Posts Tagged ‘contraception’

« Assurance viol », le coup de grâce contre le droit à l’avortement au Texas

août 25, 2017

Loi après loi, décret après décret, très habilement, les élus du Texas érigent une barrière infranchissable contre l’interruption volontaire de grossesse, un droit pourtant constitutionnel aux Etats-Unis.

La suite sur : http://information.tv5monde.com/terriennes/assurance-viol-le-coup-de-grace-contre-le-droit-l-avortement-au-texas-187274

La pilule du lendemain, en cas d’urgence

août 3, 2017

par Joelle Delvaux

La contraception d’urgence est une méthode de secours à utiliser pour éviter une grossesse non désirée. Quand et dans quels délais faut-il y recourir ? Où se procurer la pilule du lendemain ? Éclairages.

La suite sur : https://www.enmarche.be/sante/prevention-1/la-pilule-du-lendemain-en-cas-d-urgence.htm

Stérilet Mirena : les femmes « maltraitées » par les hormones et la gynécologie ?

juin 22, 2017

par Pascal Hérard

Une étude scientifique sur les effets des hormones délivrées par le stérilet Mirena montre qu’elles touchent le cerveau, alors que de nombreux témoignages attestent de troubles psychiques endurés par les porteuses de ce dispositif intra-utérin. Une forme de « maltraitance médicale » par les hormones, cautionnée par une partie du corps médical, est-elle au cœur de cette affaire ?

La suite sur : http://information.tv5monde.com/terriennes/sterilet-mirena-les-femmes-maltraitees-par-les-hormones-et-la-gynecologie-175492

Le PTB soutient les plannings familiaux dans leur résistance à Maggie De Block

mai 17, 2017

par Maartje De Vries

Les centres de planning familial peuvent-ils distribuer la pilule du lendemain aux femmes ? Si cela dépend de la ministre de la Santé Maggie De Block, la réponse est « non ». Le PTB et Marianne, son mouvement de femmes, soutiennent les centres de planning familial dans leur résistance. Et dans leur choix de continuer à délivrer la pilule malgré ces limitations.

La suite sur : http://ptb.be/articles/le-ptb-soutient-les-plannings-familiaux-dans-leur-resistance-maggie-de-block

Iran, les femmes réduites à être des machines à procréer

mars 19, 2015

Le Parlement iranien est en passe d’adopter deux projets de loi qui menacent considérablement les droits sexuels et reproductifs des femmes. Ces propositions véhiculent l’idée que les femmes sont réduites à faire des bébés et à rester mères au foyer toute leur vie. Celles qui n’ont pas d’enfants pourraient subir d’importantes restrictions quant à l’utilisation de contraceptifs et à leur entrée sur le marché du travail. Les autorités iraniennes ont dans l’optique de faire augmenter les chiffres en baisse de la population dans le cadre d’une politique nataliste malavisée.

Pour lire la suite et agir : http://www.isavelives.be/fr/node/13632

« La femme est au-dessus du niveau de la mère. »

Mort de Simone Iff, militante indéfectible du droit des femmes

janvier 1, 2015

par Gaelle Dupond

Certains noms sont indéfectiblement liés à un combat. Celui auquel Simone Iff, retrouvée morte lundi 29 décembre à son domicile parisien, à l’âge de 90 ans, a consacré sa vie fut long, souvent violent, mais victorieux.

La suite sur : http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2014/12/31/mort-de-simone-iff-militante-indefectible-du-droit-des-femmes_4548182_3382.html

FAQ autour de l’IVG et de la nécessaire poursuite de la lutte : questions courantes et propositions de réponses

janvier 25, 2014

par Gaelle-Marie Zimmermann

« Lutter pour défendre le droit à l’IVG ? Aller manifester ? Militer pour ça ? En France ? Mais pourquoi ? L’avortement est légal dans notre pays ! Personne ne veut le remettre en cause ! Et puis il ne faut pas que ça devienne un truc banal… Imagine que les femmes se mettent à l’utiliser comme une contraception ! »

La suite à lire sur : http://www.acontrario.net/2014/01/25/faq-avortement-ivg-lutte-questions-reponses/

http://www.calbw.be/DROIT-A-L-AVORTEMENT-MANIFESTATION-DU-MERCREDI-29-JANVIER-A-BRUXELLES_a1178.html

Tiens, on n’entend pas l’ONU.

février 5, 2013

Le mystère est enfin levé sur l’étonnante baisse de 50 % du taux de fécondité des Juifs éthiopiens d’Israël depuis 2000.

A lire sur : http://blogdejocelyne.canalblog.com/archives/2013/02/05/26332117.html

Sur le même sujet : http://www.europalestine.com/spip.php?article8023

En France beaucoup de spécialistes devraient apprendre l’humilité.

janvier 6, 2013

Par Martin Winckler (Docteur Marc Zaffran)

Comme l’affaire du Mediator, le débat autour des pilules de 3e génération met en évidence plusieurs problèmes majeurs du système de santé français. Petit inventaire.

Des médecins peu ouverts sur l’extérieur

La formation pharmacologique des médecins français est, au mieux, médiocre. Ceci, en raison du financement à 99% de la presse médicale par l’industrie pharmaceutique, en raison du manque de rigueur scientifique des facultés de médecine et de leurs enseignants qui ne voient pas plus loin que le bout de leurs dogmes.

En raison, aussi, de l’incapacité antédiluvienne de ces professionnels à accepter que l’information scientifique est publiée en langue anglaise et qu’il faut soit la lire dans la langue d’origine, soit aller lire les traductions sur les sites canadiens – donc, en dehors de l’hexagone.

Être un scientifique, c’est s’ouvrir au monde, or un grand nombre de médecins français ne connaissent que le petit univers égocentrique et phobique que leur ont imposé leurs profs de faculté et leurs patrons hospitaliers. De plus, ils n’acceptent pas de communiquer entre eux.

S’ils acceptaient de s’interroger et de s’ouvrir aux autres, ils ne diraient plus qu’on ne doit pas poser un DIU (stérilet) à une femme sans enfant, que les anti-inflammatoires inactivent les DIU ou que les pilules de 3e génération sont « plus sûres » que les autres. Mais beaucoup de médecins français disent encore beaucoup de conneries – et ça ne concerne pas seulement la contraception, hélas.

La suite à lire sur : http://www.martinwinckler.com/spip.php?article1115

Contraception : comment l’ignorance médicale et le marketing industriel mettent les femmes en danger.

décembre 31, 2012

Par Martin Winckler (Docteur Marc Zaffran)

L’accident dramatique qui a touché Marion Larat (Voir L’Express du 14 décembre 2012 et voir aussi cet article du Monde) et dont les médias français ont beaucoup parlé ces derniers temps est un accident qui menace, depuis trente ans, des milliers de femmes en France. L’article qui suit est destiné à faire le point. Il met en question non seulement le marketing de l’industrie pharmaceutique mais aussi la compétence des médecins français.

Mais commençons par une histoire de catastrophe contraceptive qui illustrera mon propos. Elle se déroule en 1977.

Cette année-là, j’avais vingt-deux ans et j’étais étudiant hospitalier (« externe ») dans un service de psychiatrie. Je m’y suis entre autres occupé d’une femme d’une trentaine d’années ; plus exactement, je l’ai écoutée parler, car je n’avais aucune responsabilité de prescription. Son histoire est la suivante :

La suite à lire sur : http://www.martinwinckler.com/article.php3?id_article=1114