Posts Tagged ‘banque’

Quand Belfius double le tarif des comptes sociaux

décembre 15, 2016

Ces comptes sociaux proposés aux allocataires des CPAS leur permettent d’obtenir un compte à vue sur lequel ils peuvent recevoir leur revenu d’intégration, mais également d’une carte de débit.

Cette mesure constitue une avancée en matière d’accès à des services financiers adaptés pour les personnes plus fragiles.

Problème, si ces comptes sont gratuits pour les bénéficiaires, Belfius facture en revanche 25€ par an pour chaque compte aux CPAS comme l’a révélé Financité aujourd’hui dans son rapport sur l’inclusion financière 2016. Un montant qui a plus que doublé cette année, son prix ayant grimpé de 108%.

Étonnamment, sur son site Internet, la banque propose à ses clients des comptes similaires (Belfius Pulse) gratuitement.
Un autre produit, facturé à 12€ par an, donne même le droit à une carte de crédit.

Il est donc très étonnant que Belfius facture aux CPAS ce type de produit. Interrogé par le journal la Dernière Heure dans son édition du jour, la porte-parole de la banque a justifié cette augmentation par le fait « que ces comptes sociaux étaient désormais de plus en plus utilisés comme des comptes à vue classique et que la tarification a été revue, de manière à couvrir une partie des coûts liés à ces comptes. »

Conséquence, les CPAS, de plus en plus en proie à des problèmes de financement, accordent de moins en moins ce service à leurs allocataires. Le nombre de comptes bancaires sociaux a ainsi tout simplement chuté de 40% l’an dernier.

https://www.financite.be/sites/default/files/references/files/rif_2016_def.pdf

(Source : Financité)

L’industrie de la fraude et de l’optimisation fiscale à l’offensive

décembre 14, 2016

par Antonio Gambini

L’industrie de la fraude et de l’optimisation fiscale en Europe parvient aujourd’hui à bloquer la plupart des initiatives législatives trop dangereuses pour elle. Peut-être se rend-elle compte que ses victoires politiques ne résisteront pas à la prochaine vague de scandales fiscaux, et qu’il s’agit tout simplement pour elle d’engranger un maximum de résultats.

La suite sur : http://www.cncd.be/L-industrie-de-la-fraude-et-de-l

Et : http://www.cncd.be/Luxleak-grande-manifestation-lundi

Pourquoi transformer noël et nouvel an en temple de la surconsommation ?

décembre 2, 2016

« On approchait de la détestable période des fêtes de Noël. Lumières, dorures, clochettes, musique vomitive et le grand sourire autoritaire des marchandises.

Période hivernale, marchande, énervée. Rues grouillantes, trottoirs encombrés de gens emmitouflés, eux-mêmes encombrés de paquets, l’inévitable agitation des acheteurs somnambules. » ( La petite chartreuse – Pierre Péju)

BNP Paribas Fortis promeut actuellement un crédit personnel à un taux de 5,90% permettant, selon la banque, d’acheter des cadeaux de Noël ou de réserver un voyage « sans toucher à ses économies ». « Dangereux », estime de son côté l’organisation-coupole flamande Netwerk tegen Armoede (réseau contre la pauvreté).

La suite sur : http://trends.levif.be/economie/banque-et-finance/bnp-paribas-fortis-propose-un-credit-pour-des-cadeaux-de-noel/article-normal-579263.html

Et : https://mrmondialisation.org/18-cadeaux-a-offrir-a-un-enfant-autres-que-des-jouets/

Le fric (Les Frères Jacques)

Un jour il inventa l’argent,
Ce démon très intelligent
Qui sut comprendre le premier
La valeur d’un bout de papier.
Ce démon était un banquier
Et depuis dans le monde entier
L’argent circule
Et fait des bulles.
Gardez votre monnaie,
La quête est terminée,
Car d’un commun accord
C’est demain l’âge d’or :
LE FRIC
Magique,
L’artiche
Fortiche,
La banque
La planque,
La paye,
L’oseille.
Pognon
Mignon,
Le blé
Gonflé,
Les Louis
Inouïs
Les briques
Pratiques.
Affure,
Carbure,
Le pèze,
La braise,
Le jonc,
Les ronds,
Ferraille,
Mitraille,
Benèf
Besèf,
Pourliche,
Backchich,
Les rentes,
Ma tante,
Des sous,
Des clous,
Liquide,
Solide,
Osier,
Rotin,
Papier,
Talbin,
Galette,
Pépettes,
Fortune,
Deux tunes,
Ressources,
La bourse,
Le nerf
De guerre,
Finance,
Balance…

Les grandes banques françaises derrière le projet d’oléoduc combattu par les Sioux

novembre 21, 2016

par Olivier petitjean

Les Sioux de la réserve de Standing Rock, dans le Dakota du Sud, s’opposent à un projet d’oléoduc qui menace des sites culturels ancestraux et leurs sources d’eau [1]. Le Dakota Access Pipeline, d’une longueur de 1800 kilomètres, doit transporter le pétrole de schiste extrait dans le Dakota du Nord vers les côtes Est et Sud des États-Unis et, au-delà, vers d’autres marchés. Or, selon les chiffres compilés par l’ONG Food and Water Watch, les banques françaises sont engagées dans le projet du Dakota Access Pipeline, pour des sommes dépassant le milliard de dollars.

La suite sur : http://www.bastamag.net/Les-grandes-banques-francaises-derriere-le-projet-d-oleoduc-combattu-par-les

Belgique : 50 milliards d’austérité en 5 ans, pour quels résultats ?

octobre 30, 2016

Depuis le début de l’année 2012, dans le but affiché d’assainir les finances publiques, de réduire la dette, et de retrouver la croissance, les deux gouvernements belges successifs (1) se sont lancés dans des politiques d’austérité de grande ampleur. Ces gigantesques coupes dans les dépenses publiques et ces réformes néolibérales (« flexibilisation » du marché du travail, allègement de la fiscalité pour les entreprises, etc.) ont-elles atteint ces objectifs ? Comme nous le montrons dans cet article, force est de constater que l’échec est patent. Pourquoi, malgré le bilan négatif de cette orientation partout en Europe, le gouvernement Michel persiste et signe, en programmant plusieurs milliards d’euros de nouvelles coupes budgétaires pour les années à venir. Ces politiques poursuivraient-elles d’autres intérêts ? A qui profite l’austérité ?

La suite sur : http://www.auditcitoyen.be/belgique-60-milliards-dausterite-en-7-ans-pour-quels-resultats/

Tentative d’évasion (fiscale)

octobre 27, 2016

Plus forts que les Panama Papers et les Bahamas Leaks !
Dans cette nouvelle émission «Regards», Monique Pinçon-Charlot, Michel Pinçon et David Leloup
démontent les rouages de l’évasion fiscale et ses enjeux politiques. Depuis les plages paradisiaques des îles Caïman jusqu’au coeur de nos Etats où s’organise la fraude à grande échelle, ils mettent en lumière le cynisme et la cupidité des plus riches, mobilisés pour accumuler toujours plus d’argent… sur le dos des peuples.

Avec Monique et Michel Pinçon-Charlot, sociologues, autour de leur nouveau livre, «Tentative d’évasion (fiscale)», paru aux Editions Zones-La Découverte, et David Leloup, journaliste indépendant et réalisateur du film «L’homme qui voulait détruire le secret bancaire» (A Leak in Paradise).

Une émission proposée par la FGTB wallonne & produite par le CEPAG
Réalisation: Yannick Bovy – Octobre 2016 – 29’30.

Pour quelques milliards de plus

octobre 6, 2016

« Nous sommes l’une des seules banques en croissance et nous voulons maintenir une croissance saine. Il faut réparer le toit tant que le soleil brille. » Ce sont les mots de Rik Vandenberghe, CEO d’ING lundi pour justifier les 7000 suppressions d’emplois, dont pas moins de 3500 en Belgique.

Il est en effet, peu de dire que le géant bancaire hollandais se porte bien. ING Belgique a versé a lui seul 1,1 milliards de dividendes l’an dernier. En 2015, le groupe a dégagé un bénéfice net de 4,01 milliards. Un résultat plus que triplé par rapport à celui de 2014. Celui-ci s’annonce encore plus grand pour 2016, puisque sur le premier semestre, il s’élève à 2,552 milliards d’euros (+20%).

Le cynisme du CEO d’ING semble ne pas avoir de limites. Ce patron s’était en effet octroyé l’an dernier une augmentation de 30%. Son salaire atteignant désormais à 1,63 millions d’euros. Hors bonus et avantages il va de soi. Déception, cette hausse de salaire était en deçà des 50% espérés. Réaction du principal intéressé : « Je pense que c’est fait faire preuve de cran que d’avoir accepté une coupe de 20% »…

Enfin, vendredi dernier, peu avant de plonger 3500 familles belges dans l’incertitude, il envoyait un mail en interne à ses équipe pour leur préciser que « des choses excitantes sont en train de se passer, je pourrai vous en dire plus ce lundi. »

Le client, lui aussi victime

Au-delà du drame social, en supprimant 600 agences dans le pays, s’ajoute un vrai problème d’accessibilité pour les clients. Fin 2015, dans son rapport annuel de l’inclusion financière , Financité mettait en lumière l’érosion du nombre d’agences bancaires en Belgique. Entre 2008 et 2014, près de 1500 agences ont fermé leurs portes, soit une toutes les 36h.

De surcroît, de fortes disparités territoriales existent. En Flandres, on recense 35 agences pour 100km2 contre 9,8 en Wallonie. Nul doute que les mesures annoncées ce matin ne feront qu’aggraver ces phénomènes.

ING entend compenser ces fermetures par l’essor du e-banking. Il est nécessaire de rappeler que l’e-banking n’est pas adapté à de tout le monde. De nombreuses personnes ayant du mal à utiliser les nouvelles technologies ou rencontrant des problèmes de mobilité éprouvent de plus en plus de difficultés à accéder à leur argent, les personnes âgées notamment. La question se pose également pour les petits revenus, n’ayant pas accès, faute de moyens, à un ordinateur ou à Internet.

Les banques n’hésitent d’ailleurs pas à appliquer une politique tarifaire abusive pour les opérations basiques telles que des virements dès lors qu’ils ne sont pas effectués par Internet.

(Source FinanCite)

Et en plus, ils doivent la fermer : http://www.lalibre.be/economie/libre-entreprise/ing-envoie-un-mail-menacant-a-son-personnel-57f5ddf3cd70e9985fea954c

3.158 emplois menacés

octobre 3, 2016

http://www.lalibre.be/economie/libre-entreprise/ing-et-record-bank-3-158-emplois-menaces-en-belgique-appel-a-la-greve-57f1e4f5cd70e9985fe8fc0b

Étude du PTB : depuis 10 ans, ING Belgique a déduit 1,9 milliard d’intérêts notionnels et a bénéficié de 2,3 milliards de ristournes fiscales

« En 10 ans, ING Belgique a fait 10,9 milliards de bénéfices (avant impôt), a versé 7,2 milliards de dividendes et a pu déduire 1,9 milliard d’intérêts notionnels », révèle le PTB dans une nouvelle étude. « Et, pourtant, malgré ces résultats, la direction d’ING a annoncé une lourde restructuration. 3 500 emplois sont à nouveau en danger. Combien de temps le gouvernement va-t-il continuer à regarder les grandes entreprises mettre les travailleurs à la rue pour protéger l’enrichissement des actionnaires ? », interroge Raoul Hedebouw, porte-parole du PTB.

La suite sur : http://ptb.be/articles/etude-du-ptb-depuis-10-ans-ing-belgique-deduit-19-milliard-d-interets-notionnels-et

À quand la fin de l’impunité pour la pègre de la finance ?

septembre 13, 2016

par Patrick Saurin

« Pègre : Monde des voleurs, des escrocs formant une sorte d’association, de classe. » (Petit Robert)

Avec la crise financière de 2007-2008, chacun a pu mesurer les effets désastreux des agissements spéculatifs des banques, en particulier sur les populations les plus vulnérables. Jean-François Gayraud, commissaire divisionnaire et docteur en droit, n’hésite pas à parler à ce sujet de « prédation criminelle » |1|.

La suite sur : http://www.cadtm.org/A-quand-la-fin-de-l-impunite-pour

De Sarkozy à Hollande, les indulgences françaises avec le paradis fiscal panaméen

septembre 9, 2016

par cadtm

En matière de délinquance financière et d’hypocrisie fiscale, les rapports des dirigeants français – présidents en tête – avec le petit État d’Amérique centrale sont jalonnés d’indulgences coupables.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article32295