Posts Tagged ‘Chicago’

Tout le monde peut se passer de la police

janvier 3, 2017

Organisations communautaires pour abolir la police à Chicago.

par Maya Dukmasova

Scandale après scandale, meurtre après meurtre, la police états-unienne s’est taillée une solide réputation de brutalité, notamment auprès des populations noires. Dans le South Side de Chicago, des militant.e.s de terrain s’organisent pour dépasser la simple critique de l’institution policière, et mettre en place des contre-institutions rendant inutile l’intervention de la police. Inspiré.e.s par le concept d’abolition de la prison porté par Angela Davis, ou par la notion de « justice réparatrice » héritée des traditions indiennes, le but est de montrer que la fonction de la police tient plus dans la répression que dans la protection. Cercles de parole, repas de quartier servant de défense collective, ou bien encore résolution des délits à l’intérieur des communautés et des quartiers, les idées pour abolir la police ne manquent pas. Et certaines sont mises en pratique.

La suite sur : http://jefklak.org/?p=3458

L’histoire du 1er mai

avril 30, 2016

« Le jour viendra où notre silence sera plus puissant que les voix que vous étranglez aujourd’hui ». (August Spies)

L’appel au boycott d’Israël de deux prestigieux universitaires juifs américains

octobre 28, 2015

Et à l’annoncer publiquement ! C’est une lettre fracassante qui a été publiée vendredi dans le Washington Post par deux professeurs « juifs et sionistes », des universités de Harvard et de Chicago, appelant au boycott d’Israël.

La suite sur : http://europalestine.com/spip.php?article11134

051

1er mai

avril 30, 2015

par Hernando Calvo Ospina

Encore, en 1920, la police de Chicago considérait Lucy Gonzàles comme « plus dangereuse que mille révolutionnaires ».
Elle naquit esclave en 1853, dans un hameau du Texas, un territoire qui cinq ans auparavant faisait partie du Mexique. Elle était la fille d’une mexicaine noire et d’un indien de l’Alabama. A trois ans, elle devint orpheline. Et, à peine put-elle travailler qu’on l’envoya dans les champs de coton.
Elle se maria à 19 ans avec Albert Parsons, jeune vétéran de la guerre de sécession (1860-1864).

La suite sur : http://www.legrandsoir.info/lucy-parsons-la-veuve-des-martyrs-de-chicago.html

http://lmsi.net/Hommage-a-Brahim-Bouarram