Posts Tagged ‘chômage’

Carrefour : chômage partiel pour les salariés, gros dividendes pour les actionnaires

novembre 19, 2020

par Maxime Combes

Le groupe Carrefour France vient de mettre 90 000 de ses 110 000 salariés au chômage partiel, payés sur fonds publics, alors qu’il a versé 183 millions d’euros de dividendes à ses actionnaires. Un scandale dénoncé par plusieurs organisations syndicales et politiques.

La suite sur : https://www.bastamag.net/corono-profiteur-Carrefour-chomage-partiel-pour-les-salaries-genereux-dividendes-pour-les-actionnaires

Combien de fois n’avons-nous pas évité un mendiant ?

octobre 3, 2020

Un récit de Patrick Gillard, formateur bénévole en alphabétisation, coordinateur du Centre Social du Béguinage.

D’où venait-il ? Venait-il de loin ? Où allait-il ? Allait-il quelque part ? Où avait-il dormi ? Avait-il dormi ? Qu’avait-il bu et mangé ? Avait-il bu et mangé ? Depuis quand n’avait-il pas été regardé ? Quand l’avait-on écouté et lui avait-on parlé pour la dernière fois ?

La suite sur : https://www.lalibre.be/debats/opinions/combien-de-fois-n-avons-nous-pas-deja-evite-des-mendiants-5f75dc827b50a677fbe3cb5c

Non, ils ne veulent pas vraiment que les Français travaillent plus

juillet 10, 2020

par Pierrick Tillet

Un vague sans précédent de plans sociaux massifs traverse le pays depuis la fin du confinement post-Covid. Et leur seule réponse est toujours celle-ci : les Français doivent travailler plus.

En fait, c’est du bidon, ils ne veulent pas vraiment que les Français travaillent plus. Ils veulent juste les rémunérer beaucoup moins quand, passée la cinquantaine, ils sont mis en arrêt autoritaire d’activité.

La suite sur : https://yetiblog.org/archives/25872

Lanceur d’alerte face à la machine infernale de Pôle emploi

juin 25, 2020

Notre Sacro-Sainte Croissance nous pousse vers l’effondrement

mai 26, 2020

Les dernières données de l’impact du Coronavirus sur l’économie sont alarmantes. Au 1er trimestre 2020, le PIB reculait de 5,8%, du jamais-vu depuis 1949. Le monde de la finance et du néolibéralisme vacille. Le bateau ne chavire pas, il fait naufrage. Les prévisions sont plus sombres que jamais, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire et Gerald Darmanin ministre des Comptes publics annonçaient ce 14 mai 2020 une prévision d’un recul du PIB de 8%, et une dette publique qui atteindrait le chiffre record de 115% du PIB (source : latribune.fr). Rappelons qu’en 2009, au lendemain de la crise financière de 2008, le PIB reculait seulement de 1,6%. La question naturelle qui semble se poser est donc la suivante : qui va payer ? et surtout, la croissance doit-elle rester le dogme dominant ?

La suite sur : https://mrmondialisation.org/notre-sacro-sainte-croissance-nous-pousse-vers-leffondrement/

Quatre hypothèses sur la situation économique

avril 30, 2020

par Frédéric Lordon

Le temps approche où anticapitaliste ne sera plus une option. La nature est en train de nous offrir une occasion à « moindres » frais de nous en rendre compte. Nous aurions grand intérêt à la saisir. Et pourtant…

La suite sur : https://www.investigaction.net/fr/quatre-hypotheses-sur-la-situation-economique/

Baisse illusoire du chômage : la terrible réalité

février 8, 2020

Comment le gouvernement saigne les chômeurs

novembre 9, 2019

et : https://bembelly.wordpress.com/2019/11/06/immigration-la-france-les-quotas-ou-la-politique-dinterim/

En finir avec les chômeurs

septembre 23, 2019

par Iffik Le Guen

Puisqu’on a tout essayé contre le chômage comme l’avouait benoîtement Mitterrand en 1993, il ne reste plus aux gouvernements de tous bords qu’une option : faire baisser la statistique, notamment en contraignant les récalcitrants à prendre des boulots de merde. Et mieux encore, passer sa réforme pendant la saison estivale ! Bienvenue dans un nouveau monde irrigué d’esprit disruptif… et de vieilles magouilles politicardes.

La suite sur : http://cqfd-journal.org/En-finir-avec-les-chomeurs

Chômage : l’opération de propagande du gouvernement

août 22, 2019

La récente baisse du chômage est une fausse bonne nouvelle car elle ne s’explique pas par une amélioration de l’emploi. Au contraire, l’emploi en France s’est dégradé au deuxième trimestre.