Posts Tagged ‘Auschwitz’

Quand la firme Bayer achetait des « lots de femmes » à Auschwitz

juillet 31, 2019

par Yannis Youlountas

Le capitalisme pue la mort et son histoire est une rivière de sang. Voilà, par exemple, le vrai visage de la firme colossale Bayer qui vient de se payer Monsanto pour 59 milliards d’euros.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article41884

Le soutien à BDS de Jacques Bude, rescapé du génocide des juifs

novembre 9, 2017

Ci-dessous une interview de Jacques Bude, professeur retraité, dont les parents sont morts à Auschwitz, ancien déserteur de l’armée israélienne, qui appelle au boycott des universités israéliennes, complices de la violation des droits palestiniens.

La suite sur : http://europalestine.com/spip.php?article13597

Invitation solennelle à François Hollande à participer à la commémoration du génocide des tsiganes.

juillet 10, 2013

par Bab

Cette nuit je viens de recevoir de la part de l’association « La Voix des Rroms » un courriel, dont il me paraît important de répercuter l’information : vous ne risquez guère de l’avoir par le canal des médias classiques.

La suite à lire sur : http://bab007-babelouest.blogspot.be/2013/07/info-invitation-solennelle-f-hollande.html

Terminus Auschwitz. (1 et 2/2)

juillet 7, 2010

ARTE – 20h35 – mercredi 7/7                 documentaire

Si la déportation des juifs originaires de nombreux pays européens fut coordonnée par Adolf Eichmann en coopération avec la compagnie ferroviaire allemande, la Deutsche Reichsbahn, l’intervention d’autres entreprises de chemins de fer fut nécessaire pour organiser le transport. En France, aux Pays-Bas, en Slovaquie, ces sociétés nationales ont géré les horaires et les plans de circulation des trains de la mort, et mis des wagons à bestiaux, des locomotives, du charbon et du personnel à la disposition des nazis. Des survivants des camps d’extermination ou leurs enfants se sont efforcés depuis longtemps de dénoncer ces formes de collaboration. Alors qu’après la Libération, la compagnie française a surtout voulu mettre en avant le rôle héroïque de nombre de ses agents dans la Résistance, le tribunal administratif de Toulouse concluait en juin 2006 à une coresponsabilité de la SNCF et de l’État français dans la dépor-tation des juifs. Si l’État a accepté le verdict, la SNCF a décidé de faire appel : la cour administrative d’appel de Bordeaux a depuis infirmé le jugement en retenant l’incompétence de la juridiction administrative. Aux Pays-Bas, les Nederlandsche Spoorwegen sont restés muets après la guerre sur ce chapitre de leur collaboration avec l’occupant. Mais ils se considèrent maintenant comme blanchis, depuis qu’ils ont officiellement présenté des excuses à la communauté juive en 2005. En Slovaquie, enfin, le travail de mémoire et d’investigation ne fait que commencer… Ce documentaire en deux parties fait appel à des témoignages d’anciens déportés ainsi qu’à des historiens pour lesquels la mise en cause des compagnies ferroviaires impliquées est justifiée.

Rediffusions :
10.07.2010 à 15:55

www.arte.tv

Modus opérandi.

mai 10, 2010

La Une – 21h50 – lundi 10/5         documentaire d’H. Lanneau

De 1942 à 1944, près de 25.000 juifs, hommes, femmes et enfants, ont été déportés de Belgique vers Auschwitz, par la volonté d’une poignée de nazis.

Moi, petite fille de 13 ans.

avril 15, 2010

France2 – 23h05 – jeudi 15/4                  

Le récit et les souvenirs de Simone Lagrange, qui fut déportée à Auschwitz-Birkenau à l’âge de 13 ans et témoigna lors du procès Barbie.

Pizza à Auschwitz.

mars 28, 2010

ARTE – 23h30 – dimanche 28/3      documentaire de M. Zimerman

Danny Chanoch avait 8 ans quand l’armée allemande a envahi son petit bourg de Lituanie, pulvérisant une existence jusque-là protégée et prospère. Toutes les étapes de sa descente aux enfers, des barbelés du ghetto aux marches de la mort, via les rampes de sélection d’Auschwitz, il les a décrites par le menu, dès leur plus jeune âge, à ses deux enfants nés en Israël, Miri (38 ans) et Shagi (40 ans). « Depuis ma naissance, la Shoah fait partie de ma vie », résume sombrement la jeune femme, qui tente de résister par l’humour (noir) au perpétuel « exercice de survie » imposé par son paternel – « on ne peut même pas lui en vouloir, il a payé sa dette à la société ».
À 74 ans, l’inflexible Danny, qui met un point d’honneur à ne jamais verser une larme, a convaincu Miri et Shagi de réaliser son « rêve », qui est aussi une « mission » : l’accompagner sur les lieux de son enfance brisée, de sa ville natale aux camps d’Auschwitz, Mauthausen et Dachau, en compagnie du réalisateur Moshe Zimerman, lui-même fils de rescapé. Narratrice fataliste de l’entreprise, qu’elle décrit comme « une émission de télé-réalité sur la Shoah », Miri commente toutes les étapes de cet éprouvant road movie en minibus à travers la Lituanie et la Pologne. Entre rire grinçant et larmes bienfaisantes, cette tragi-comédie fait vivre au téléspectateur, de l’intérieur et en accéléré, tous les aspects de cet impossible héritage.

Rediffusions :
06.04.2010 à 03:00

www.arte.tv

http://www.telecablesat.fr/article/2010/03/27/Documentaires-Pizza-a-Auschwitz-7553.php

« Je m’identifie sans mal à la jeunesse palestinienne. »

juin 8, 2009
Interview par Adri Nieuwhof de Hajo Mayor, 85 ans, Hollandais, rescapé de Auschwitz, et antisioniste qui ne cache pas son dégoût pour les agissements israéliens.

Hajo Mayor, auteur du livre “La fin du judaïsme” est né en 1924 à Bielefeld, en Allemagne. En 1939, à 14 ans, et de sa propre initiative, il fuit en Hollande. Un an plus tard, quand l’Allemagne occupe la Hollande, il vit caché avec une fausse carte d’identité bricolée. Meyer a été arrêté par la Gestapo en mars 1944 et déporté une semaine après au camp de concentration d’Auschwitz. Il est l’un des derniers survivants d’Auschwitz.

Adri Nieuwof : Que voudriez-vous dire pour vous présenter ?

Hajo Meyer : J’ai dû quitter l’école après la Nuit de Cristal (le pogrom de deux jours contre les juifs d’Allemagne) en novembre 1938. Ce fut une expérience terrible pour un jeune garçon curieux, et pour ses parents. Voilà pourquoi je ne peux m’identifier en aucun cas avec les criminels qui rendent impossible à la jeunesse palestinienne d’aller à l’école.

Lire la suite : http://europalestine.com/spip.php?article4168

 

Terminus Auschwitz.

septembre 24, 2008

http://www.dailymotion.com/video/xq7v_jean-ferrat-nuit-et-brouillard_music

ARTE – 21h – 24/O9

Documentaire de W. Schoen et F. Gutermuth. Les chemins de fer européens et la Shoah.

Outre la Deutsche Reichsbahn, la compagnie ferroviaire allemande, d’autres entreprises de chemin de fer sont intervenues dans la déportation des juifs européens pendant la seconde guerre mondiale.

Des survivants des camps d’extermination ou leurs enfants se sont efforcés de dénoncer ces différentes formes de collaboration, mettant en cause des sociétés de transport française, néerlandaise et slovaque.