Posts Tagged ‘Barricade’

Soirée-débat : Pour en finir avec les « alternatives » dérisoires

février 6, 2018

De crises systémiques en dérèglements climatiques, notre système économique nous plonge dans l’impasse. Pour en sortir, de nombreuses  » alternatives  » émergent, se voulant généreuses et porteuses d’espoirs.

La suite sur : http://www.saw-b.be/spip/+Soiree-debat-Pour-en-finir-avec

Publicités

LA FRIENDZONE l ’ enclos imaginaire du mâle éconduit

janvier 31, 2017

par Virginie Gérouville

L’ensemble des productions de la société du spectacle, mieux connue sous son appellation anglophone Entertainment, a pour but de divertir. Cela fonctionne tant et si bien qu’une véritable Pop culture2 est née et continue à fédérer et rassembler les gens, les fans autour de certains sujets, d’un patrimoine culturel connu et partagé. Ces productions –
films, séries, émissions de télévision – utilisent des schémas narratifs précis, exploitent des notions, idées, clichés dans lesquels une large part de la population se reconnaît. Pour le meilleur, mais aussi mal-
heureusement pour le pire. C’est notamment le cas avec la Friendzone.
Ce qui était au départ une gentille blague destinée à taquiner un pote est rapidement devenue un concept à part entière renforçant des stéréotypes de genre et menant à des comportements et actions violentes.

La suite sur : http://www.barricade.be/sites/default/files/publications/pdf/2016-la_friendzone.pdf

Démocratie, bonne à tout faire de la politique

février 26, 2016

Conférence-débat de Francis Dupuis-Déri

Au fil des siècles, l’histoire de la démocratie, du pouvoir au peuple, a emprunté les chemins les plus tortueux, inattendus, parfois cyniques, et ce n’est pas fini. Pour nous éclairer, Francis Dupuis-Déri tord les pattes à une batterie de canards : non, tout ne s’est pas arrêté après l’expérience athénienne,  oui, les pères fondateurs de nos démocraties modernes étaient profondément anti-démocrates (Washington, Robespierre…), oui, la Modernité était moins démocratique que le Moyen Âge, etc.

L’exercice est passionnant, clair et surtout indispensable à l’analyse de notre présent.

Car, qu’en est-il aujourd’hui ? Que reste-t-il de la démocratie accommodée à la sauce des Démocrates Suédois (extrême-droite) à celle très « verticale » de Poutine, assaisonnée au goût du groupe parlementaire Europe de la liberté et de la démocratie directe ( qui a pu contenir des membres de l’UKIP, du Vlaams Belang, Des  Vrais Finlandais, etc). Que signifie-t-elle dans la France de la promotion Voltaire (1978-1980) de l’ENA, celle de François Hollande, dans une  Belgique qui semble parfois se transmettre de père en fils… Finalement, de quoi parle-t-on quand on dit « démocratie » ?

Avec la clarté qui le caractérise, Francis Dupuis-Déri nous aidera à redonner du sens aux mots.

Francis Dupuis-Déri est Professeur de science politique à l’Institut de recherches et d’études féministes (IREF) de l’Université du Québec à Montréal.

Animation : Jérôme Jamin, Politologue à l’Université de Liège.Soirée proposée en partenariat avec Politique, Revue de débats et les éditions Lux.


Date mardi 1er mars, 19h30
Lieu Théâtre Le Moderne – 1 rue Sainte Walburge – 4000 Liège
Entrée libre

Foire du livre politique 7 et 8 novembre 2015

novembre 5, 2015
RENCONTRES-DÉBATS
DE BARRICADE ET SES PARTENAIRES
dimanche 8 novembre /// RENCONTRE-DÉBAT AVEC PIERRE ANSAY AUTOUR DE SON OUVRAGE 36 OUTILS CONCEPTUELS DE GILLES DELEUZE. POUR MIEUX COMPRENDRE LE MONDE ET AGIR EN LUI

Barricade, Politique Revue de débats et Couleur Livres vous proposent, dans le cadre de la Foire du Livre Politique, une

Rencontre-débat avec Pierre Ansay,
Autour de son dernier livre,
36 outils conceptuels de Gilles Deleuze. Pour mieux comprendre le monde et agir en lui

« Désir », « Devenirs », « Multiplicités », « Rhizome » ou tout simplement « Gauche »… dans son dernier ouvrage, Pierre Ansay veut faire oeuvre de « passeur », et nous donne le mode d’emploi de plusieurs concepts deleuziens en 36 entrées qui sont autant d’expérimentations possibles, une véritable boîte à outils. (texte auteur modifié)

Le propos sera pédagogique, et la discussion ouverte, ce dimanche 8 novembre 2015. Venez y faire entendre votre « ritournelle »!


Date dimanche 8 novembre 2015, à 14h25
Lieu Cité Miroir – Place Xavier Neujean – 4000 Liège
Entrée libre

Avoir un enfant ou interrompre sa grossesse, deux choix responsables

mai 14, 2015

Le droit pour les femmes de décider de leur vie sexuelle et reproductive sans être considérées comme des mineures d’âge, incapables de dire ce qui est bon pour elles, est menacé. Il est à nouveau nécessaire de défendre le droit des femmes à choisir de garder ou non une grossesse. Nous l’avons vu tout récemment en Espagne. Très concrètement, pensons à toutes celles qui sont condamnées à des souffrances inutiles dans les pays où la pénalisation de l’interruption volontaire de grossesse est encore d’application.

La suite sur : http://www.barricade.be/agenda/2015/05/21/avoir-un-enfant-ou-interrompre-sa-grossesse-deux-choix-responsables

Liège : Marché de Noël alternatif.

décembre 19, 2012
 Dans le hall du cinéma Sauvenière, place X.Neujean

Marché de Noël alternatif
Les samedi 22 et dimanche 23 décembre 2012
de 14h à 20h30

La librairie Entre-Temps de Barricade sera présente avec une sélection de livres !

Marché de Noël alternatif

>> À court d’idées pour vos cadeaux de Noël ? Envie d’offrir des cadeaux originaux issus du commerce équitable et porteurs de solidarité ? Les Grignoux vous proposent un marché de Noël alternatif bien au chaud dans le hall du Sauvenière juste avant le réveillon. Jouets, artisanat du sud et du nord, livres, littérature jeunesse, produits bio et du terroir, déco, accessoires de mode…

http://www.barricade.be/spip.php?article439

D’un retournement l’autre.

mai 31, 2012

 

Lecture-spectacle du texte de

Frédéric LORDON
 

 

D’un retournement l’autre : comédie sérieuse sur la crise financière en trois actes et en alexandrins.

 

Par le Théâtre des Rues

 

Samedi 2 juin à 20h00

à Barricade – 21 rue Pierreuse – Liège

 

Lessivés par la crise des désormais « subpraïmes » (sic) les banquiers s’apprêtent à sonner à la porte de l’Etat pour lui demander de mettre la main au porte-monnaie… avant que le résultat de leurs acrobaties ne fasse exploser les dettes publiques et ne conduise à la rigueur pour tous – pour tous sauf pour eux.

Peut-être fallait-il l’ambivalence d’un vers qui convient à la tragédie aussi bien qu’à la comédie pour saisir et la déconfiture d’un système aux abois et l’acharnement bouffon de ses représentants à le maintenir envers et contre tout. Mais un retournement peut en cacher un autre. Et celui des marchés annoncer celui du peuple.

Frédéric Lordon, sociologue, membre du collectif Les économistes attérés, directeur de recherche au CNRS, s’empare du théâtre pour nous donner un texte d’une intelligence joyeuse, implacable, et qui donne de la crise financière une lecture évidente, féroce et jubilatoire. Un texte où se télescopent « la langue du théâtre classique avec tout son univers de raffinement grand siècle, et (celle de) l’absolue vulgarité du capitalisme contemporain (…) » !

La lecture-spectacle est assurée par sept comédiens-militants du Théâtre des Rues : Daniel Adam, Paul Biot, Alixe Constant, Jacques Dapoz, Jean Delval, Citlalli Ramirez Mauroy, Danièle Ricaille.

 

Prix : 5€

Réservation souhaitée : 04/222.06.22 ou info@barricade.be

Une soirée organisée conjointement par Barricade et le CADTM.  

 

Barricade asbl, centre culturel en résistance
19-21 rue Pierreuse, B-4000 Liège
04/222.06.22 – http://www.barricade.be

 

Epouvantails, autruches et perroquets, 10 ans de journalisme après le 11 septembre.

mai 26, 2012

Barricade  

Présente

Du bon usage des « théories du complot ».

Médias et [dés]information

Mardi 29 mai à 19h30

 

(Lieu : Casa Nicaragua – 23 rue Pierreuse – Liège)

>> Projection du film de Olivier Taymans

Épouvantails, autruches et perroquets. 10 ans de journalisme après le 11 septembre

>> Rencontre-débat en présence de

Olivier Taymans et Jérôme Jamin

 

Pour clôturer ce mois de mai consacré à la critique des médias, nous nous interrogerons sur l’usage réservé au concept de « théorie du complot », notamment dans les médias.

Au terme de la projection du film Épouvantails, autruches et perroquets. 10 ans de journalisme après le 11 septembre, nous ouvrirons le débat avec le réalisateur Olivier Taymans, ainsi qu’avec Jérôme Jamin.

Olivier Taymans : Journaliste indépendant, il a presque toujours exercé dans le domaine de la critique des médias, notamment sur Radio Campus Bruxelles et dans le Journal du Mardi. Il a réalisé (avec Yannick Bovy) « Les forçats de la faim », et « Takiwasi, la maison qui chante » (avec Irvic D’Olivier).

Jérôme Jamin : Philosophe et politologue, Jérôme Jamin est chargé de cours en Science politique à l’Université de Liège, administrateur des presses universitaires de Liège et directeur de la Foire du livre politique.

Il est également co-auteur du livre L’histoire que nous faisons. Contre les théories de la manipulation*

* Un livre co-écrit avec Marc Jacquemain, éditions Liberté j’écris ton nom, 2008

 

Barricade asbl, centre culturel en résistance
19-21 rue Pierreuse, B-4000 Liège
04/222.06.22 – http://www.barricade.be

Visionner le film sur : http://epouvantails.collectifs.net/?page_id=163

« Les théoriciens du complot ne seraient-ils pas ceux qui soutiennent la thèse d’un complot international djihadiste, ceux qui voient des conspirateurs à la moindre expression critique, ceux qui propagent une vision schématique du monde divisé entre le bien et le mal, la liberté et l’obscurantisme pour justifier leurs interventions militaires ? »  (Emrah Kaynak)

« Les nouveaux chiens de garde. »

mai 4, 2012

Jeudi 10 mai à 20h – Cinéma Le Parc  

Un film de Gilles BALBASTRE & Yannick KERGOAT – Scénario Serge HALIMI

Avant-première du film + rencontre avec Serge HALIMI

 

 Les médias se proclament « contre-pouvoir ». Pourtant, la grande majorité des journaux, des radios et des chaînes de télévision appartiennent à des groupes industriels ou financiers intimement liés au pouvoir. Au sein d’un périmètre idéologique minuscule se multiplient les informations pré-mâchées, les intervenants permanents, les notoriétés indues, les affrontements factices et les renvois d’ascenseur.

En 1932, Paul Nizan publiait Les Chiens de garde pour dénoncer les philosophes et les écrivains de son époque qui, sous couvert de neutralité intellectuelle, s’imposaient en gardiens de l’ordre établi.
 Aujourd’hui, les chiens de garde, ce sont ces journalistes, éditorialistes et experts médiatiques devenus évangélistes du marché et gardiens de l’ordre social. Sur le mode sardonique, Les Nouveaux chiens de garde dressent l’état des lieux d’une presse volontiers oublieuse des valeurs de pluralisme, d’indépendance et d’objectivité qu’elle prétend incarner. Avec force et précision, le film pointe la menace croissante d’une information pervertie en marchandise.

Cliquez ici pour visionner la bande annonce.

 

Serge HALIMI est rédacteur en chef du Monde Diplomatique, auteur de Les nouveaux chiens de garde (Raisons d’agir), Le grand bond en arrière (Fayard), L’opinion ça se travaille (Agone).

 

Barricade asbl, centre culturel en résistance
19-21 rue Pierreuse, B-4000 Liège
04/222.06.22 – http://www.barricade.be

 

  

Une soirée organisée par Barricade, en collaboration avec les Grignoux et les Amis du Monde Diplomatique.

La stratégie du choc.

juin 1, 2010

http://www.dailymotion.com/video/xc6gn9_la-strategie-du-choc-bande-annonce_shortfilms

Mercredi 2 juin – CINÉ-DÉBAT « Néolibéralisme : fin de parcours ? » – 20h au cinéma Le Parc

Barricade et les Grignoux vous invitent à l’avant-première du film documentaire « LA STRATÉGIE DU CHOC » de Michael Winterbottom et Mat Whitecross, une adaptation du livre de Naomi Klein.

La projection sera suivie d’un débat avec CHRISTIAN ARNSPERGER maître de recherche du FNRS (Fonds national de la recherche scientifique, Belgique) et GREGOR CHAPELLE Premier échevin de la transition économique de Belgique.

Préventes pour la soirée disponibles dans les cinémas Le Parc, Churchill et Sauvenière aux prix habituels.