Posts Tagged ‘aides publiques’

Les marchés financiers restent les gagnants de la crise économique et sanitaire

décembre 28, 2020

par Aline Farès

Les banques ont non seulement bénéficié des effets indirects des plans de soutien à l’économie mais également de garanties publiques qui leur sont directement adressées. Les revenus de remplacement – qui n’ont pas nécessairement atteint les plus précaires et n’ont bien souvent pas été suffisants. Les moyens publics bénéficient donc aux grandes entreprises, banques incluses, et aux propriétaires – in fine, donc, à des personnes dont on ne fait que conforter et renforcer une position déjà dominante.

La suite sur : http://www.cadtm.org/Les-marches-financiers-restent-les-gagnants-de-la-crise-economique-et-sanitaire

L214, “Le Point“ et les « financements troubles »

décembre 18, 2020

par Sébastien Fontenelle

L’hebdomadaire Le Point appartient, via la holding Artémis, à la famille Pinault, qui dirige également le groupe Kering, « géant du luxe », propriétaire, notamment, de Gucci et d’Yves Saint-Laurent.

L’hebdomadaire Le Point a publié, la semaine dernière, une « enquête » sur « l’association antispéciste » L214, coupable selon lui de vouloir « abolir la viande ».

La suite sur : http://les-jours-heureux.nursit.com/spip.php?article20

Lobbying : l’épidémie cachée

août 6, 2020

par Olivier Petitjean

S’abritant derrière la crise sanitaire, les industriels ont multiplié les attaques contre les régulations sociales et environnementales et joué de leur proximité avec les décideurs et de l’urgence pour capter des aides publiques sans véritable contrepartie. L’Observatoire des multinationales, partenaire de Basta !, et les Amis de la Terre, font le point dans un rapport.

La suite sur : https://www.bastamag.net/Lobbying-Covid-crise-sanitaire-multinationales-rapport-Amis-de-la-terre

Renault : Décryptage d’un don « sans conditions »

mai 31, 2020

Arrêtons de CON-sommer

La fraude patronale au chômage partiel pendant la crise sanitaire s’élève au moins à 6 milliards d’euros, voilà l’information

Aucune aide à des entreprises dans les paradis fiscaux : un effet d’annonce ?

mai 6, 2020

par Maaike Vanmeerhaeghe, chargée de plaidoyer en justice fiscale chez Oxfam et Wouter Lips, chercheur postdoctoral en politique internationale à l’Université de Gand.

Faut-il exclure les aides publiques aux entreprises belges ayant leur siège fiscal ou des filiales dans un paradis fiscal? C’est la décision que devront prendre aujourd’hui les parlementaires du fédéral au sein de la Commission des finances. D’instinct, tout un chacun aura tendance à répondre que cela va de soi. Cependant, la mise en pratique d’une telle décision serait extrêmement complexe. Il existe pourtant une alternative efficace et à la portée de notre gouvernement : la transparence publique autour de l’imposition des multinationales.

La suite sur : https://www.levif.be/actualite/belgique/aucune-aide-a-des-entreprises-dans-les-paradis-fiscaux-un-effet-d-annonce/article-opinion-1285595.html

GSK : « Une boîte qui fait 500 millions de bénéfices et ne paie pas d’impôts ne doit pas licencier »

février 18, 2020

par Robin Bruyère

GSK, leader mondial de la pharmaceutique, veut licencier près de 1000 travailleurs en Belgique. Avec ses 500 millions de profits l’an dernier et ses 0 % d’impôts, la multinationale est pourtant loin d’être en difficulté.

La suite sur : https://www.ptb.be/gsk_une_bo_te_qui_fait_500_millions_de_b_n_fices_et_ne_paie_pas_d_imp_ts_ne_doit_pas_licencier

Comment Big Pharma s’arrange pour payer moins d’1 % d’impôts (et quand même vendre ses médicaments à prix d’or)

décembre 6, 2019

« Un régime fiscal taillé sur mesure pour Big Pharma permet à des multinationales telles que Janssen Pharmaceutica et GlaxoSmithKline Biologicals (GSK) de payer moins d’1 % d’impôts dans notre pays, dénonce Sofie Merckx, députée fédérale du PTB. Pour ces seules deux entreprises, l’État a déjà perdu 487 millions d’euros. » C’est en effet ce que montre une étude menée par le parti de gauche. « L’industrie pharmaceutique bénéficie d’aides publiques à chaque étape de la recherche et du développement de médicaments. C’est une raison supplémentaire de mettre d’urgence un terme à ces prix exorbitants pour des médicaments. »

La suite sur : https://www.ptb.be/comment_big_pharma_s_arrange_pour_payer_moins_d_1_d_imp_ts_et_quand_m_me_vendre_ses_m_dicaments_prix_d_or

Les aides publiques aux entreprises privées, c’est 200 milliards d’euros

décembre 13, 2018

par Daniel Roucous

Oui vous avez bien lu, l’aide publique aux entreprises privées se monte chaque année à environ 200 milliards d’euros. Les grands groupes encaissent ces sommes astronomiques destinées à aider l’emploi, après avoir pleuré sur le coût du travail, ce qui ne les empêche pas de licencier, à l’exemple de Carrefour.

La suite sur : https://www.humanite.fr/les-aides-publiques-aux-entreprises-privees-cest-200-milliards-deuros-649704

La presse des riches toujours plus subventionnées

mars 27, 2018

Le bilan 2016 des aides publiques à la presse ré-affirme la différence de traitement entre petits et gros organes de presse : les plus riches sont les plus subventionnés.
D’après les chiffres officiels du ministère de la Culture, en 2016, 79 657 023 euros ont été distribués sous forme d’aides publiques directes à la presse.

Avec 7,9 millions d’euros soit environ 10% des aides totales, le groupe Aujourd’hui en France du milliardaire Bernard Arnault décroche la première place.
Le deuxième bénéficiaire est l’homme d’affaire Patrick Drahi et son journal Libération avec6,3 millions d’euros.
Quant à Serge Dassault et son journal Le Figaro, il touche 5,7 millions d’euros.
Les propriétaires du journal Le Monde, Mathieu Pigasse et Xavier Niel ont reçu pour leur part 5 millions d’euros.
A titre de comparaison, Silence a touche en 2016, 10 396 € et en 2017, 9 290 € d’aide aux publications d’intérêt politique et général (IPG).

La presse la plus vendue et la plus liée aux intérêts capitalistes vit donc grâce aux aides publiques, tandis que la presse indépendante, qui s’appuie davantage sur ses fonds propres, peine à exister.

Il serait peut-être temps d’inverser la tendance…

(Source : Silence n°446 – avril 2018)

A propos d’argent et d’indépendance de la presse

février 17, 2018

Enquête : la presse mainstream gavée d’argent privé et public.

Alors que Médiapart dévoile les montants des aides publiques et privées astronomiques perçues par les médias dominants français détenus par une poignée de milliardaires, leur dépendance financière fait craindre le pire pour la liberté de la presse. D’autant que, certains journaux comme « Le Monde » ou « Libération », sont désormais tentés par des partenariats avec des multinationales comme Facebook…

La suite sur : https://mrmondialisation.org/enquete-la-presse-mainstream-gavee-dargent-prive-et-public/