Posts Tagged ‘cholestérol’

Cholestérol : le grand bluff

octobre 20, 2016

Comment le cholestérol a été érigé en coupable idéal des maladies cardio-vasculaires par une série d’approximations scientifiques. Un dogme dont un nombre croissant de chercheurs dénoncent les dangers.

La suite sur : http://www.arte.tv/guide/fr/051063-000-A/cholesterol-le-grand-bluff?country=BE

Lire aussi : http://www.bastamag.net/Comment-des-laboratoires-pharmaceutiques-remunerent-des-medecins-pour-des

Publicités

Questions à la une

avril 11, 2014

Cholestérol – Maladie de Lyme

http://www.rtbf.be/video/detail_questions-a-la-une?id=1909944

« Le sucre ne contient rien de vraiment utile à l’organisme »

août 30, 2013

Prenez 156 souris en parfaite santé, et pendant vingt-six semaines ajoutez dans la gamelle de la moitié d’entre elles du sirop de maïs. L’équivalent grosso modo de la ration de sucre que l’industrie agroalimentaire nous fait avaler chaque jour. Résultat de ce régime sucré : non seulement les souris ont pris de l’embonpoint, mais les femelles ont doublé leur taux de mortalité et fait grimper leur cholestérol, tandis que les mâles ont vu leur fertilité s’affaisser.

Lire la suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article23819

Trop de sucre, trop de sel, trop de « chimie », … les produits industriels, à éviter comme la peste.

« L’Etude de Lyon ».

avril 25, 2011

C’est le numéro 3 mondial de l’agroalimentaire, avec 9,6 milliards d’euros de chiffre d’affaire. Le groupe anglo-néerlandais Unilever, connu en France pour son thé Lipton, sa soupe Knorr ou sa margarine Fruit d’Or, traîne depuis dix-huit ans un caillou dans la chaussure.  

Lire l’article sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article16522

La pub que Mc Donald’s ne digère pas.

septembre 18, 2010

Un groupe de médecins diffuse un spot de prévention dénonçant les effets de « Mc Do » sur la santé.

S’attaquer directement au symbole de la malbouffe pour provoquer un déclic, tel est le parti pris d’une nouvelle campagne de prévention imaginée par un groupe de médecins de Washington. Mercredi, le comité de praticiens pour une médecine responsable (Physicians comittee for responsible medicine, PCRM) a posté sur Youtube un spot publicitaire choc de 39 secondes dénonçant les effets de Mc Donald’s sur la santé humaine.

Lire : http://www.europe1.fr/Medias/La-pub-que-Mc-Donald-s-ne-digere-pas-270899/

Super size me.

avril 9, 2009

ARTE – 20h45 – jeudi 9/4    documentaire de Morgan Spurlock

Quels effets peut produire un mois de régime 100 % McDonald’s ? Un pamphlet horriblement efficace, qui a fait le tour du monde – comme MCDo.

En 2002, deux adolescentes de New York intentent une action en justice contre McDonald’s, qu’elles accusent de les avoir rendues obèses. La plus grande marque de fast-food américaine rétorque que ses produits sont « sains et nourrissants », décidant Morgan Spurlock à la prendre au mot. Il veut comprendre, dit-il, comment 60 % des adultes américains sont devenus gros. Sous la surveillance de divers médecins et d’une nutritionniste, il entreprend un régime d’un mois 100 % McDo, au grand dam de sa petite amie végétalienne. Règles du jeu : aucune dépense physique au-delà des « cinq mille pas par jour » effectués par l’Américain moyen ; trois repas quotidiens, en goûtant à tout ce qu’il y a sur la carte ; et le choix systématique, si on le lui propose, du menu « Super Size » – ou « Méga Géant », la taille maximale, avec 250 grammes de frites et plus de 1 litre de soda !

Manger tue
En trente jours, sous l’oeil de la caméra, Morgan Spurlock prend 13 kilos, voit son taux de cholestérol grimper en flèche et l’état de son foie alarmer la faculté. Entre body-art potache et enquête coup de poing (on l’a beaucoup comparé à Michael Moore, dont il n’a cependant jamais approché le tour de taille), sa plongée horrifique et rigolarde dans le monde de la malbouffe dévaste le mieux accroché des estomacs. Et démolit implacablement les arguments commerciaux de McDonald’s, qui apparaît peu à peu comme le dealer légal et tentaculaire de substances mortelles à court terme. Quelques semaines après la sortie du film, la marque a d’ailleurs renoncé au menu Super Size. Ce carnet de bord trash, émaillé de trouvailles graphiques et musicales (la BO de Superfly sardoniquement détournée) ouvre aussi une fenêtre hallucinante sur une civilisation devenue folle – la nôtre. Mais le succès mondial du film, s’il a forcé McDonald’s à lever le pied sur le sucre et les graisses saturées, n’a pas durablement entamé son triomphe. Début 2009, le numéro un mondial de la restauration rapide, boosté par la crise, a annoncé des bénéfices en hausse de 80 %.
Rediffusions :
11.04.2009 à 15:40
www.arte.tv

 

Rien ne vaut un déjeuner varié.

septembre 28, 2008

Céréales au déjeuner : pas tous les jours !

Beaucoup croient bien faire en consommant des céréales au déjeuner. Grosse erreur nutritionnelle, prévient l’organisation de défense des consommateurs Tests-Achats, qui dénonce « l’hypocrisie » des producteurs de céréales.

Tests-Achats a soumis à l’analyse 17 variétés de céréales au chocolat ou au miel de 15 marques différentes.

Verdict : pas une des spécialités en lice ne peut prétendre être bénéfique pour la santé, contrairement aux allégations affichées (« Enrichi en vitamines et minéraux », « Quelle délicieuse façon de renforcer tes os », …). En cause : la teneur excessive en sucre. Dix variétés se révèlent aussi trop riches en acides gras saturés, qui ont un effet négatif sur le taux de cholestérol dans le sang.

Les produits diffusés sous la marque de certaines grandes surfaces (Match, Lidl, Intermarché et Cora) présentent de meilleurs résultats que les leaders du marché ‘Kellog’s Chocos et Nestlé Chocapic). Mais toutes ces céréales pourraient être améliorées du point de vue nutritionnel (moins de graisses et moins de sel).

L’organisation constate l’investissement publicitaire des producteurs.. Passant en revue l’ensemble des écrans publicitaires diffusés sur 14 chaînes, Tests-Achats a dénombré une moyenne de 34 pubs Kellog’s par jour – VT4, VTM et Nickelodéon et Club RTL affichent les passages les plus fréquents.

« Notre problème, en fait, c’est l’image trop positive que les spécialistes du marketing  veulent leur coller. Mamans et enfants sont, grâce à un marketing bien étudié, encouragés à manger des céréales tous les jours, et si possible, plusieurs fois par jour, persuadés qu’il s’agit là d’un repas sain et équilibré. Cette hypocrisie doit cesser! ».

Pour Tests-Achats, les céréales « petit-déjeuner », étant donné leur composition, « ne conviennent pas à une consommation journalière ».

Ricardo Gutiérrez – Le Soir 28/09/2008