde de titane, Esayas et Solomon cherchent abri dans quelque café en ville. Mais la ville, ce sont aussi les fouilles que l’on craint et ce phare depuis lequel on embarque. Une seule issue s’offre aux deux hommes : traverser la mer.

La suite sur : https://www.revue-ballast.fr/la-pierre-de-naplouse/