Posts Tagged ‘biens communs’

« Une petite partie de l’humanité, par sa gloutonnerie, remet en cause la possibilité d’habiter sur Terre »

novembre 18, 2022

Par Barnabé Binctin

Anthropologue, Philippe Descola, a consacré une partie de son travail à proposer de nouvelles façons d’habiter la Terre. En déconstruisant l’idée de « nature », il appelle à changer radicalement nos relations avec le monde vivant et les non-humains. Entretien.

La suite sur : https://basta.media/Philippe-Descola-Une-petite-partie-de-l-humanite-par-sa-gloutonnerie-remet-en-cause-la-possibilite-d-habiter-sur-Terre

« Nous sommes tous des poussières d’étoiles.

Nous partageons tous la même généalogie cosmique.

Nous sommes les frères des bêtes sauvages et les cousins des coquelicots des champs. »

(Astrophysicien Trinh Yuan Thuan)

La destruction et l’accaparement des biens communs

octobre 2, 2021

Par Eric Toussaint

Partie 1 de Biens communs, dettes et brevets des firmes pharmaceutiques.

Depuis l’aube du capitalisme, les biens communs ont été systématiquement remis en cause par la classe capitaliste dans sa logique de marchandisation et d’appropriation privée. Parmi les objectifs poursuivis par les capitalistes quand ils ont commencé à investir dans les manufactures en Europe il y a plusieurs siècles : supprimer des sources vitales de subsistance à la plus grande portion possible de la petite paysannerie qui constituait de très loin la plus grande partie de la population afin de les contraindre à aller en ville et à accepter de travailler pour un salaire de misère dans les manufactures des capitalistes. Parmi les objectifs poursuivis dans les pays des autres continents soumis à la conquête des puissances européennes : voler les terres des populations locales, leur matières premières et donc aussi leur ressource vitale, installer des colons et contraindre les populations au travail forcé.

La suite sur : http://www.cadtm.org/La-destruction-et-l-accaparement-des-biens-communs

Partie 2 de Biens communs, dettes et brevets des firmes pharmaceutiques : http://www.cadtm.org/L-appropriation-des-connaissances-et-les-benefices-du-Big-Pharma-au-temps-du

Comment sauver une oasis menacée par la pollution et la sécheresse : en la gérant à la manière d’un bien commun

juillet 20, 2015

par Nathalie Crubézy, Simon Gouin, Sophie Chapelle

L’oasis de Chenini, dans le sud de la Tunisie, était un petit paradis. A l’ombre des palmiers, arbres fruitiers et cultures maraichères proliféraient, arrosés par de multiples sources d’eau. Mais l’urbanisation et l’installation d’une usine de transformation de phosphates, à quelques kilomètres de là, menacent la survie de l’oasis. Face à cette situation, des citoyens ont entrepris de sauvegarder leur patrimoine, en créant un système de partage d’eau, en reboisant, en installant une maison de semences ou un atelier de transformation des produits locaux. Et en lançant un programme de soutien à l’installation de petits paysans. Bref, en le gérant à la manière des biens communs. Reportage.

A lire sur : http://www.bastamag.net/Comment-sauver-une-oasis-menacee-par-la-pollution-et-la-secheresse-en-la-gerant

Face aux multinationales qui veulent s’emparer de la semence, les paysans résistent par l’idée de bien commun

juin 16, 2015

par Lorène Lavocat, Anaïs Cramm

Pendant des siècles, les paysans ont utilisé leurs propres semences, créant une biodiversité extraordinaire. Aujourd’hui, cette richesse est mise en danger par la rapacité de quelques multinationales. Leur arme ? Les droits de propriété intellectuelle. Face à cette menace, les paysans exigent que les semences restent ce qu’elles ont toujours été : des biens communs.

La suite sur : http://reporterre.net/Face-aux-multinationales-qui-veulent-s-emparer-de-la-semence-les-paysans

Eau, transports, restauration scolaire, santé, éducation, culture, logement social, services funéraires… Participez à la fondation de l’Observatoire international de la gratuité !

septembre 22, 2014

par Paul Ariès

Nous sommes nombreux à penser dans le champ de l’écologie sociale que la défense et l’extension de la sphère de la gratuité est un combat essentiel.
De Jean-Louis Sagot Duvauroux à Pierre Zarka en passant par Jean-Michel Drevon ou Gabriel Amard, nombreux sont les acteurs de la transformation sociale à prôner la gratuité en prenant appui sur des centaines d’expérimentations qui prouvent que « la gratuité c’est possible » et que « ça marche » : gratuité de l’eau vitale, des transports en commun, de la restauration scolaire et demain sociale, de la santé, de l’éducation, des services culturels, du logement social, des services funéraires, etc…

La suite sur : http://www.legrandsoir.info/participez-a-la-fondation-de-l-observatoire-international-de-la-gratuite.html

« Les biens communs nous offrent davantage de liberté et de pouvoir que ne le font l’État et le marché »

avril 23, 2014

par Olivier Petitjean

Qu’y a-t-il de commun entre une coopérative, un potager partagé, un collectif de hackers ou une communauté autochtone gérant une forêt ? Tous « agissent et coopèrent avec leurs pairs, de manière auto-organisée, pour satisfaire leurs besoins essentiels », explique David Bollier. Ce chercheur états-unien et militant infatigable des biens communs nous invite à ne plus être des « créatures du marché », des consommateurs isolés sans autre pouvoir que de voter occasionnellement, mais à devenir plutôt des « commoneurs » : des acteurs d’un système de production, de relations sociales et de gouvernance alternatif au néolibéralisme.

La suite sur : http://www.bastamag.net/Les-communs-nous-offrent-davantage