Posts Tagged ‘Claude Semal’

#Maltraitance ça suffit !

juillet 4, 2022

Par Claude Semal

Il y a une trentaine d’années, la lecture de l’étude de Simone de Beauvoir sur «La Vieillesse» m’avait profondément marqué.
Elle y racontait sobrement comment, inexorablement, notre univers rétrécit avec le grand âge, aussi bien socialement que physiquement, parce que le monde du travail s’éloigne, parce que les amis meurent, parce que tous nos sens s’usent progressivement. On entend moins bien, on voit moins bien, on se déplace moins souvent, moins loin, et avec plus de difficultés.
A soixante-huit ans, j’entre dans ce «troisième âge» que les plus chanceux d’entre nous espèrent pourtant vivre comme une «chance» : délivrés de la contrainte du travail, en relative bonne santé, nous réorientons nos vies vers des activités choisies, du repos, des loisirs ou de l’entraide – pour peu que nous ayons évidemment les moyens matériels de subvenir à nos besoins essentiels ou futiles (ce qui n’est pas, loin de là, le cas de tout le monde).
Mais nous savons tous que derrière, il y aura souvent aussi ce «quatrième âge», où nous deviendrons peu à peu dépendants des autres pour assurer nos actes les plus quotidiens : nous déplacer, nous laver, nous habiller, nous nourrir.
Or si, dans les sociétés agricoles traditionnelles, les «vieux» restaient généralement associés à la vie des fermes, des familles et des villages, il n’en va plus du tout de même dans les sociétés urbaines et industrialisées.
Il faut bien les «parquer» quelque part.
Cette réalité sociologique a engendré un véritable nouveau «marché», celui des homes et des EHPAD, où la vieillesse est avant tout considérée sous l’angle de sa seule «rentabilité». De restrictions budgétaires en compressions du personnel, ces institutions s’éloignent ainsi souvent de leur supposé statut de «villégiature médicalisée», celui qui est annoncé par leurs noms bucoliques, champêtres, sanctifiés et fleuris, pour basculer dans un univers de plus en plus inhumain et carcéral.
Contre cette maltraitance institutionnelle, il y a visiblement là un combat générationnel à mener collectivement.
Or c’est la génération de Mai ‘68, celle qui a connu les communautés, les manifs et les grandes utopies collectives, qui arrive aujourd’hui aux portes de ces eaux tourmentées.
A l’image de ces combats passés, puisse-t-telle, comme le Gang des Vieux et des Vieilles en Colère, s’auto-organiser pour affirmer notre droit à vieillir dans la dignité, la solidarité… et, si possible, la gaîté !
Du début… à la fin, reprenons donc nos vies en main.

Nom de dieu

juin 8, 2022

Nous sortons du passé avec nos yeux de femmes ivres
les barbus fous de dieu et les rasés bigots du Livre
tueurs de la fatwah marchands d’hot-dogs de Fatima
venons vociférer jusqu’au seuil de vos cinémas
Lefebvre ou Khomeini à chacun son inquisition
son Verset Satanique ou sa Dernière Tentation
Voilà qu’au nom d’Allah de la Vierge et de leur ménage
nous dressons les bûchers encore poisseux du Moyen-Age
Nom de dieu!

Amoureux du Coran, de la Torah et de la Bible
nous clamons dans les rues nos vérités imprescriptibles
ce que vous pouvez boire et quand il faut s’endimancher
quand et pourquoi jouir et quelle viande il vous faut mâcher

Comment, puceaux séniles, osez-vous juger ceux qui s’aiment ?
je respecte la foi de qui respecte mes blasphèmes
et quand on assassine au nom d’un credo archaïque
se réclamer laïc redevient un acte hygiénique
Nom de dieu !


L’amour dans votre bouche Vieillards! est un blasphème.

C’est un cadavre nu cloué sur les murs de nos chambres
le carillon d’Auschwitz le matin du 25 décembre
c’est l’hostie que l’on suce dans nos rituels cannibales
et la bulle papale qui régimente nos trous de balle
c’est cette charité qui végète autour des famines
les soldats de douze ans qui sautent en priant sur les mines
le parfum des mourants qui suinte sous l’odeur d’encens
et ce goût du martyre qui a toujours le goût du sang
Nom de dieu!

La mort, c’est notre truc, notre fond de commerce
nous noyons les bébés déjà sous les promesses
nous engrossons la peur et la mort nous engraisse
aux corbeaux les charognes et aux mourants la messe
Notre étole a le pourpre reflet toréador
d’un dieu qui crucifie son fils pour qu’on l’adore
dès qu’un sol est sacré c’est notre foi qui rend fada
les enfants du génocide tirant sur ceux de l’intifada
Nom de dieu!

Enfermez vos esprits si vous voulez au moyen-âge
mais foutez donc la paix à ceux qui vivent en l’an 2000
Alors, quand nous aurons épuisé nos croyances
et rangé au musée les colifichets de la foi
nous irons quelques fois le soir sur les collines
miraculeusement vivants parmi les pierres
les pieds au bord du vide les yeux dans les étoiles
respirer le parfum de l’été… et son mystère

Nom de dieu!

Bron: https://muzikum.eu/nl/claude-semal/nom-de-dieu-songtekst

Le Cabaret du Gang des Vieux en Colère

mars 23, 2022

Par le Gang des Vieux en Colère

C’était le jeudi 10 mars dernier, le Cabaret du Gang des Vieux en Colère, était accueilli par Point-Culture Bruxelles (merci à eux).

Au pupitre, nos animateurs : Mirko et Jean-Louis.

Cabaret, fête de famille, fête des vieilles et des vieux mais aussi des jeunes commis d’office, à moitié réquisitionnés mais heureux d’être là.

Plus de 100 participants, sans compter les artistes, un rendez-vous ludique et revendicatif pour briser avec deux années de pandémie et de tentatives d’étouffement social et politique, pour célébrer dignement, dans l’allégresse, les retrouvailles entre vieilles Gangstères et vieux Gangsters.

Regard acerbe sur la condition de l’âge, fête de l’humour décalé, épanchement libre de l’ironie sans sarcasme et sans rancune. A ne pas confondre avec la colère qui nous soulève face aux injustices faites aux retraités indigents et aux victimes de l’âgisme.

Ce fut aussi l’occasion d’évoquer les méfaits du Gang depuis sa création il y a à peine trois ans, retracés par la projection de 5 courtes vidéos rythmant la soirée entre les interventions en direct qui se traduisaient en sketchs et en chansons, avec le concours généreux du vétéran et toujours pertinent Claude Semal, et des jeunes rappeurs Tim et Kusek.

La suite sur : https://gangdesvieuxencolere.be/2022/03/le-cabaret-du-gang-des-vieux-en-colere/

Y d’la joie !

« Ce n’est pas parce qu’on a un pied dans la tombe qu’on doit se laisser marcher sur l’autre ». (‘Fr. Mauriac)

Les marcheurs

février 28, 2022

A ne pas rater : Le cabaret du Gang des Vieux en Colère

février 23, 2022

Le cabaret du Gang des Vieux en Colère 

Rejoignez-nous le jeudi 10 mars 2022 – 19:00h.

PointCulture Bruxelles
Rue Royale, 145
1000 Bruxelles

Au cabaret du Gang des Vieux en Colère

« Du malheur des vieux, que personne ne se moque
Et songez qu’un jour, vous aussi deviendrez des vioques
« 

Jeudi 10 mars 2022, accueil 19h00 début à 19h30
Point Culture Bruxelles (à côté du Botanique)

La suite sur : https://gangdesvieuxencolere.be/2022/02/le-cabaret-du-gang-des-vieux-en-colere-2/

Trop de plomb dans le sang des enfants près de l’usine Umicore d’Hoboken

octobre 8, 2020

La dose de plomb dans le sang des enfants vivant à proximité de l’usine Umicore d’Hoboken est plus importante qu’elle ne devrait l’être, d’après les résultats de la dernière enquête bisannuelle du groupe de travail médical d’Hoboken.

La suite sur : https://www.rtbf.be/info/economie/detail_trop-de-plomb-dans-le-sang-des-enfants-pres-de-l-usine-umicore-d-hoboken?id=10536252

Depuis le temps que ça dure, Claude Semal avait été poursuivi en justice pour cette chanson

La pension

janvier 24, 2019

Les marcheurs

janvier 9, 2019

Facebook. Claude Semal

avril 27, 2013

http://www.claudesemal.com

Claude Semal Duo.

septembre 16, 2011

Le vendredi 16 septembre à 21h

« CLAUDE SEMAL Duo »

Homme de spectacle, chanteur sudoripare, acteur bouffon, auteur satirique, parolier intime, pamphlétaire méditatif, co-fondateur avec Charlie Degotte du « Théâtre Le Café » à Bruxelles, chantre et cancre de la Belgitude, Claude Semal a 55 ans. Il a enregistré trois LP’s et cinq CD’s et produit une dizaine de spectacles dont Odes à ma douche, Music Hall, Le Cimetière des Belges, Semal Duo, les Chaussettes Célibataires, Cabaretje, Enfant de Solo, Œdipe à la ferme, Ubu à l’Elysée,…

Il est accompagné ici Franck Wuyts : musicien créatif, ludique et passionné. Un vrai amateur de chansons, aussi, qui a tourné trois ans avec Jacques Higelin à la belle époque de Caviar et Champagne. En Belgique, il joue régulièrement avec Claude Semal et Christiane Stéfanski.

En une dizaine de concerts, ce duo tout-terrain a développé une belle complicité et surtout, contagieuse !!!

Paf : 10,00 €

http://www.excale.be/2011/08/11/chanson-francaise/