Posts Tagged ‘crise sanitaire’

« C’est un massacre de masse »: le philosophe Benoit Frydman dénonce la situation liée au Covid-19 dans les maisons de repos

août 29, 2020

Philosophe professeur à l’ULB et juriste, Benoît Frydman a fait part de son regard très sévère sur la gestion de la crise du coronavirus dans les maisons de repos, au micro de la RTBF.

Invité du JT de la Première, le philosophe et juriste Benoît Frydman a employé « des mots forts » pour dénoncer la situation qui a lieu au sein des maison de repos belges depuis le début de la crise sanitaire.

« Oui, je pense qu’on a laissé mourir des gens dans des conditions inhumaines. En masse, 4.800 personnes, c’est en masse. », martèle-t-il sur le plateau.

« Je suis scandalisé par ce qu’il s’est passé. Et bien entendu, je pense aux 4.800 familles. Je pense que les morts demandent justice. Les gens sont morts. Ils ont souffert. On dit de certains qu’ils sont morts dans leurs excréments. Certains ne sont pas morts du Covid, ils sont morts de soif », accuse le professeur.

La suite sur : https://www.lalibre.be/belgique/societe/c-est-un-massacre-de-masse-le-philosophe-benoit-frydman-denonce-la-situation-dans-les-maisons-de-repos-5f4a1d5bd8ad586219ce7dd0

« Le professeur de droit s’est aussi exprimé sur les polémiques autour du rôle des scientifiques dans les décisions autour de la gestion de la crise du coronavirus. « Les virologues doivent avoir une liberté d’expression complète. »

Tout à fait, mais tous les scientifiques, donc aussi ceux qui ne font pas partie du groupe choisi par le gouvernement et ceux qui ne sont pas du même avis.
De plus, il me semble, qu’ils devraient obligatoirement déclarer leurs éventuels conflits d’intérêts.

https://www.levif.be/actualite/belgique/malaise-entre-sophie-wilmes-et-un-journaliste-de-kairos/article-normal-1277983.html et https://www.kairospresse.be/article/vous-avez-dit-bizarre/

Lettre ouverte à la Ministre Sophie Wilmès

L’être humain n’est-il donc capable que de saloper la planète !

juillet 12, 2020

Des masques de protection et des gants ont été retrouvés dans sept grands fleuves européens en juin, a indiqué dimanche une porte-parole de la Fondation Tara. L’organisme de protection des océans alerte sur le danger de cette pollution plastique liée à la crise sanitaire.

La suite sur : https://www.lalibre.be/planete/environnement/des-gants-et-des-masques-dans-sept-grands-fleuves-europeens-alerte-la-fondation-tara-5f0ace519978e25031cfdcb7?cx_testId=1&cx_testVariant=cx_1&cx_artPos=2#cxrecs_s

https://www.lalibre.be/planete/environnement/le-retour-en-grace-du-plastique-a-usage-unique-5eeaf5e47b50a66a598bc731

Nous crèverons de notre inconséquence et ce ne sera que justice.

Covid-19 : ces consultants au cœur de la « défaillance organisée » de l’État

juin 7, 2020

par Olivier Petitjean

Après avoir accompagné et encouragé la réduction du nombre de personnels et la soumission de l’hôpital public aux contraintes gestionnaires, les grands cabinets de conseil – Boston Consulting Group, Capgemini, McKinsey… – se sont assuré un rôle clé auprès du pouvoir exécutif et de l’administration pour façonner la réponse à la crise sanitaire.

La suite sur : https://www.bastamag.net/Gestion-de-crise-McKinsey-Capgemini-Boston-Consulting-Group-lobbying-RGPP

« , les firmes qui ont accompagné les politiques d’austérité et de suppressions d’emploi dans la fonction publique se voient aujourd’hui confier la mission de pallier les défaillances qui en résultent. »

LOI CIOTTI, UNE CARTE BLANCHE À L’IMPUNITÉ POLICIÈRE

juin 5, 2020

La flicaille va pouvoir s’en donner à coeur joie en toute impunité

Les arguments de l’administration Wilmès mis à mal: les avis d’experts sur le coronavirus ne devraient pas être gardés secrets

juin 5, 2020

La Commission d’accès aux documents administratifs réfute les arguments des autorités de ne pas publier les avis des experts émis dans le cadre de la crise liée au coronavirus et la reprise économique, rapporte vendredi l’hebdomadaire Knack.

La suite sur : https://www.lalibre.be/belgique/societe/les-arguments-de-l-administration-wilmes-refutes-les-avis-d-experts-sur-le-coronavirus-devraient-etre-rendus-publics-5eda29a9d8ad58250fa9f41d

« L’équipe de la Première ministre pense par ailleurs que la divulgation de tels documents va mener à « certains malentendus ». La population serait inondée d’informations, ce qui rendrait la situation peu compréhensible. »
Nous sommes tellement stupides n’est-ce pas ! Y aurait des choses à cacher ?

https://www.levif.be/actualite/belgique/la-premiere-ministre-va-publier-les-rapports-des-experts-du-gees/article-normal-1296607.html

[VIDEO] « Ne pas retourner à la situation antérieure à la crise covid-19 : rompre avec le système capitaliste et patriarcal »

mai 23, 2020

par par Eric Toussaint , Sébastien Brulez , Chris Den Hond

http://www.cadtm.org/VIDEO-Ne-pas-retourner-a-la-situation-anterieure-a-la-crise-covid-19-rompre

Des personnes ont faim, non pas dans les bidonvilles de Bombay, mais en Seine Saint-Denis

mai 5, 2020

par Alexandre-Reza Kokabi et NnoMan

Dans les quartiers des Courtillières ou des Quatre-Chemins, à Pantin, la pandémie de Covid-19 a décuplé les fragilités. Derrière les fenêtres de ces grandes barres d’immeubles, où vit une population précarisée, les plus pauvres ont faim.

La suite sur : https://reporterre.net/A-Pantin-un-reseau-inedit-de-solidarite-aide-ceux-qui-ont-faim

« Biopolitique et vulnérabilités : la gestion de la pandémie nous déshumanise-t-elle ? »

mai 1, 2020

Une opinion de Valérie Kokoszka, philosophe, Centre d’Ethique Médicale, Université catholique de Lille et de Florence Bergeaud-Blackler, anthropologue au CNRS.

En présentant son plan de déconfinement et de reprise progressive de l’activité, le gouvernement belge n’a plus évoqué la situation des personnes âgées institutionnalisées.

La crise sanitaire devait révéler les idéaux d’une société et la manière proprement politique dont elle les incarne, à travers son organisation et ses choix. Or, ce ne sont pas les valeurs collectives qui ont animé le discours public mais les courbes d’hospitalisation en ICU et les mesures de protection des actifs. Certes la maîtrise de la pandémie et de ses conséquences économiques justifient cette focalisation. Mais son travers est de repousser dans l’ombre les individus les plus vulnérables de la société, ceux dont la contribution sociale est jugée inessentielle.

La suite sur : https://www.lalibre.be/debats/opinions/mourir-seuls-au-nom-de-la-sante-5ea991027b50a67d2eea40ff

Tous les élèves doivent passer dans la classe supérieure, voici pourquoi

avril 18, 2020

par Didier Bronselaer – Centre de Réussite Scolaire, Psychologue-Psychopédagogue-Formateur et ex-assistant à l’Université Libre de Bruxelles

De nombreuses semaines ont vu déscolariser des centaines de milliers d’élèves, des dizaines de milliers de professeurs. Des pans des programmes scolaires n’ont pas été enseignés ni appris, et ne le seront pas, sinon d’une autre façon. Ces nombreuses semaines ont vu les références temporelles et spatiales changer pour quasi tous les usagers de l’école.

La suite sur : https://www.levif.be/actualite/belgique/tous-les-eleves-doivent-passer-dans-la-classe-superieure-voici-pourquoi/article-opinion-1278527.html

« Qui va financer la crise du Covid-19 ? Saisir l’opportunité pour revoir notre contrat social »

avril 18, 2020

Une opinion de Lucien Rigaux, chercheur au Centre de droit public de l’ULB.

« Nous sommes en guerre ». Avec la crise sanitaire du Covid-19, cette expression rencontre un certain succès. Même si la comparaison entre la guerre et notre situation a ses limites, certaines mesures adoptées pour endiguer la propagation du virus, dont les restrictions exceptionnelles aux droits et libertés font fortement penser à un état de guerre. Comme en temps de guerre, l’effort qui est demandé aux habitants est significatif. Comme en temps de guerre, les finances publiques sont mises à rude épreuve. L’État belge, dans ses différentes composantes, est décidé à dépenser pour amortir le choc économique et social provoqué par la pandémie et la mise à l’arrêt l’économie. Qui s’émouvra de cette dégradation budgétaire puisqu’il s’agit, ici, de faire preuve de solidarité en aidant les victimes sociales et économiques de la crise sanitaire ? Tout le monde semble partager cet élan de solidarité, mais peu se posent la question de son financement.

La suite sur : https://www.lalibre.be/debats/opinions/qui-va-financer-la-crise-du-covid-19-les-situations-d-apres-guerre-peuvent-inspirer-les-responsables-politiques-5e98729f9978e21833635418