Posts Tagged ‘banque’

Prends l’oseille et tire-toi

novembre 17, 2017

http://cafardages2.canalblog.com/archives/2017/11/17/35874777.html

Publicités

Panama Papers: les cartouches de l’opposition

octobre 11, 2017

par Thierry Denoël

Une soixantaine d’amendements déposés par les socialistes, une vingtaine par les Ecolos. La commission Panama Papers n’en a pas terminé avec ses recommandations.

La suite sur : http://www.levif.be/actualite/international/panama-papers-les-cartouches-de-l-opposition/article-normal-736511.html

Il voulait juste acheter du gasoil pour faire rouler son tracteur

août 21, 2017

par Gérard Faure-Kapper

Il voulait juste acheter du gasoil pour faire rouler son tracteur. La banque lui a refusé un chèque de 1.500 euros. C’est Clément qui a découvert le corps sans vie de son père, dans la grange. Une simple lettre en guise d’adieu : « Je suis désolé de ce que je vais faire mais je n’en peux plus. Prends soin des terres et des animaux. Continue ce que j’ai fait. Adieu ».

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article35435

Un robot pour renégocier votre crédit … et voler des emplois ?

juillet 16, 2017

Axa banque a annoncé avoir investi dans cinq logiciels-robots afin de réduire la charge de travail de ses employés. Ces logiciels peuvent gérer des tâches de back office comme le refinancement d’un crédit, l’accueil d’un nouveau client ou encore le re-plafonnement d’une carte de crédit. Ils permettraient de gagner un temps important : 48 secondes seulement pour une tâche qui prend 5 minutes à un humain.
D’après Axa, ces robots n’effectueraient aucune erreur contrairement à un employé et leur coût annuel ne s’élève qu’à 30 ou 40 000 € pièce.

Dans un communiqué Axa ose parler d’une situation win-win.

Peut-être pour le client, sans doute pour les actionnaires : le conseil d’administration vient de fixer le dividende annuel à 1,16 € soit un taux annuel de 5% par rapport au prix de l’action; mais pas pour les salariés.

Axa a annoncé un licenciement collectif de 650 personnes lors de la présentation de son dernier plan stratégique.

(Source : Financité juin 2017)

Un monde sans argent liquide

juillet 11, 2017

par André Peters

La presse nous informe régulièrement de la disparition prochaine de l’argent liquide au profit de la monnaie électronique. Les billets et les pièces de monnaie seraient intégralement remplacés d’ici quelques années par les paiements électroniques sous diverses formes telles que les cartes de débit et de crédit, les paiements par smartphone, les monnaies virtuelles, les paiements sans contact, etc. La « monnaie fiduciaire » composée de billets et de pièces serait intégralement remplacée par la « monnaie scripturale électronique ».

La suite sur : http://www.revuepolitique.be/un-monde-sans-argent-liquide/

BNP et le génocide au Rwanda

juin 29, 2017

En acceptant la demande de la Banque Nationale du Rwanda (BNR) en juin 1994, en plein embargo sur les armes au Rwanda, BNP Paribas aurait transféré les fonds servant à des criminels de guerre pour acheter des armes ayant servi à la perpétration du génocide des Tutsi.

Sans ce transfert de fonds qu’aurait autorisé la BNP, 80 tonnes d’armes n’auraient probablement jamais été livrées au Rwanda et n’auraient, de fait, pas servi à la perpétration du génocide de 800 000 Tutsi, femmes et enfants compris.

La suite sur : https://actions.sumofus.org/a/bnp-et-le-genocide-rwandais-l-industrie-de-la-finance-doit-rendre-des-comptes/?akid=31897.8812595.pSznmk&rd=1&source=fwd&t=3

Bâle 3 : les grandes banques françaises en pointe du lobbying contre la régulation financière internationale

juin 20, 2017

par Olivier Petitjean

Les grandes banques françaises et leurs lobbys sont vent debout contre les projets du Comité de Bâle de renforcer les exigences de solvabilité des banques internationales. De nouvelles règles pourraient les obliger à augmenter considérablement leurs fonds propres, alors qu’elles avaient jusqu’ici réussi à passer entre les mailles de la vague de régulation qui avait suivi la crise financière de 2008. Elles en appellent désormais à Emmanuel Macron, lequel avait repris leurs arguments durant la campagne électorale.

La suite sur : http://www.investigaction.net/fr/bale-3-les-grandes-banques-francaises-en-pointe-du-lobbying-contre-la-regulation-financiere-internationale/

7 militants anti-évasion fiscale entendus par la police : les délinquants sont les banquiers, pas les citoyens engagés !

avril 29, 2017

Quel est le délit le plus grave ? Organiser l’évasion fiscale et mentir devant une commission d’enquête parlementaire, ou bien passer une couche de blanc de Meudon sur une vitrine d’agence bancaire ? La réponse des pouvoirs publics semble claire : malgré les révélations des « Panama Papers » et les mensonges du Directeur Général de la Société Générale, aucune convocation ni poursuite contre les banquiers, alors qu’Aurélie Trouvé, porte-parole d‘Attac, et six autres militants doivent répondre aux questions des policiers pour une action symbolique contre l’évasion fiscale. Alors qu’aucun des deux finalistes de l’élection présidentielle n’affiche de volonté crédible de lutter contre l’évasion fiscale, l’action citoyenne est plus que jamais nécessaire et légitime.

La suite sur : http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article34462

Grèce : la poule aux œufs d’or de la BCE

avril 26, 2017

par Anouk Renaud

De l’art de se faire des bénéfices sur un pays en crise

En mai 2010, en plus du premier plan de « sauvetage » octroyé à la Grèce, la Banque centrale européenne (BCE) lance le programme SMP (Securities Markets Programme), qui consiste à racheter de la dette grecque sur le marché secondaire, c’est-à-dire le marché de seconde-main des dettes. Les banques centrales nationales lui emboîtent le pas avec le programme ANFA (Agreement on Net Financial Assets). Ces programmes sont alors présentés comme une main tendue vers la Grèce. Une « action charitable » pourtant très rentable… En effet, la BCE a racheté ces dettes à prix cassé (forcément, avec la crise grecque, plus grand monde n’en voulait) mais réclame à la Grèce le remboursement du montant initial. Elle réalise donc une plus-value entre le prix de rachat et le prix auquel lui rembourse la Grèce. La BCE a ainsi dépensé 40 milliards d’euros pour obtenir des titres grecs d’une valeur initiale de 55 milliards |1|.

La suite sur : http://www.cadtm.org/Grece-la-poule-aux-oeufs-d-or-de

Les banques en Belgique investissent massivement dans les combustibles fossiles

avril 19, 2017

Les grandes banques belges ou ayant des activités en Belgique ont investi quelque 40 milliards d’euros ces deux dernières années dans les combustibles fossiles, a calculé la Coalition Climat dans sa dernière étude sur le sujet,

La suite sur : http://www.lalibre.be/economie/libre-entreprise/les-banques-en-belgique-investissent-massivement-dans-les-combustibles-fossiles-voici-le-fumant-classement-58f70821cd70812a6585e89d