Posts Tagged ‘actionnaires’

Les entreprises françaises ne sont pas en difficulté… mais elles se sont quand même débarrassées de leurs salariés

juillet 28, 2021

Par Guillaume Etiévant

Vous vous rappelez, l’année dernière, des éternels reportages larmoyants des JT et des chaînes d’information sur les petits patrons en difficulté ? On aurait aimé voir le même engouement médiatique au sujet des salariés mis à la porte sous prétexte de l’impact du Covid19 sur la situation économique de leur entreprise. Surtout qu’en réalité, ces prétendues difficultés sont très largement à nuancer.

La suite sur : https://www.frustrationmagazine.fr/entreprises-difficulte/

De la marge pour augmenter les salaires ? On a cherché et on a trouvé

février 19, 2021

Bonne nouvelle ! Il est possible d’augmenter les salaires. Imposer un plafond extrêmement bas de 0,4 % aux augmentations de salaires pour les deux prochaines années devient de plus en plus difficile, car un certain nombre d’entreprises publient d’excellents résultats. Après une année de crise du coronavirus, il semble y avoir un nombre surprenant de gagnants dans une série de secteurs. L’argent coule à flots, en direction des actionnaires, bien sûr, et non des travailleurs.

La suite sur : https://www.ptb.be/o_trouver_de_la_marge_pour_augmenter_les_salaires_on_a_cherch_et_on_a_trouv

Elle n’est pas belle la vie pour les prédateurs ?

janvier 4, 2021

Le PDG de General Electric va gagner 3000 euros par emplois supprimés : https://www.humanite.fr/le-pdg-de-general-electric-va-gagner-3000-euros-par-emplois-supprimes-698206

L’entreprise chimique Ashland met un travailleur sur quatre à la porte, modère les salaires… et offre 55 millions d’euros aux actionnaires

décembre 30, 2020

L’entreprise chimique Ashland Specialties, située à Doel, produit de la méthylcellulose, un produit utilisé, entre autres, dans les gels désinfectants pour les mains. Pendant la crise du coronavirus, la demande pour ce produit a explosé. Les bénéfices aussi. Pourtant, aujourd’hui, Ashland veut supprimer un quart des emplois et imposer des modérations salariales pour les autres.

La suite sur : https://www.ptb.be/l_entreprise_chimique_ashland_met_un_travailleur_sur_quatre_la_porte_mod_re_les_salaires_et_offre_55_millions_d_euros_aux_actionnaires

Les vaccins sont encore plus chers que ce que la fuite d’Eva De Bleeker a révélé

décembre 23, 2020

Les tableaux budgétaires que la Secrétaire d’État Eva De Bleeker a fait fuiter par mégarde ont soulevé de nombreuses questions sur le prix des vaccins. Notamment sur la différence de prix entre les différents vaccins, comme entre celui d’Astrazeneca et celui de Pfizer. Ces chiffres ne montrent pourtant qu’une partie de la réalité. La Belgique paie en fait les vaccins beaucoup plus cher que ne le laissent penser les tableaux. C’est ce que montrent des documents internes de la Commission européenne. Le PTB craint un hold-up sur le budget des soins de santé et exige une transparence totale.

La suite sur : https://www.ptb.be/les_vaccins_sont_encore_plus_chers_que_ce_que_la_fuite_d_eva_de_bleeker_a_r_v_l

Danone, Total, Sanofi : des milliers de suppressions d’emplois pour convenance boursière

novembre 28, 2020

par Maxime Combes

Pour satisfaire les marchés boursiers, Danone annonce supprimer 2000 emplois. Cette multinationale française rejoint d’autres membres du CAC40, parmi lesquels Sanofi ou Total qui, tout en versant des milliards d’euros dividendes, suppriment des emplois pour rassurer leurs actionnaires et soutenir leur valorisation boursière.

La suite sur : https://www.bastamag.net/Danone-Total-Sanofi-des-milliers-de-suppressions-d-emplois-pour-convenance-boursiere

Carrefour : chômage partiel pour les salariés, gros dividendes pour les actionnaires

novembre 19, 2020

par Maxime Combes

Le groupe Carrefour France vient de mettre 90 000 de ses 110 000 salariés au chômage partiel, payés sur fonds publics, alors qu’il a versé 183 millions d’euros de dividendes à ses actionnaires. Un scandale dénoncé par plusieurs organisations syndicales et politiques.

La suite sur : https://www.bastamag.net/corono-profiteur-Carrefour-chomage-partiel-pour-les-salaries-genereux-dividendes-pour-les-actionnaires

Réchauffement climatique : Blackrock fait le contraire de ce qu’il dit

octobre 15, 2020

par Maxime Combes

Le PDG de BlackRock, le plus grand gérant d’actifs au monde, a multiplié les déclarations pour lutter contre le changement climatique. Dans les faits, ses votes lors des dernières assemblées générales des entreprises dont il est actionnaire, montrent tout le contraire.

La suite sur : https://www.bastamag.net/Lutte-changement-climatique-gestionnaire-actifs-BlackRock-PDG-Larry-Fink-fait-le-contraire-de-ce-qu-il-dit

Doit-on en être surpris ?

Allô Bercy : ces entreprises du CAC40 qui profitent sans contrepartie des aides publiques Covid

octobre 12, 2020

par Maxime Combes, Oliver Petitjean

Des aides massives ont été versées aux grandes entreprises du CAC40, suite à l’épidémie de Covid. Sans contrepartie : ces dernières continuent à distribuer de généreux dividendes à leurs actionnaires, tout en annonçant la suppression de près de 60 000 emplois, dont 15 000 en France. L’Observatoire des multinationales publie ce 12 octobre un rapport sur ces corona-profiteurs. Extraits.

La suite sur : https://www.bastamag.net/allo-Bercy-entreprises-CAC40-profitent-sans-contrepartie-aides-publiques-Covid19-dividendes-plans-sociaux-suppression-emplois

Ces entreprises sont des parasites vivant sur le dos de la société avec la complicité des gouvernement néolibéraux.

Vérifiez ici si vous ne devez pas vous ré-inscrire. Apple: Un cas d’étude du parasitisme financier

août 20, 2020

par Nick Beams

La pandémie de coronavirus a sévèrement touché l’économie, si bien qu’en Europe ou aux États-Unis, les gouvernements annoncent des plans de relance ambitieux avec des sommes colossales. Théoriquement, il s’agit d’éviter de voir les marchés plonger et d’apporter les liquidités nécessaires aux entreprises qui risquent la faillite. Mais dans la pratique, comment est distribué cet argent? Le cas d’Apple est symptomatique. La multinationale US, pas du tout en difficulté financière, a profité de ces nouveaux mécanismes pour racheter des actions et verser des dividendes à ses actionnaires. Comme l’explique très bien Nick Beams, il s’agit d’un transfert de richesses vers les grands investisseurs et les dirigeants d’entreprise, une forme de vol par une classe parasitaire. (IGA)

La suite sur : https://www.investigaction.net/fr/apple-un-cas-detude-du-parasitisme-financier/