Posts Tagged ‘bien-être animal’

Interdiction de l’abattage sans étourdissement : le bien-être animal ne peut pas être utiliser pour stigmatiser

juin 20, 2022

Les partis Défi, Groen et OpenVld ont déposé une proposition de loi au Parlement bruxellois afin d’imposer l’abattage avec étourdissement partout sur son territoire. Cette mesure ne figurait pas dans l’accord de gouvernement de 2019, ces différents partis s’y trouvant pourtant. Ce texte rejoint ceux de la NVA et du Vlaams Belang qui refont dès lors surface dans le débat. Le bien-être animal est une question très importante, qui mérite un vrai débat au parlement bruxellois. Malheureusement ce n’est pas ce que veulent ces partis. En se concentrant uniquement sur l’abattage rituel, ils visent surtout en réalité à instrumentaliser la question du bien-être animal dans l’objectif de stigmatiser certaines parties de la population. Nous nous opposons à une telle manœuvre.

La suite sur : https://regiondebruxelles.ptb.be/interdiction_de_l_abattage_sans_tourdissement_le_bien_tre_animal_ne_peut_pas_tre_instrumentalis_pour_stigmatiser

Abattage rituel : la bonne conscience à peu de frais

mai 14, 2022

Par Henri Goldman

Si on veut être crédible en matière de lutte contre la souffrance animale, qu’on s’y attaque là où ça fait vraiment mal : les élevages en batterie, les conditions sanitaires qui multiplient les épidémies, l’arrachage des veaux à leur mère pendant l’allaitement, les conditions de transport, l’abattage à la chaîne, même avec étourdissement, dans des établissements qui sentent la mort de loin.

La suite sur : https://www.lalibre.be/debats/opinions/2022/05/14/abattage-rituel-la-bonne-conscience-a-peu-de-frais-KBFC6H5WABECNKMURTMT7QP4CQ/

« Et quand on s’en sera pris au lobby de la viande, qu’on aura réussi à imposer des normes de bien-être de la naissance à la mort dans les filières de l’élevage, qu’on aura réussi à diminuer globalement la quantité de viande produite et consommée tout en améliorant sa qualité, on pourra discuter de l’abattage rituel sans étourdissement avec la communauté musulmane. Alors, mais alors seulement, celle-ci n’aura plus l’impression que cette nouvelle cause nationale est plus motivée par une islamophobie qui ne s’avoue pas que par une véritable empathie à l’égard d’êtres vivants sensibles. »

Et : https://www.lalibre.be/debats/opinions/2022/05/18/pourquoi-sattaquer-a-labattage-rituel-alors-que-toute-la-filiere-de-la-viande-laisse-a-desirer-H7Z63WB3GNEKFEPXRZ36STGGQA/

Parlons-nous trop du « bien-être animal » ?

avril 24, 2022

Un texte de Marie-Claude Marsolier,Directrice de recherche en génétique, Muséum national d’histoire naturelle (MNHN). Ce texte a originellement été publié sur The Conversation France.

La manière dont nous pensons et les mots que nous employons sont interdépendants, et les professionnels de l’agroalimentaire l’ont bien compris : pour occulter les violences envers les animaux, ils multiplient les euphémismes et détournements sémantiques.

La suite sur : https://www.lalibre.be/debats/opinions/2022/04/23/parlons-nous-trop-du-bien-etre-animal-WKH3W753PNCQDCYDCHTGZHQ5BU/

Et ils prétendent se soucier de notre santé !

juillet 3, 2021

Le Sénat a rejeté une proposition de loi visant à améliorer le bien-être animal dans l’agriculture : les bêtes s’entassent et s’entasseront toujours. Balayée, l’éthique. Oubliées, les pandémies causées par les élevages industriels. La recherche de profits est la plus forte, argue l’auteur de cette tribune.

La suite sur : https://reporterre.net/Elevage-industriel-et-pandemies-bienvenue-dans-le-pathocene

« vite, mal, beaucoup, et dangereux »

Enfin !

mars 11, 2021

La Wallonie s’apprête à interdire le broyage des poussins : https://www.lalibre.be/planete/environnement/la-wallonie-s-apprete-a-interdire-preventivement-le-broyage-des-poussins-604a40157b50a6051780dd84

Pour une interdiction de l’abattage sans étourdissement à Bruxelles-Capitale

janvier 16, 2021

par Michel Vandenbosch

« Si la Wallonie et la Flandre et peuvent le faire, Bruxelles le peut aussi. »

La Cour de Justice de l’Union européenne vient de se prononcer sur l’interdiction flamande des abattages sans étourdissement : le règlement européen sur l’abattage (1099/2009) permet aux États membres d’introduire une interdiction des abattages sans étourdissement. L’interdiction des abattages sans étourdissement n’est donc pas contraire au droit européen. La Cour constitutionnelle doit maintenant rendre le jugement final sur la base de l’arrêt de la Cour de Justice de l’Union européenne. « Nous sommes, bien sûr, plus qu’optimistes car la Cour constitutionnelle n’a normalement pas d’autre choix que de suivre l’arrêt de la Cour de Justice de l’UE, déclare le très heureux président de GAIA, Michel Vandenbosch. « Nous avons toujours soutenu que l’interdiction des abattages sans étourdissement est nécessaire pour prévenir les souffrances extrêmes inutiles et évitables des animaux. En d’autres termes : l’interdiction garantit que nous vivons dans une société qui ne confond pas la liberté de religion avec la liberté de faire du mal aux animaux. Dans l’intérêt du bien-être des animaux, les États membres peuvent décider de ne pas autoriser un régime d’exemption pour les pratiques religieuses ». GAIA était partie intervenante dans cette affaire pour soutenir la Région flamande.

La suite et pour agir sur : https://www.gaia.be/fr/actualite/arret-cour-justice-lunion-europeenne-maintien-linterdiction-flamande-des-abattages-sans

Jean-Marc Gancille : « Sixième extinction de masse et inégalités sociales sont liées »

novembre 10, 2020

Le Danemark, premier exportateur mondial de peaux de vison, vient d’annoncer que la totalité des visons de ses élevages vont être abattus. Soit 15 à 17 millions de vies. En cause : une mutation du Covid-19 — lequel, à l’origine, a probablement transité via un marché faisant commerce d’animaux — observée dans ces lieux entièrement liés à la production de fourrure. Le titre du dernier livre de Jean-Marc Gancille, Carnage, ne saurait mieux résonner. Son sous-titre, Pour en finir avec l’anthropocentrisme, est une invitation à la lutte : tant que les sociétés humaines continueront d’exploiter les animaux, et avec quelle violence quotidienne, rien ne pourra fondamentalement changer. Et parce que la cause animale est également « la cause de l’humanité », estime l’auteur, le militant écologiste qu’il est invite le mouvement animaliste à s’engager d’un même élan contre le système capitaliste mondialisé.

La suite sur : https://www.revue-ballast.fr/jean-marc-gancille-sixieme-extinction-de-masse-et-inegalites-sociales-sont-liees/

Peste porcine, grippe aviaire… L’élevage industriel, source d’explosions épidémiques

octobre 28, 2020

par Lucile Leclair

Peste porcine, fièvre catarrhale ovine, grippe aviaire… Pourquoi une telle flambée des épidémies animales ? C’est que l’élevage industriel, avec ses fermes-usines, produit en série des animaux aux systèmes immunitaires fragiles. La réponse générale ? La « biosécurité », qui est une fuite en avant industrielle, explique l’autrice de cette tribune. Elle publie un livre sur ce thème dans la collection Reporterre-Seuil.

La suite sur : https://reporterre.net/Peste-porcine-grippe-aviaire-L-elevage-industriel-source-d-explosions-epidemiques

Seul compte le profit. Mais n’achetez donc pas toute cette saloperie.
« Quand on pense qu’il suffirait que les gens n’achètent plus pour que ça ne se vende pas ! » Coluche

Nous sommes les vaches cannibales
Nous mangeons comme les chiens
Du Canigou du Pal des croquettes de bovins
Des farines animales
L’herbe c’est dégueulasse ça colle entre les dents
ça goûte la limace
on fait caca dedans
Le foin ça fait des crasses la paille c’est embêtant
‘Faut qu’on se décarcasse
Pour manger proprement

Nous sommes les vaches cannibales
Nous faisons de l’élevage très expérimental
plus besoin de vélage
on naît par le trou d’balle
Mariant l’écologie avec le libre échange
ce qu’on mange on le chie
ce qu’on chie on le mange
Comme tous les ruminants on digère en mâchant
C’est meilleur pour le goût
d’réchauffer le ragoût

Nous sommes les vaches cannibales
Nous faisons des enfants avec des culs d’poulain
et des têtes d’éléphants
avec la trompe en moins
Quand on veut faire l’amour c’est le vétérinaire
qui met ses doigts d’velours
au fond de notre derrière
Pour faire de jolis veaux sans un pli sous les cornes
Plus besoin d’un cerveau
pour être spongiformes

Nous sommes les vaches cannibales
Peut-être un peu fofolles nous dansons dans les bals
Un drôle de rock and roll
autour des pierres tombales
Championnes des figures libres c’est sûr qu’on vous épate
A perdre l’équilibre
en restant sur nos pattes
Mais c’est nous qui rions car dans quelques années
la danse des prions
C’est vous qui la danserez

(Paroles et musique : Claude SEMAL

L214, avec le soutien de la Ligue des droits de l’Homme, attaque la cellule Demeter en justice

juillet 31, 2020

Pour lutter contre la répression des lanceurs d’alerte

Atteinte aux droits fondamentaux et illégalités : L214, avec le soutien de la Ligue des droits de l’Homme, dépose aujourd’hui une requête en référé liberté et attaque au fond la convention signée en décembre dernier entre le ministère de l’Intérieur, la gendarmerie, la FNSEA et les Jeunes Agriculteurs.

La suite sur : https://www.l214.com/communications/20200731-l214-avec-le-soutien-de-la-ligue-des-droits-de-homme-LDH-attaque-la-cellule-demeter-en-justice?utm_medium=email&utm_source=newsletter&utm_campaign=2020%2F07%2F31-recours-justice-cellule-demeter-ligue-droits-homme&source_init=newsletter

https://www.change.org/p/nicole-belloubet-prot%C3%A9geons-les-lanceurs-d-alerte-concernant-la-condition-animale?recruiter=363348220

13 jours enfermés dans un camion sous un soleil de plomb !

août 3, 2018

Le 20 juillet 2018, les enquêteurs d’AWF* découvrent un camion bloqué à la frontière entre la Bulgarie et la Turquie.

A son bord, des vaches françaises :

enfermées depuis 13 jours par 37°C
pataugeant dans leurs excréments
abandonnées en bord de route comme de vulgaires marchandises…

Depuis, trois autres camions auraient
quitté la France pour la Turquie.

70% des camions inspectés à la frontière bulgaro-turque violent la règlementation européenne sur la protection des animaux lors des transports*.
la France exporte toujours plus d’animaux vers la Turquie, l’Algérie, le Liban, la Libye, le Maroc, la Tunisie…

La responsabilité de la France
ne s’arrête pas à ses frontières !

Agir : http://www.stoptransportsanimaux.fr/?utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=afdTransportEte2018