Posts Tagged ‘Bashung’

L’homme à tête de chou.

juin 27, 2011

France 2 – 0h40 – mardi 28/6   

A la façon des films noirs américains, l’histoire est construite en un long flash back. Mihomme mi-légume L’Homme à tête de chou revit l’histoire tragique de son amour fatal pour Marilou qui l’aura conduit à la folie et au crime. Sur un plateau nu, sans meuble ni décor, Jean-Claude Gallotta met en scène cette histoire en différents tableaux chorégraphiques interprétés par une troupe de 14 danseurs. Les chansons de Serge Gainsbourg sont chantées sur bande par Alain Bashung avec de nouvelles orchestrations et des musiques additionnelles de Denis Clavaizolle.

 

L’homme à tête de chou.

février 28, 2011

La Deux – 22h50 – lundi 28/2        

 Chorégraphie de Jean-Claude Gallotta en hommage à Gainsbourg décédé le 2 mars 1991. Paroles et musiques originales Serge Gainsbourg Version enregistrée pour ce spectacle par Alain Bashung Une production Jean-Marc Ghanassia et le Centre chorégraphique national de Grenoble A la façon des films noirs américains, l’histoire est construite en un long flash back. Mi-homme mi-légume « l’Homme à tête de chou » revit l’histoire tragique de son amour fatal pour Marilou qui l’aura conduit à la folie et au crime. Sur un plateau nu, sans meuble ni décor, Jean-Claude Gallotta met en scène cette histoire en différents tableaux chorégraphiques interprétés par une troupe de 14 danseurs. Les chansons de Serge Gainsbourg sont chantées sur bande par Alain Bashung avec de nouvelles orchestrations et des musiques additionnelles de Denis Clavaizolle. Une danse. Violente et bourrée d’amour, douloureuse parfois, sex-symboliquement pas très correcte, et qui marche au seul carburant qui vaille : le désir. Une musique. Originelle, de Gainsbourg, augmentée de clavecins, congas, guitares, trompette, violons et violoncelles, nourrie de Ravel comme de Steve Reich, des Doors comme de Debussy. Des mots. Du même Gainsbourg. Joueurs, virtuoses, érotisés, voire lubriques, dont chaque syllabe pénètre délicieusement oreilles et sens. Une voix. Celle de Bashung, chaude, profonde, poignante, voire déchirante, si présente. Sous la fable de la petite garce Marilou, insaisissable shampouineuse qu’un homme  » aveuglé par sa beauté païenne  » fera disparaître sous la mousse, la belle histoire d’un compagnonnage et de complicités artistiques. En douze tableaux, avec quatorze interprètes, un hommage à la vie flamboyant et noir.

www.rtbf.be/ladeux

^

Un jour un destin : Bashung.

août 24, 2009

France 2 – 22h55 – lundi 24/8

Le 28 février 2009 Alain Bashung est à l’honneur des Victoires de la musique.

http://www.dailymotion.com/video/x5dx3e_alain-bashung-residents-de-la-repub_music

http://www.dailymotion.com/video/x2pv6c_alain-bashung-ma-petite-entreprise

http://www.dailymotion.com/video/x2pvbt_alain-bashung-osez-josephine

Alain Bashung est mort.

mars 14, 2009

Alain Bashung, 61 ans, est mort samedi après-midi entouré des siens à l’hôpital Saint-Joseph à Paris des suites de sa maladie, a annoncé samedi le producteur Garance Productions. Depuis l’automne 2007, il était atteint d’un cancer du poumon et suivait une chimiothérapie.

http://www.youtube.com/watch?v=-BNzx3-Ad8U

http://www.youtube.com/watch?v=T8mbxPhQcGg

http://www.youtube.com/watch?v=NiOHAlkNZa8

http://www.youtube.com/watch?v=mey8GokRFf4

http://www.youtube.com/watch?v=1tN3gqzDC44

http://menilmontant.numeriblog.fr/mon_weblog/2009/03/alain-bashung-le-vertige-de-la-mort.html