Posts Tagged ‘coronavirus’

Après le coronavirus : inventer un monde moins féroce

avril 6, 2020

par Claude Demelenne

Lorsque nous sortirons de l’enfer, il faudra piétiner nos certitudes. Inventer un autre monde, moins féroce. L’après coronavirus sera audacieusement social, ou ne sera pas.

La suite sur : https://www.levif.be/actualite/belgique/apres-le-coronavirus-inventer-un-monde-moins-feroce/article-opinion-1273695.html

<strong"Des bonnes âmes s'égosillent : "Plus jamais cela ! Il y aura un avant et un après coronavirus. Nous sortirons meilleurs de cette crise et nous construirons ensemble une planète plus juste". Un ange passe. Et les meilleures intentions du monde, hélas, trépassent."

" La lutte sera dure. Comme l'écrit le sociologue Jean-Pierre Le Goff, "au lendemain de cette crise, les loups ne se transformeront pas en agneau". Pour inventer un monde moins féroce, il faudra aussi rompre avec l'hyper-consumérisme débilitant. Et se rappeler cette jolie formule de l'ancien président de gauche de l'Uruguay, José "Pepe" Mujica : "Il ne faut pas perdre sa vie à accumuler. C'est le besoin d'accumuler qui déforme l'intelligence des gens intelligents"."

Les impacts socio-économiques de la crise du Coronavirus

avril 5, 2020

par Nabil SHEIKH HASSAN

Dans les lignes qui suivent, il ne sera pas question d’aborder le versant sanitaire de la crise, mais de donner un cadre d’analyse socio-économique. Sur le volet sanitaire, il semble exister un espoir au bout du tunnel. Cependant il faudra en affronter les conséquences socio-économiques. La noirceur comme la longueur de ce tunnel-là ne sont pas encore bien connues. Est-ce que la crise nous sert de bonne leçon et tout ira mieux après ? Est-ce que le moment est propice pour des avancées sociales et environnementales ? Est-ce que le capitalisme vacille sur ses fondements ?

La suite sur : https://www.revuepolitique.be/les-impacts-socio-economiques-de-la-crise-du-coronavirus/

 » la menace principale qui se dessine demeure évidente : le règne des politiques socio-économiques d’hier se poursuivra demain. Et contre cela, il faudra préparer un plan d’attaque. »

Cessez donc de vous pliez à ces injonctions ! Dans toutes les circonstances.

avril 1, 2020

Le rôle des femmes n’est pas de rester belles durant le confinement.

Une chronique de Safia Kessas et Sofia Cotsoglou

Elles sont infirmières, doctoresses, aides-soignantes, aides-familiales ou à domicile, techniciennes de surface, caissières, éducatrices ou encore institutrices. Elles assurent des métiers essentiels et souvent dévalorisés qui nous permettent de continuer à vivre. Les femmes, en première ligne sur le front du coronavirus, n’échappent pas au sexisme qui se répand presque aussi vite que le virus. Sur les réseaux sociaux, les blagues sexistes pullulent. Quant aux magazines féminins, ils multiplient les diktats esthétiques. Une femme doit rester à son avantage en toutes circonstances.

La suite sur : https://www.rtbf.be/info/dossier/les-grenades/detail_le-role-des-femmes-n-est-pas-de-rester-belles-durant-le-confinement?id=10471428

« La femme objet est une création de l’homme abject. » (Louise Leblanc)

Pour ceux qui bossent

mars 22, 2020

Coronavirus: une patrouille de police diffuse une parodie de Claude François dans les rues de Bruxelles

mars 22, 2020

https://www.lalibre.be/belgique/societe/coronavirus-une-patrouille-de-police-diffuse-une-parodie-de-claude-francois-dans-les-rues-de-bruxelles-5e7719ee9978e201d8c94b57

Coronavirus

mars 21, 2020

par Raoul Vaneigem

« Dehors, le cercueil, dedans la télévision, la fenêtre ouverte sur un monde fermé ! »

Contester le danger du coronavirus relève à coup sûr de l’absurdité. En revanche, n’est-il pas tout aussi absurde qu’une perturbation du cours habituel des maladies fasse l’objet d’une pareille exploitation émotionnelle et rameute cette incompétence arrogante qui bouta jadis hors de France le nuage de Tchernobyl ? Certes, nous savons avec quelle facilité le spectre de l’apocalypse sort de sa boite pour s’emparer du premier cataclysme venu, rafistoler l’imagerie du déluge universel et enfoncer le soc de la culpabilité dans le sol stérile de Sodome et Gomorrhe. [1]

La suite sur : https://lundi.am/Coronavirus-Raoul-Vaneigem

Lâches !

mars 20, 2020

Coronavirus : boom des abandons d’animaux, la SPA désemparée.

par Lucas Baron

L’Association Protectrice des Animaux craint une « catastrophe en terme d’abandon ». Des mots forts et un appel d’urgence lancé aux propriétaires d’animaux de compagnie : « non, les animaux domestiques ne transmettent pas le coronavirus à l’homme ! »

La suite sur : https://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/coronavirus-boom-abandons-animaux-spa-desemparee-1800502.html

Covid-19 : le personnel de santé de la colère à la haine

mars 20, 2020

par Pierrick Tillet

« Nous sommes en guerre ! » Se doutait-il, Macron, que la guerre contre le Covid-19 se retournerait contre lui et que le personnel de santé serait en première ligne de la sédition ?

« Quand j’ai vu les masques chirurgicaux arriver, au lieu des FFP2 contrairement aux promesses de Véran, ce n’est plus de la colère, c’est de la haine que j’ai ressenti » (Pr Hamon, La Salpêtrière, infecté)

La suite sur : https://yetiblog.org/archives/22931

Un interrogateur israélien refile le coronavirus à des prisonniers palestiniens

mars 20, 2020

Les autorités israéliennes ont informé les détenus palestiniens de la prison de Megiddo que 4 cas de contamination par le coronavirus (Covid-19) ont été détectés au sein de l’établissement pénitentiaire.

La suite sur : http://europalestine.com/spip.php?article929

Coronavirus : Plus aucune mesure de prévention pour les prisonniers palestiniens : http://europalestine.com/spip.php?article930

http://europalestine.com/spip.php?article928

Coronavirus : Nous sommes bien en guerre et l’ennemi c’est nous

mars 20, 2020

Nous voilà tous confinés depuis quelques jours, plongés dans une crise sanitaire contemporaine sans précédent. Des événements, des institutions, des traditions, des entreprises, que nous croyions aussi immuables et éternels que le sont le soleil ou les marées sont brutalement stoppés nets. Voilà qu’un micro-organisme met l’humanité à plat ventre et lui fait mordre la poussière. Brutal rappel à l’ordre pour les « les maîtres du monde », ramenés à leur rang de mortel, vulnérable et dépendant du monde naturel.

La suite sur : https://seashepherd.fr/index.php/actu-editos/editoriaux/199-news-19032020-fr-01