Posts Tagged ‘code du travail’

Gérald le Corre, inspecteur du travail : « On laisse des travailleurs crever au boulot ! »

juillet 6, 2021

L’Inspection du travail a pour fonction de contrôler et de suivre si les dispositions des conventions collectives ou du Code du travail sont correctement appliquées dans les entreprises. Quant aux inspecteurs du travail, ils se doivent d’informer et de conseiller les employeurs, les employés et les représentants du personnel sur leurs obligations et sur leurs droits. Gérald le Corre officie à ce poste depuis vingt ans. Également délégué syndical CGT en Seine-Maritime, on l’a aperçu, au lendemain de la catastrophe industrielle de Lubrizol, en 2019, dans le collectif du même nom qui s’est créé. Nous discutons avec lui de ce qu’il qualifie à regret de « mission impossible » : protéger comme il se devrait les travailleurs et les travailleuses.

La suite sur : https://www.revue-ballast.fr/gerald-le-corre-inspecteur-du-travail-on-laisse-des-travailleurs-crever-au-boulot/

Ordonnances : le forfait jour pourra être imposé à tous les salariés

février 22, 2018

par Mathilde Goanec

Sénateurs et députés ont autorisé, par le biais d’un amendement de dernière minute, qu’un employeur puisse imposer à un salarié de passer en forfait jour, ce qui permet de passer outre la réglementation sur le temps de travail. S’y opposer vaudra licenciement. Les syndicats dénoncent la manœuvre.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article37108

Rupture conventionnelle collective : Peugeot devrait signer avant Pimkie

janvier 6, 2018

par Stéphane Ortega

Avant même la publication fin décembre des décrets d’application de la rupture conventionnelle collective, une des dispositions des ordonnances sur la loi travail, le groupe PSA et l’enseigne Pimkie ont annoncé vouloir y recourir. Une de ces deux entreprises inaugurera la mesure permettant aux entreprises de se séparer de salariés sans justifications économiques, et leur offrant un cadre bien moins contraignant que les plans de sauvegarde de l’emploi (PSE).

La suite sur : https://rapportsdeforce.fr/classes-en-lutte/rupture-conventionnelle-collective-peugeot-signer-pimkie-01061357

Sans commentaire

décembre 11, 2017

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article36423

Cap’tain Némo … par Jiho

novembre 4, 2017

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article36085

Plutôt que de lutter contre la pauvreté, Macron s’attaque aux pauvres

octobre 30, 2017

L’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale (ONPES ) qui n’est pas d’obédience bolchévique publie régulièrement des rapports sérieux et argumentés qui rencontrent peu d’écho dans les médias dominants.

La suite sur : http://www.despasperdus.com/index.php?post/2017/10/29/o

des contrats vraiment pas aidés : http://cqfd-journal.org/Des-contrats-vraiment-pas-aides

https://yetiblog.org/ordonnances-macron-victoire-a-la-pyrrhus/

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article36042

Ce n’est pas en faisant des promenades entre Nation et République que cela va changer !

Premier de corvée

octobre 26, 2017

par Yann Fiévet

Il est communément admis dans « le milieu » de l’orthodoxie économique néolibérale que le salut de l’humanité toute entière tient dans l’exacerbation de la corvéabilité des hommes et des femmes peuplant notre planète. Ce remède proclamé partout pour résoudre la crise profonde du capitalisme – qu’il soit libéral ou d’État comme en Chine – confine tout à la fois au harcèlement thérapeutique et à une religiosité arrogante. Les observateurs critiques ont alors du mal à faire entendre leur voix pertinente face à la pensée dogmatique.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article36001

« Les économistes ont raison, disait un homme de Bourse : le capital est du travail accumulé. Seulement on ne peut pas tout faire, ce sont les uns qui travaillent et les autres qui accumulent ». (A. Detoeuf)

« Conduisez-vous en mouton, vous finirez en côtelettes ». (P. Légasse)

Coût du travail ou coût du capital ?

octobre 13, 2017

par Jean Pierre Acasoca

Le « coût » du travail est placé au premier rang des causes des difficultés des entreprises françaises. Mais qu’en est-il ? Dans l’UE, il était, en 2011, pour les entreprises de plus de 10 salariés de 23,1 euros de l’heure, avec de fortes disparités : de 3,5 euros en Bulgarie à 44,2 en Norvège. Avec 34,2 euros de l’heure en moyenne, la France est dans le groupe de pays au « coût » élevé. Mais la part de ce « coût » dans le prix du produit fini est souvent faible. Dans l’automobile la part du « coût » salarial dans le prix d’un véhicule pour l’entreprise qui l’assemble et le commercialise est de moins de 10 %.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article35876

Schizophrénie ?

octobre 11, 2017

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article35856

???

octobre 5, 2017

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article35794

Paroles de celui qui n’a jamais du en chercher : http://www.lalibre.be/actu/international/polemique-macron-denonce-ceux-qui-foutent-le-bordel-au-lieu-de-chercher-du-travail-59d5e9ffcd70be70bcd019b4