Posts Tagged ‘consommation’

« Coeur paysan » : ça fonctionne

novembre 6, 2017

Il y a un an, 34 paysans se regroupaient pour racheter un supermarché Lidl, court-circuiter la grande distribution et distribuer directement le fruit de leur travail aux consommateurs. Sans intermédiaire.

La suite sur : https://positivr.fr/coeur-paysan-supermarche-rachete-alsace-succes/

Publicités

Noix de coco : du conte de fées commercial au cauchemar animal

octobre 25, 2017

Agriculteurs sous-payés, singes exploités, et marketing exotique fallacieux autour de ses supposés bienfaits pour la santé, font partie de la face immergée du business de la noix de coco. Nouvel ingrédient favori des cadres dynamiques occidentaux, importée en masse depuis l’Asie du Pacifique, la noix de coco et ses dérivés cachent une réalité qui n’est pas aussi immaculée que la peau du fruit bien-aimé.

La suite sur : https://mrmondialisation.org/la-noix-de-coco-du-conte-de-fees-commercial-au-cauchemar/

L’envers de notre mode de vie con-summériste

septembre 10, 2017

Une banlieue de la capitale du Ghana est devenue une énorme déchetterie où sont importés des appareils électroniques des pays développés.

La suite sur : https://gaetanpelletier.wordpress.com/2017/09/07/la-dechetterie/

Nous con-sommons et ils crèvent.

Une vague de mensonges

septembre 7, 2017

par Vincent Remy

2017 pourrait « battre » 2016, année la plus chaude jamais enregistrée sur notre planète. Les catastrophes climatiques s’enchaînent à un rythme accéléré.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article35571

Il n’est plus indiqué « yaourt » sur les Paniers de Yoplait ! Et l’arnaque ne s’arrête pas là !

août 22, 2017

Les arnaques, les mensonges et les publicités mensongères se font de plus en plus fréquentes. Pour ces industriels véreux, l’argent passe avant la santé des consommateurs…

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article35439

Nous ne sommes pas non plus obligés d’acheter toute cette merde !

Con-sommer, con-sommer, con-sommer

août 18, 2017

Catastrophe climatique : pourquoi nous n’y couperons pas…

par Pierrick Tillet

Vous voulez savoir pourquoi nous autres les humains attendons toujours qu’une catastrophe survienne pour réagir ? Eh bien c’est très simple, nous explique le philosophe Dominique Bourg : c’est parce que l’empire de nos sens brouille notre raison.

Non, non, attendez, ce n’est pas compliqué à comprendre. Un autre chercheur, le neurobiologiste Henri Laborit, nous avait très bien décrit le problème. Nous autres êtres humains sommes dotés en fait de trois cerveaux :

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article35412

Jour du dépassement

août 6, 2017

Ou comment se protéger de l’illusion de l’action individuelle

par Olivier Bonfond

Ce mercredi 2 août 2017, nous avons atteint le jour du dépassement, c’est-à-dire la date à laquelle l’humanité a consommé les ressources que la Terre peut produire en une année. Au-delà de cette date, nous allons donc puiser de manière irréversible dans les réserves naturelles de la Terre. |1|

La suite sur : http://www.cadtm.org/Jour-du-depassement

La dictature parfaite serait une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s’évader. Un système d’esclavage où, grâce la consommation et au divertissement, les esclaves auraient l’amour de leur servitude. (Aldous Huxley)

juillet 18, 2017

Déficit budgétaire : le dernier gros bobard ?

juillet 17, 2017

par Marc Vandepitte

Van Overtveldt (ministre des Finances N-VA) doit une fois de plus chercher quatre milliards pour éliminer le déficit budgétaire. Pour cela nous devrons encore, selon le ministre, « consentir des efforts importants ». Faut-il en rire ou en pleurer ?

La suite sur : http://www.investigaction.net/fr/deficit-budgetaire-le-dernier-gros-bobard/

EuropaCity : un tas de fumier vaut mieux qu’un projet de merde

juillet 10, 2017

La bête a été intronisée non moins que « nouveau quartier des loisirs du Grand Paris », promesse du ravitaillement et du divertissement des foules métropolitaines. Plus prosaïquement, il s’agit de bétonner les quelques terres agricoles subsistant dans le « triangle de Gonesse », un territoire à la limite du Val d’Oise et de la Seine-Saint-Denis, sauvé jusqu’ici de l’urbanisation par son environnement ingrat : coincé entre deux autoroutes, deux nationales et surtout deux aéroports, il n’est pas habitable.

La suite sur : http://grozeille.co/europacity/