Posts Tagged ‘canicule’

Israël bombarde une école à Gaza. Et alors ?

août 14, 2020

Réputés pour la précision de leurs tirs, grâce aux tests constants sur les Palestiniens, les missiles israéliens ont bombardé ce jeudi matin une école primaire à Gaza.

La suite sur : https://europalestine.com/2020/08/13/israel-bombarde-une-ecole-a-gaza-et-alors/

Gaza sans eau pendant la canicule : une honte ! : https://europalestine.com/2020/08/13/gaza-sans-eau-pendant-la-canicule-une-honte/

Le camp de concentration de Gaza , un enfer perpétuel. Un ethnocide lent qui laisse nos dirigeants indifférents.

Petit espoir ? http://ujfp.org/spip.php?article8011

Vers un été caniculaire en Belgique ? « C’est la tendance qui se dessine »

mai 28, 2020

Le météorologue de l’Institut royal météorologique (IRM), Pascal Mormal, était présent sur le plateau de la RTBF afin de tenter d’expliquer la sécheresse actuelle et évoquer un été qui s’annonce caniculaire.

La suite sur : https://www.lalibre.be/belgique/societe/vers-un-ete-caniculaire-en-belgique-c-est-la-tendance-qui-se-dessine-5ecf71dfd8ad581c545dbc22

https://www.lalibre.be/belgique/politique-belge/secheresse-en-flandre-le-manque-d-eau-agite-le-monde-politique-5ecf893b7b50a60f8bdd7071

https://www.lalibre.be/belgique/societe/le-mois-de-mai-est-le-plus-sec-depuis-1833-5ed0c9539978e24cfc0e12b8

« C’est une triste chose de penser que la nature parle, et que le genre humain ne l’écoute pas. » (Victor Hugo)

Canicule : une sécheresse mal gérée par le pouvoir et l’agriculture intensive

août 20, 2019

par Claude-Marie Vadrot

Ni les climatiseurs ni le gouvernement ne peuvent régler les conséquences du réchauffement climatique et sauver la biodiversité menacée.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article42031

Une solution écologique et responsable face à la canicule

juillet 24, 2019

L’association environnementale BOS+ demande au prochain gouvernement flamand d’œuvrer pour un verdissement à grande échelle des villes et des villages.

Les arbres rafraîchissent l’atmosphère et peuvent faire baisser les températures de plusieurs degrés.

La suite sur : https://www.lalibre.be/planete/environnement/une-solution-ecologique-et-responsable-pour-faire-face-a-la-canicule-5d37ed59f20d5a58a85f0319

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’arbre et l’enfant

Plante un arbre

Nos dirigeants vivent-ils tous dans des palais avec air conditionné ?

août 3, 2018

par Olivier Goessens

Notre pays est touché par une des vagues de chaleur les plus longues et les plus chaudes de l’histoire de la Belgique. Ces phénomènes extrêmes se reproduisent de plus en plus souvent en raison du réchauffement climatique. Alors que nos décideurs politiques tentent de minimiser un accord climatique, le mouvement belge pour le climat, Climate Express, prévoit une importante mobilisation à Bruxelles, le 2 décembre.

La suite sur : https://solidaire.org/articles/nos-dirigeants-vivent-ils-tous-dans-des-palais-avec-air-conditionne

« 100 multinationales à peine sont responsables de 71 % des rejets de gaz à effet de serre depuis 1988 »

En Belgique le Beau vélo de Ravel est sponsorisé par …. Electrabel. Pas mal comme greenwashing.

Pour quelques degrés de plus.

août 18, 2008
sur France 5 le dimanche 31 août à 20h40

Six degrés changeraient le monde

France 5 poursuit sa programmation sur l’environnement. Zoom sur le réchauffement climatique. En quelques décennies, la température a augmenté de 0,8 °C. A ce rythme, quel est l’avenir de notre planète ? Réponse détaillée avec le documentaire inédit intitulé Six degrés changeraient le monde diffusé sur France 5 le dimanche 31 août à 20h40 (TNT). Flippant ! Télérama n°3057)

Depuis vingt ans, la planète est sous surveillance. Un phénomène retient l’attention de tous : le réchauffement climatique. La Terre a connu bien d’autres changements climatiques, mais celui qu’elle doit affronter aujourd’hui se fait à une échelle et à une vitesse sans précédent. Mark Lynas, journaliste anglais de renom, spécialisé dans l’environnement et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet, a compilé les conclusions des modélisations climatiques réalisées par les chercheurs du monde entier. Le film se fonde sur son travail. Images de synthèse, reconstitutions, rencontre avec des chercheurs et des témoins directs de ces bouleversements, il montre les conséquences du réchauffement climatique et en dévoile de manière didactique le fonctionnement.

Les scientifiques prévoient une augmentation de six degrés d’ici à 2100

Ce documentaire dessine les conséquences de cette inquiétante hausse du mercure. Avec un degré de plus, la face de la Terre changerait radicalement. La sécheresse toucherait certaines régions du globe quand d’autres seraient soumises à des inondations. Les zones les plus prospères des Etats-Unis se transformeraient en désert ; vignes et oliviers de Toscane seraient exploités en Grande-Bretagne.

Avec deux degrés de plus, c’est tout le système marin qui serait perturbé. Le processus d’absorption du CO2 par les océans se ferait moins bien : l’eau deviendrait acide, provoquant la disparition des récifs coralliens tropicaux et, avec eux, de quelque 500 000 espèces essentielles au bon fonctionnement des océans et du monde.

Avec trois degrés de plus, la machine commence à s’emballer. La banquise et la neige ne seraient plus qu’un vieux souvenir, une savane aride remplacerait la forêt amazonienne, poumon de notre planète. A ce niveau, c’est tout le processus de photosynthèse qui serait perturbé : les plantes retiennent l’oxygène et rejettent du CO2, un phénomène constaté notamment lors de la canicule qui a touché l’Europe en 2003. Une libération de carbone qui provoquerait la hausse d’un degré supplémentaire et amplifierait des phénomènes comme El niño et son lot de tempêtes, d’ouragans et d’inondations.

Un scénario digne d’un film catastrophe

Avec quatre degrés de plus, l’équilibre naturel est menacé. A ce stade, les prévisions sont encore plus spéculatives et pessimistes. L’eau se ferait de plus en plus rare, les plus grands fleuves du monde s’assécheraient, rendant certaines régions inhospitalières et provoquant les migrations massives de réfugiés climatiques.

Avec cinq degrés de plus, la machine ne fonctionne plus. Les océans meurent, les déserts avancent inexorablement et les catastrophes naturelles se multiplient.

Avec six degrés de plus, le scénario devient apocalyptique et prévoit l’extinction de toutes les espèces vivantes. Des projections dignes des plus grands films catastrophe. Pourtant, il ne s’agit en rien d’une fiction.

Le film montre de façon très concrète comment nos gestes quotidiens et les modes de consommation des pays les plus riches agissent sur l’environnement. Il reste encore un espoir. Mais il est urgent d’agir. Tout se jouera dans les dix prochaines années.

Durée : 85’ – Auteurs : Ed Fields et Ron Bowman – Réalisation : Ron Bowman – Production : France 5 / Nacional Geographic Television and Film – Année : 2008 – Inédit

Source : France 5 (Valentine Ponsy)

http://www.cdurable.info/+Six-degres-changeraient-le-monde,1175+.html