Posts Tagged ‘biodiversite’

BeeHome : et si vous adoptiez ces abeilles inoffensives ?

avril 9, 2018

par Axel Leclercq

Tout le monde, à son échelle, peut contribuer au sauvetage de la biodiversité. Démonstration avec cette initiative suisse qui débarque enfin en France : des nichoirs d’abeilles sauvages à adopter chez soi. C’est simple, amusant, sans danger ni contrainte, et ça peut avoir de grands effets.

La suite sur : https://positivr.fr/beehome-nichoir-abeilles-maconnes-adoption/

Publicités

Disparition des oiseaux : l’indispensable réforme

avril 9, 2018

Une opinion d’Inès Trépant, auteure de « Biodiversité. Quand les politiques européennes menacent le Vivant » (Editions Yves Michel, 2017).

La Politique agricole commune (Pac) constitue un des leviers majeurs pour protéger la biodiversité en Europe. Mais l’UE et les Etats membres bafouent allègrement leurs engagements. Maintenant ça suffit !

La suite sur : http://www.lalibre.be/debats/opinions/disparition-des-oiseaux-l-indispensable-reforme-opinion-5aca3c63cd709bfa6b41b960

Comment faire comprendre une science aussi complexe que l’écologie

avril 6, 2018

par Armand Farrachi

Comment faire comprendre une science aussi complexe que l’écologie, c’est-à-dire les liens de tout avec tout, l’importance du réchauffement climatique, de la « perte de biodiversité », à une population privée de ce savoir, étrangère à cette culture, obsédée par la précarité de sa condition plus que par la dégradation des sols ? Il est difficile d’admettre que sans prédateurs sauvages, les milieux déséquilibrés deviennent hostiles, contribuent à l’artificialisation du monde, à la confiscation des sites et à la sujétion des citoyens, et qu’il est donc plus important, pour simplifier, de sauver les loups que de gagner 5 % de « pouvoir d’achat », ce que personne n’est prêt à entendre sans rire ou sans s’indigner. Lorsqu’on n’aura plus accès à l’eau potable ou à l’air libre, l’âge de la retraite paraîtra pourtant bien secondaire.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article37511

C’est l’heure

avril 5, 2018

par Fabrice Nicolino

« C’est l’heure, et il n’y en aura pas d’autre. Je veux dire : c’est l’heure, et quand elle sera passée, elle ne reviendra pas. On aime bien comparer l’époque aux plus sombres du temps humain. Et quoi de plus insupportable que la Seconde guerre mondiale ? Un empire totalitaire, tueur de tant de juifs et de tant d’autres hommes, y fut vaincu grâce à l’abomination stalinienne. Le rapprochement se comprend, mais il est absurde.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article37509

De Notre-Dame-des-Landes aux concessions à la destruction du vivant

janvier 30, 2018

par Gérard Charollois

En mai 2017, à l’annonce de la nomination de Nicolas Hulot au ministère de l’Écologie, j’écrivais dans cet éditorial que le prix de ce ralliement ne pourrait être que l’abandon de l’emblématique projet controversé de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. La nouvelle ne fut pas pour nous une surprise. Il ne pouvait pas en être autrement. Réjouissons-nous de cette décision qui consacre le succès de ce puissant combat associatif en faveur de la préservation d’une zone naturelle.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article36882

La chasse nuit à la biodiversité, démontre un naturaliste…

novembre 19, 2017

Spécialiste des mammifères, Pierre Rigaux dénonce l’emprise de la chasse sur les paysages, et démontre que ses fonctions « régulatrices » sont fictives. En cause : l’élevage massif d’animaux à chasser. Reporterre l’a accompagné battre la campagne, au cœur de la saison des moteurs de 4×4, des aboiements et des coups de feu.

La suite sur : https://lesmoutonsenrages.fr/2017/11/19/la-chasse-nuit-a-la-biodiversite-demontre-un-naturaliste/

« Quand on a beaucoup réfléchi sur l’homme, il arrive que l’on éprouve de la nostalgie pour les primates » (A. Camus)

novembre 18, 2017

« Éveiller les consciences », c’est l’objectif du photographe Tim Flach, qui publie un ouvrage pour rendre hommage aux espèces animales menacées et rappeler l’urgence d’agir pour les sauver. De manière symbolique, le livre a été intitulé « En danger » (Portraits de la vie sauvage en voie de disparition en français), une réalité qui résonne tristement dans les esprits au moment de découvrir les images, toutes à couper le souffle. Et malgré la mélancolie inévitable, le photographe britannique célèbre la beauté du monde animal.

La suite sur : https://mrmondialisation.org/derniere-photo-avant-extinction-la-serie-choc-du-photographe-tim-flach/

Mais quand l’humain va-t-il enfin comprendre que nous n’avons qu’une terre, qu’elle est magnifique, que nous la bousillons sans vergogne et que tout l’argent du monde ne nous la rendra pas, que nous disparaîtrons si nous ne changeons pas de manière de vivre et vite !
Ma seule consolation, qu’elle nous survivra et sera mieux sans nous.

« S.O.S de terriens en détresse »

novembre 15, 2017

« Tu vois, on savait, mais on a rien fait. »

C’est une première : plus de 15 000 scientifiques de 184 pays différents ont signé en commun un article dans la revue Bioscience mettant en garde contre les conséquences du réchauffement climatique. L’alerte, qui fait la une du journal Le Monde de ce 14 novembre, met en cause le manque criant de mesures concrètes prises par la communauté internationale. Tout le monde parle aujourd’hui de changement climatique, mais qui a le courage de passer aux actes ?

La suite sur : https://mrmondialisation.org/tu-vois-on-savait-mais-on-a-rien-fait/

Plus rien

Respire

Nous sommes tous responsables en tant que con-so(t)-mmateurs. Nous ne voulons pas croire ce que nous savons !

25 millions d’oiseaux massacrés chaque année sur le pourtour méditerranéen

novembre 15, 2017

par Claude-Marie Vadrot

Un rapport consternant de BirdLife International fait le point sur un scandale qui dure depuis des années.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article36176

Encore la chasse !

novembre 13, 2017

par Gérard Charollois

J’ai trop écrit sur le loisir de mort sans répugner à m’interroger sur ce qui détermine des humains, mes semblables en apparence, à jouir de traquer, mutiler, tuer des êtres sensibles. L’actualité m’y contraint. Faire de la mort d’un animal une récréation va à l’encontre de ce que je ressens, à savoir que la dignité humaine tient à la capacité d’empathie.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article36151