Posts Tagged ‘biologiste’

Au nom de la « science » !!!!!

octobre 13, 2015

http://lesmoutonsenrages.fr/2015/10/13/cet-oiseau-fantome-decouvert-en-1920-navait-jamais-ete-photographie-jusqua-present-le-seul-ayant-ete-attrape-a-ce-jour-vient-detre-tue-au-nom-de-la-science

http://www.huffingtonpost.com/marc-bekoff/ridiculously-gorgeous-rar_b_8201720.html

 

On est en train de sélectionner les gens les plus dangereux. Par Albert Jacquard

novembre 18, 2013

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article24482

http://www.rtbf.be/video/detail_noms-de-dieux-20-ans?id=1737313

La fraternité a pour résultat de diminuer les inégalités tout en préservant ce qui est précieux dans la différence. (Albert Jacquard)

Médicaments : des falsifications massives d’essais cliniques !

août 3, 2011

Par Napakatbra 

L’agence US de surveillance des médicaments, la FDA, a annoncé avoir découvert chez la principale société de recherche sous contrat, Cetero Research, un « système de falsification généralisé » des études pharmacologiques, de celles qui permettent aux Big Pharma d’obtenir des autorisations de mise sur le marché. Médi… calmant !

Dr. Scott S. Reuben a du souci à se faire. Son titre de « Madoff de l’industrie pharmaceutique » (totalement passé sous silence de ce côté-ci de l’Atlantique, au passage…) ne tient plus qu’à un fil. En mai et en Décembre 2010, la Food And Drug administration (FDA) a inspecté la société Cetero. Une de ces boîtes privées auxquelles les firmes pharmaceutiques sous-traitent leurs tests cliniques en vue de l’obtention d’autorisations de mises sur le marché. La plus grosse de ces boîtes, en fait. Résultat : de nombreux dossiers ont été manipulés, voire falsifiés.

Médicamenteur

Et pas qu’un peu. Entre avril 2005 et juin 2009, les biologistes désignés comme responsables d’essais cliniques étaient tout simplement… absents de leur labo, au moment où ils étaient pourtant censés mener les tests. Peut-être se doraient-ils la pilule sur une plage exotique (plutôt que de la tester) ? Une étrange situation qui s’est reproduite 1900 fois ! En plus de cette « falsification généralisée« , la FDA estime aussi que Cetero a modifié a posteriori les résultats de ses études pour parvenir à la bonne conclusion : que le médicament évalué était sacrément efficace et sans danger.

Lire la suite de son article sur : http://www.lesmotsontunsens.com/medicaments-des-essais-cliniques-falsifies-10925

 

Sous le feu des ondes.

juillet 21, 2009

ARTE – 22h35 – mercredi 22/7        documentaire de J.-C. Ribot

Troubles du sommeil, difficultés à respirer, maux de tête, risques cancérigènes : les ondes électromagnétiques menacent-elles la santé humaine ? En dépit d’études de plus en plus nombreuses, la science reste divisée sur la question, ce qui alimente une polémique montante. Au nom du principe de précaution, certains mettent en cause l’attentisme des pouvoirs publics, qu’ils accusent de complaisance envers le puissant secteur de la téléphonie mobile. Mais ils sont en retour taxés de paranoïa, voire d’obscurantisme. Pour nous permettre de faire le tri, cette enquête passe en revue, de façon claire et rigoureuse, les principaux résultats obtenus à ce jour par les chercheurs, en se gardant de prendre parti.

Défiance
Le biologiste Alain Vian a réussi une première scientifique en démontrant que les organismes vivants réagissaient aux ondes, et ce sans transfert d’énergie. Cela est-il pour autant « délétère » ? Selon le neurologue suédois Olle Johansson, qui se bat pour voir l' »hypersensibilité » aux ondes électromagnétiques reconnue, une catégorie de la population au moins souffre de la multiplication des technologies sans fil, notamment de la téléphonie mobile. Dans les champs de la biologie et des neurosciences, une majorité d’études concluent à une augmentation des probabilités de cancer, sans pour autant évaluer le risque avec précision. Au fil d’entretiens avec les scientifiques dont les travaux ont été les plus commentés, cette enquête très documentée fait le point, esquissant en filigrane une réflexion sur la défiance grandissante de la société face à ses industries.

Rediffusions :
25.07.2009 à 05:00
01.08.2009 à 10:55
04.08.2009 à 05:00
www.arte.tv

www.robindestoits.org

Pomme, pomme, pomme, pomme !

août 22, 2008

Des pommes biologiques naturellement sans ver

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/55607.htm

 

Des chercheurs de l’Université d’Erlangen-Nuremberg ont mis au point un procédé qui permet de protéger les pommes produites en agriculture biologique des attaques de vers. L’équipe, dirigée par le Dr. Stefan Schwab, bénéficie désormais d’un soutien financier de 350.000 euros du Ministère fédéral de l’économie et de la technologie (BMWi).

Le groupe de travail Agrolytix de l’Université d’Erlangen-Nuremberg se compose de biologistes, de chimistes et de techniciens de procédés. Ils attaquent les larves du carpocarpse des pommes, l’ennemi principal des vergers, à l’aide d’un virus. Celui-ci est inoffensif pour les autres insectes et animaux. Pour les larves, en revanche, l’infection est mortelle.

Le produit biologique ainsi pulvérisé présente une efficacité comparable à celle de son pendant conventionnel, tout en étant plus respectueux de l’environnement. Les chercheurs sont parvenus à emballer le virus dans une capsule. Elle protège le virus des rayons UV, qui provoqueraient sa mort, et le rend appétissant pour les jeunes carpocarpses grâce à des substances appétentes. La capsule permet d’augmenter le degré d’efficacité de ce produit pesticide, qui passe de 60% à 80%. Parallèlement, le nombre de passages du pulvérisateur recule d’un tiers.

Le groupe de chercheurs Agrolytix souhaite créer dans les prochains mois une entreprise, afin de produire et de commercialiser ce nouveau produit phytosanitaire. Il est soutenu en cela par le BMWi et par le bureau des créateurs d’entreprises du correspondant pour le transfert de connaissances et de technologie (WTT). Celui-ci gère en effet le projet Scientrepreneur, qui permet d’augmenter la quantité et la qualité des « jeunes pousses » d’origine universitaire, grâce à un large réseau de partenaires.

 

Source: BE Allemagne numéro 397 (8/08/2008) – Ambassade de France en Allemagne / ADIT

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/55607.htm

http://www.techno-science.net:80/?onglet=news&news=5693

 

Quand l’anchois tue la baleine.

juin 29, 2008

Les mammifères marins succombent depuis une décennie à une épidémie provoquée par un parasite typique des chats, conséquence d’une réaction en chaîne dont des chercheurs californiens viennent de découvrir la clef.

Les phoques, les baleines et les dauphins sont touchés par Toxoplasma gondii, un protozoaire responsable de la toxoplasmose, maladie qui affecte à bas bruit plus du tiers de l’humanité.

Le parasite se transmet à tous les animaux à sang chaud, mais seuls les félins l’abritent sous sa forme infectieuse.

L’origine du mal proviendrait donc des égouts contaminés par les résidus de litières et de crottes de chats.

Les biologistes de la California Polytechnic State University ont identifié un autre hôte de prédilection de Toxoplasma gondii : l’anchois.

Ce poisson, dont les mammifères marins se nourrissent en quantité, filtre le parasite et le retient dans sa chair.

Faudrat-il désormais se priver de pizza aux anchois ?

Pas s’ils sont cuits, répondent les spécialistes : le protozoaire ne résiste pas à la chaleur.

Le Vif/l’Express 2972.