Posts Tagged ‘agriculture intensive’

Le nouveau rapport du GIEC sera hélas vite oublié

août 11, 2019

par Claude-Marie Vadrot

Contrôlé par les gouvernements, l’avertissement des scientifiques sur les dangers de l’agriculture intensive et de la consommation de pour les terres et le climat gêne les pouvoirs et le gouvernement français.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article41974

Ce sont nous, les consommateur(trice)s qui sommes les plus nombreux, à nous d’agir RADICALEMENT en refusant la CON-sommation, car on a toujours le choix.

« Cyril Dion avait accepté de mettre en œuvre le « Conseil environnemental citoyen » inventé par Emmanuel Macron. » = Foutaise, récupération et perte de temps.

Publicités

STOP au massacre des corbeaux

mai 22, 2019

Un vrai massacre en pleine forêt, pourquoi ?

En fait, même dans la nature les animaux sont de trop, l’être humain prolifère et déséquilibre tout l’écosystème, notamment via une agriculture intensive (soutenue en FRANCE par nos impôts ) qui recours à des pesticides qui tuent insectes, tasse les terres et supprime donc une terre vivante avec ses vers. Les oiseaux se rabattent donc sur les semis des cultures puisque ils n’ont plus plus rien à manger.

On inverse les solutions à une telle situation dramatique, car au lieu de dénoncer et de revoir de telles pratiques agricoles, qui nuisent à la nature, à la santé et aux écosystèmes, on va jusqu’au bout de ce déclin et on détruit les oiseaux affamés.

La folie humaine en France contre la biodiversité est à son apogée et nos politiques sont complices de cette dérive avec des cultivateurs et chasseurs qui détruisent toutes les espèces en les classant honteusement comme nuisibles.

La suite sur : https://www.mesopinions.com/petition/animaux/stop-massacre-corbeaux/65652?source=message

Biodiversité en danger : le silence glaçant de l’Europe

avril 1, 2019

Une opinion d’Inès Trépant, politologue, auteure de « Biodiversité. Quand les politiques européennes menacent le Vivant », Ed. Yves Michel (2007).

Le respect de la loi sur les pesticides n’est absolument pas une priorité pour les instances européennes, encore moins leur suppression. Sommes-nous à ce point « dé-naturés » qu’il n’existe aucun sursaut politique pour s’en émouvoir ?

La suite sur : https://www.lalibre.be/debats/opinions/biodiversite-en-danger-le-silence-glacant-de-l-europe-5ca0d687d8ad58747745427f

Envoyé spécial : Glyphosate : comment s’en sortir ?

janvier 20, 2019

La honte, ils ne connaissent pas

septembre 19, 2018

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article39096

Toutes les cultures peuvent se passer de glyphosate

juillet 3, 2018

par Solène Peillard

L’Assemblée nationale a tranché la question du glyphosate fin mai 2018 : son interdiction en France d’ici 2021 ne sera pas inscrite dans la loi. Si l’Hexagone est à ce jour le plus grand consommateur de pesticides de toute l’Europe, certains agriculteurs, comme Dominique Brunet, défendent des alternatives viables à l’agriculture intensive. Le cofondateur du Réseau des agroécologistes sans frontière enseigne ses techniques sur son exploitation de la Vienne mais aussi à l’international.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article38371

Biodiversité : les oiseaux, tout le monde s’en fiche

mai 20, 2018

par Claude-Marie Vadrot

Pour le gouvernement, la chute de la biodiversité ne doit pas bouleverser les résultats de la Bourse. Les automobilistes qui, depuis des années, ne trouvent plus des dizaines d’insectes écrasés sur leurs pare-brise au terme de leurs parcours, les conducteurs de la SNCF qui ne voient plus les oiseaux venir picorer l’avant de leurs motrices parce qu’ils n’y trouvent plus grand-chose à leur arrivée en gare, auraient dû y penser depuis longtemps : les insectes et les oiseaux disparaissent de l’espace français. Les premiers décimés par les insecticides répandus par les agriculteurs et les millions de citoyens qui brandissent une bombe insecticides dés qu’ils aperçoivent un minuscule animal volant ou rampant.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article37935

La seule chose qui me console c’est que la nature aura le dernier mot.

FNSEA : Pouah !… par la Belette

février 14, 2018

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article37022

Pas chères les belles tomates, pas chères

janvier 19, 2018

par Nicolas Sersiron

Des serres marocaines à nos étals de supermarchés, les étapes de la vie d’une tomate rendent compte à elles seules de la vision court-termiste et prédatrice du capitalisme, motivé par la rentabilité immédiate. Le temps de production, de circulation des marchandises, de travail sont toujours soumis à l’impératif de rentabilité, de vitesse et d’accélération continues. Le capitalisme et l’agriculture productiviste qu’il promeut, dénués de considération pour le temps de régénération des ressources naturelles, pour la qualité des vies humaines, ne tiennent pas compte des véritables coûts agricoles, sociaux et écologiques. Suivre l’itinéraire d’une tomate, comprendre ses implications, est une invitation à un freinage d’urgence, à une sortie radicale de cette course effrénée à l’abîme, une invitation à inscrire notre avenir dans le temps lent de la nature, aux antipodes de celui du profit. En ce sens, changer la manière de nous nourrir et de nous procurer les aliments est un levier puissant.

La suite sur : http://www.cadtm.org/Pas-cheres-les-belles-tomates-pas

Les carottes sont cuites pour le bio

août 10, 2017

« J’ai personnellement à cœur que l’agriculture bio soit beaucoup mieux dotée. Rendez-vous aux États généraux de l’alimentation. Je veux rassurer ceux qui s’inquiètent : c’est une de mes priorités ». Ce 2 août sur les ondes, Nicolas Hulot, notre ministre de la Transition écologique, faisait preuve d’un indécrottable optimisme. D’autant que la France venait, six jours plus tôt, de rater une occasion en or de doper sa filière bio.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article35346