Posts Tagged ‘Corrèze’

« Les cons ça ose tout, c’est même à cela qu’on les reconnait »

février 27, 2018

Préférer de la « nature » aseptisée plutôt qu’une zone naturelle !

par Jacquy Lièvre

Quand l’État préfère un Center Parcs à une zone naturelle.

Vendredi 2 mars, le tribunal administratif de Dijon examine un recours contre le plan local d’urbanisme de la commune du Rousset, qui entérine l’implantation d’un Center Parcs. L’auteur de cette tribune raconte comment les autorités locales ont empêché la création d’une zone naturelle protégée, là où le projet veut s’implanter.

La suite sur : https://reporterre.net/Quand-l-Etat-prefere-un-Center-Parcs-a-une-zone-naturelle

Et tous ceux qui s’y rendent ne valent pas mieux.

« In n’y aura jamais assez de mains pour planter les arbres dont nos enfants auront besoin. » (Vamy Féaux)

En Corrèze on les massacre au nom du « progrès » : https://reporterre.net/La-Correze-a-lance-le-massacre-des-arbres

Epandage aérien de pesticides : des riverains enfin reconnus comme « victimes »

octobre 14, 2015

par Sophie Chapelle   

Quatre ans de procédures auront été nécessaires pour que des riverains corréziens soient reconnus « victimes des pesticides » par le tribunal correctionnel de Brive, en Corrèze. « Nous ne pouvions laisser poursuivre ces pratiques d’épandages aériens consistant à arroser notre environnement de produits dangereux sans réagir », soulignent Philippe Bravard et Laurent Deyzac, deux des trois plaignants. « C’est pour nous une grande victoire et un signe d’espoir pour l’avenir de nos enfants mais aussi la preuve que chacun d’entre nous peut faire changer les choses ».

La suite sur : http://www.bastamag.net/Epandage-aerien-de-pesticides-des-riverains-enfin-reconnus-victimes

 

France, championne d’Europe des pesticides.

février 26, 2011

En visite au Salon de l’Agriculture, Sarkozy s’en est pris aux affiches choc de l’association France Nature Environnement qui dénoncent les méfaits de l’agriculture intensive. Mais pourquoi ne pas aller plus loin ?

Par exemple en soutenant ceux qui manœuvrent en coulisse pour en finir avec cet arrêté qui interdit de pulvériser des pesticides par grand vent. C’est en effet à cause de ce fichu règlement que trois gros pomiculteurs de Corrèze ont été traînés en justice par leurs voisins, soutenus par l’association écolo Générations Futures. Lors du procès, le 13 janvier dernier, le substitut du proc’ a fait grimper aux rideaux la Fédération nationale des producteurs de fruits, en requérant une amende de 1 500 euros, dont 500 avec sursis. Verdict le 10 mars.

Lire la suite de l’article sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article16022