Posts Tagged ‘amiante’

Mais qui sont ces dégueulasses ?

avril 5, 2019

https://bassenge.blogs.sudinfo.be/archive/2019/04/05/a-proximite-6-m%C2%B3-de-crasses-abandonnees-en-deux-jours-a-oupe-276937.html

https://www.lalibre.be/regions/brabant/dechets-d-amiante-abandonnes-une-facture-plus-que-salee-5ca7189a9978e263334a4b5b

« Tuer au nom du profit »

mars 2, 2019

A voir : le documentaire « les sentinelles », consacré aux empoisonnements industriels.

Victimes de l’amiante et des pesticides, même combat ? C’est ce que défend le documentaire « Les sentinelles » de Pierre Pézérat, qui réunit les témoignages de femmes et d’hommes qui ont été au contact de puissants toxiques à cause de leur travail. Le film dénonce aussi l’impunité des industriels qui organisent un empoisonnement à grande échelle.

La suite sur : https://www.bastamag.net/Le-documentaire-Les-sentinelles-consacre-aux-empoisonnements-industriels

La Belgique paie ses importations d’amiante en voyant sa mortalité augmenter

septembre 14, 2018

http://www.lalibre.be/actu/sciences-sante/la-belgique-paie-ses-importations-d-amiante-en-voyant-sa-mortalite-augmenter-5b9b8a36cd704df8b49e12d5

Eternit ne pouvait ignorer les terribles dangers de l’amiante dès 1964, quand les chercheurs ont établi que toute exposition, même minime à l’amiante, était cancérigène.

Eternit, en « intégriste de l’amiante », a poursuivi la production alors que certains de ses concurrents cherchaient des alternatives. L’entreprise a également mené un lobbying intense pour cacher les dangers de l’amiante.
http://www.lalibre.be/actu/belgique/depuis-quand-connait-on-les-dangers-de-l-amiante-586c0002cd70717f88e68725

Les Sentinelles : « Derrière les porte de l’usine, on peut tuer »

novembre 7, 2017

Bouleversant et instructif, Les Sentinelles est un documentaire « engagé, fort et profondément humain » qui soulève de nombreuses questions relatives aux scandales de l’amiante et, aujourd’hui, des pesticides. Il témoigne du danger dans lequel sont mis les travailleurs du point de vue de leur santé par des industriels peu scrupuleux qui font primer leurs intérêts économiques sur la vie. Le film illustre le difficile combat des femmes et des hommes contre les groupes industriels qui leur ont porté préjudice et se présente sous la forme d’un hommage aux victimes de l’amiante ou des pesticides.

La suite sur : https://mrmondialisation.org/les-sentinelles/

C’est donc cela la « justice » ?

septembre 20, 2017

Amiante : les responsables de catastrophes sanitaires deviendraient-ils intouchables ? : https://www.bastamag.net/Amiante-les-responsables-de-catastrophes-sanitaires-deviendraient-ils
Et : https://www.legrandsoir.info/asbestose-2-justice-0.html

Épandage de pesticides près d’une école : le juge prononce un non-lieu : https://www.bastamag.net/Epandage-de-pesticides-pres-d-une-ecole-le-juge-prononce-un-non-lieu

Amiante : une justice pour les victimes

juillet 18, 2017

par Collectif La Brique

Le scandale sanitaire de l’amiante dure depuis près de 50 ans et a provoqué plus de 150 000 morts en France. Pourtant, les responsables courent toujours et les chances de voir un procès pénal aboutir s’amenuisent au fur et à mesure que les années passent. Retour sur l’histoire de ce matériau maudit, et les dernières évolutions de l’affaire depuis Dunkerque, où nous avons rencontré des victimes de l’amiante qui demandent justice.

La suite sur : http://labrique.net/index.php/thematiques/lutte-des-classes/913-amiante-une-justice-pour-les-victimes

Contre le permis de tuer accordé aux multinationales de l’amiante

juillet 2, 2017

par Annie Thébaud Mony

Sous un prétexte fallacieux – la date précise de la contamination qui a provoqué la maladie et la mort de travailleurs victimes de décennies de contamination professionnelle à l’amiante serait inconnue – le Parquet de Paris demande de mettre fin aux investigations dans plusieurs enquêtes pénales concernant le scandale de l’amiante, en France,

La suite sur : https://blogs.mediapart.fr/annie-thebaud-mony/blog/010717/contre-le-permis-de-tuer-accorde-aux-multinationales-de-lamiante

Le PTB répond au cdH : l’amiante et les particules fines sont des questions de santé, mais aussi politiques

février 8, 2017

par Maxime Liradelfo

Ce 7 février, dans la presse, le cdH s’en prend au docteur du peuple Johan Vandepaer, également conseiller communal PTB à Herstal : celui-ci prône la distribution d’iode à la population pour se prémunir en cas d’accident nucléaire, reproche le cdH. Pire : il dénonce la présence d’amiante dans les bâtiments. Autant de questions qui touchent à la santé des citoyens et qui dépendent de décisions politiques. Quel est donc le problème ?

La suite sur : http://ptb.be/articles/le-ptb-repond-au-cdh-l-amiante-et-les-particules-fines-sont-des-questions-de-sante-mais

Amiante : le profit avant la santé des gens

janvier 3, 2017

L’amiante se réinvite au tribunal : « On nous a proposé d’acheter notre silence contre une enveloppe de 42 000 euros »

par Laurence Dardenne et Jean-Claude Matgen

La cour d’appel de Bruxelles examine, à compter de ce mardi, un dossier très lourd sur le plan judiciaire mais aussi humain. La société Eternit a fait appel de sa condamnation en 2011. Les victimes ne sont pas au bout de leurs peines. Témoignage.

« Je suis Françoise. » C’est sous cette « bannière » que se sont rassemblés, ce mardi dès 7 h 45 du matin, sur les marches de notre palais de justice, les citoyens sensibilisés à la cause des victimes de l’amiante. Aujourd’hui en effet, se tiennent, devant la cour d’appel de Bruxelles, les débats relatifs au procès intenté par Françoise Vannoorbeeck-Jonckheere à la multinationale belge Eternit.

La suite sur : http://www.lalibre.be/actu/belgique/l-amiante-se-reinvite-au-tribunal-on-nous-a-propose-d-acheter-notre-silence-contre-une-enveloppe-de-42-000-euros-586a927bcd70717f88e5507d

Amiante : la Justice renvoie un directeur d’usine devant les tribunaux

juin 13, 2016

par Nolwenn Weiler

Au sein de l’entreprise Amisol – la manufacture d’amiante de Clermont-Ferrand, qui a fermé ses portes en 1974 –, les employés chargeaient l’amiante à la fourche [1]. Les ouvrières et les ouvriers respiraient au quotidien un air saturé de fibres mortelles. Des conditions de travail effroyables « qui ont semé et sèment encore aujourd’hui la maladie, la souffrance et la mort parmi le personnel », rappelle l’Association nationale de défense des victimes de l’amiante (andeva).

La suite sur : http://www.bastamag.net/La-justice-renvoie-le-PDG-d-Amisol-devant-les-tribunaux