Posts Tagged ‘banques’

Ces banques françaises complices de la colonisation israélienne

janvier 8, 2023

Agissons ! Boycottons ces banques ainsi que les entreprises coloniales qu’elles financent. Carrefour, qui vient de s’implanter dans les colonies, est un bon exemple d’enseigne à sanctionner.

La suite sur : https://europalestine.com/2023/01/08/ces-banques-francaises-complices-de-la-colonisation-israelienne-video/

Ne pas agir, c’est être complice.

Complice des assassinats, arrestations, démolitions, vols de terres, d’eau, colonisation, blocus, apartheid, …de la théocratie militaire coloniale israélienne, c’est laisser se perpétuer l’ethnocide du peuple palestinien.

Un besoin urgent de transparence pour tous les fonds : « Au moins 8 milliards d’euros labellisés investissement durable vont aux industries polluantes »

décembre 29, 2022

Une chronique signée Hans Stegeman, chef économiste à la Banque Triodos, et Hadewych Kuiper, Managing Director de Triodos Investment Management.

À quel point vos placements sont-ils sales ? Posez la question à un investisseur ou une investisseuse lambda, et elle ou il vous regardera avec des yeux ronds. Et n’espérez pas recevoir une réponse. Car les fonds d’investissements non durables ne doivent fournir aucune justification pour les dommages qu’ils causent par exemple à la biodiversité. Au contraire, les fonds qui se prétendent durables doivent expliciter les éléments sur lesquels ils fondent leurs allégations. Il est grand temps de corriger cette anomalie, car tout investissement a des répercussions, et la plupart du temps, elles ne sont pas positives.

La suite sur : https://www.lalibre.be/economie/decideurs-chroniqueurs/2022/12/29/un-besoin-urgent-de-transparence-pour-tous-les-fonds-au-moins-8-milliards-deuros-labellises-investissement-durable-vont-aux-industries-polluantes-YRKK6MTRMNGKZGTIFD5Y5BRZUQ/

Le ministre Van Peteghem ne s’est pas mouillé

octobre 20, 2022

Le 5 octobre 2022, le ministre Van Peteghem a répondu aux questions parlementaires de Vicky Reynaert (Vooruit) et Marco Van Hees (PTB). Une fois encore, il est resté évasif.
De nouveaux incidents prouvent qu’ING et BNP Paribas Fortis continuent de refuser de transférer de l’argent vers Cuba. C’est une infraction à la libre circulation des capitaux. L’Agence bancaire européenne (ABE) a déjà conclu en janvier 2022 que de nombreuses banques faisaient preuve d’un manque de discernement concernant les directives générales visant à prévenir le blanchiment d’argent et le soutien au terrorisme.  En d’autres termes, les banques abusent trop facilement de leur politique de « de-risking » (atténuation des risques)  pour justifier leur refus d’effectuer des paiements vers Cuba. C’est aussi pourquoi la Banque nationale belge  (BNB) a envoyé, à la date du 1 février 2022, une nouvelle circulaire portant sur le de-risking.

La suite sur : https://nonaublocus.be/article/le-ministre-van-peteghem-ne-sest-pas-mouille

Les banques refusent les transferts d’argent pour l’aide humanitaire à Cuba

octobre 10, 2022

Cuba a été durement touchée par la catastrophe cette année. Il y a d’abord eu l’explosion de l’hôtel Saratoga à La Havane (mai 22), puis un énorme incendie a détruit quatre grands réservoirs de stockage de pétrole à Matanzas (août 22) et, il y a quelques jours, l’ouragan Ian a balayé l’île avec une force énorme. A chaque fois, des organisations de solidarité se mobilisent pour collecter des fonds afin de répondre aux premiers besoins humanitaires. Mais à chaque fois, nous avons dû  trouver des voies alternatives et des détours pour transférer ces fonds de secours à Cuba. Nos principales banques continuent de refuser de le faire.

La suite sur : https://nonaublocus.be/article/les-banques-refusent-les-transferts-dargent-pour-laide-humanitaire-cuba

Au nom de quoi les Etats-Unis s’arrogent-ils le droit de décréter ces sanctions ?

La cause de la crise économique actuelle à Cuba est le blocus ! : https://nonaublocus.be/article/la-cause-de-la-crise-economique-actuelle-cuba-est-le-blocus

Joyeux jour du paiement numérique

juillet 13, 2022

Le premier juillet, les Belges ont pu fêter le Digital Payment Day. Vous l’avez raté ? Pas de soucis, on vous fait un résumé.

Le Digital Payment Day, c’est l’initiative de la Fédération du secteur financier (Febelfin) en partenariat avec Bancontact Payconiq, Mastercard, Visa et Worldline pour nous rappeler à quel point les paiements numériques sont merveilleux.

Cette année, ces partenaires qui, soyons honnêtes, n’ont aucun intérêt à ce que circule l’argent liquide, étaient particulièrement à la fête. Car le 1er juillet 2022, ces sociétés privées qui gagnent leur vie en gérant les paiements numériques fêtaient également l’entrée en vigueur de la loi qui généralise les paiements numériques dans tous les commerces et professions libérales.

Depuis le début du mois, ces derniers ont en effet l’obligation de proposer au moins une forme de paiement numérique. Voilà qui réjouit les sociétés qui facturent ces transactions ainsi que les banques qui cherchent à tout prix à réduire le coût de la gestion et de la manipulation du cash.
En plus, à en croire une étude menée par la Vrije Unviversiteit Brussel (pour le compte des partenaires qui profitent des paiements numériques), 84% des Belges préfèrent les paiements numériques. Mieux encore, selon la fédération du secteur financier, les paiements numériques « aident également les commerçants à éviter une pénurie de pièces de 5 et 10 cents. En effet, la guerre en Ukraine entraine une pénurie des matières premières, ce qui rend plus difficile l’émission de pièces. »

Peut-on refuser le cash ?

Vous êtes un commerce et vous souhaitez aider des sociétés privées à réaliser des profits sur les paiements numériques tout en permettant aux banques de réduire le coût de la gestion des pièces et billets ? Attention tout de même, si vous avez l’obligation de proposer une forme de paiement numérique (terminal, paiement sans contact par smartphone ou même virement), le SPF Economie rappelle que les espèces constituent encore un moyen de paiement ayant cours légal.

Un·e commerçant·e ne peut donc pas refuser une transaction en cash, à moins d’avoir une raison exceptionnelle comme un montant disproportionné ou des problèmes de sécurité. Si un commerce refuse un paiement en cash, le SPF Économie conseille de lui signifier « aimablement » cette obligation. S’il persiste, il est toujours possible de le signaler au Point de Contact du SPF Economie.
« Une inscription ou une pancarte indiquant que le commerçant refuse les paiements en espèces ou certaines coupures n’est pas suffisante. Le commerçant doit fournir une raison légitime à ce refus, comme la difficulté à conserver des réserves suffisantes en espèces pour rendre la monnaie, ou les risques concrets que la présence de grandes quantités d’espèces ferait peser sur la sécurité physique », précise d’ailleurs la Banque centrale européenne.

(Source : financité)

Ces spéculateurs sont des criminels

juin 21, 2022

Stop aux spéculateurs de la faim : alimentons les gens, pas les profits.

Depuis le début de la guerre en Ukraine, les fonds de placements, les banques et les traders sont en train de spéculer sur l’alimentation. Cela fait flamber les prix alimentaires et aggrave la faim, partout dans le monde. Tout cela pour qu’ils génèrent… toujours plus de profits.

La suite et pour agir : https://www.foodwatch.org/fr/sinformer/nos-campagnes/politique-et-lobbies/lobbies-et-multinationales/stop-aux-speculateurs-de-la-faim-alimentons-les-gens-pas-les-profits-speculation-alimentaire/?utm_source=newsletter-lancement-speculation-juin-22&utm_medium=email

Hold-up des banques sur le cash

février 17, 2022

Par Le Gang des vieux en Colère

Les Vieilles et les Vieux contre le tout-numérique

Sus au cash !L’argent numérique, c’est l’avenir ! L’argent liquide, c’est du passé ! Payez avec vos cartes, jetez vos porte-monnaie ! Du liquide, vous n’en aurez bientôt plus ! On va fermer les distributeurs de billets. Vous serez bien obligés de suivre !

Belgique : en 2013, 8770 distributeurs ; en 2020, 6900. En 2024 : 3800.

La raison : rationalisations !
C’est-à-dire économies, économies, économies !
Économies sur les locaux, économies sur le personnel, économies sur le fonctionnement.

Raison de la raison : dividendes, dividendes, DIVIDENDES !

La suite sur : https://gangdesvieuxencolere.be/2022/02/hold-up-sur-notre-cash-2/

Le cash, espèce en voie de disparition

février 11, 2022
L’émission #Investigation de mercredi soir a abordé un sujet qui nous concerne tou·te·s, celui du cash.

C’est un sujet dont nous vous avons parlé en long et en large durant toute l’année passée avec notre campagne Soyons cash. Vous savez donc sans doute qu’aujourd’hui, l’argent liquide se fait de plus en plus rare. Pour cause : les suppressions massives des agences et des distributeurs de billets et l’explosion des transactions électroniques.

Mais pourquoi les banques veulent-elles faire disparaitre le cash ? Anne Fily, chercheuse en inclusion financière chez Financité, est intervenue dans l’émission pour nous apporter son éclairage.

Au travers cette émission de 30 minutes, vous découvrirez également les témoignages de citoyen·ne·s, commerçant·e·s, bourgmestres, qui font de la résistance pour maintenir l’argent liquide.

Vous voulez voir ou revoir l’émission ? Vous pouvez la retrouver ICI à partir de 59’40 ».

Semaine d’action – Don’t Buy Occupation -A vos plumes

février 2, 2022

Les banques européennes et belges financent des entreprises qui contribuent aux violations des droits de l’homme dans les territoires palestiniens occupés. C’est ce que montre une étude de Don’t buy into occupation réalisée l’année dernière.  Jusqu’à présent, les banques sont restées sourdes à notre plainte. Il est temps d’augmenter la pression par des actions.

La suite sur : https://www.association-belgo-palestinienne.be/semaine-daction-dont-buy-into-occupation-a-vos-plumes/

Multinationales : l’enquête choc sur leurs crimes impunis

janvier 30, 2022