Posts Tagged ‘crise’

Au lieu de sauver le capitalisme, il est urgent d’inventer une autre économie

avril 5, 2020

par Benoît Borrits

Pour répondre à la vaste crise économique qui s’annonce suite à la pandémie, les gouvernements vont injecter de l’argent, beaucoup d’argent. Mais faut-il vraiment porter secours à l’économie capitaliste, interroge Benoît Borrits, animateur de l’association Autogestion. Non, répond-il, il faut une économie démocratique, où les travailleurs ont du pouvoir.

La suite sur : https://www.bastamag.net/crise-economique-capitalisme-chomage-PIB-Banques-centrales

Crise du coronavirus : ce système ne peut survivre, mais nous le pouvons

avril 3, 2020

par Rachida Aziz et Christophe Callewaert

Rachida Aziz, artiviste et fondatrice de Le Space à Bruxelles, laboratoire culturel autonome et décolonial récemment forcé à la fermeture, et Christophe Callewaert, journaliste à DeWereldMorgen, nous envoient depuis Bruxelles un texte d’opinion et d’analyse cinglant écrit une dizaine de jours seulement après l’annonce du confinement chez nos voisin·e·s belges. Il et elle proposent une grille de lecture de la crise du coronavirus sous l’angle de trois scénarios de traitement et sortie de crise passés. Il·elle nous invitent ainsi à penser et à contribuer à « l’émergence d’une doctrine du choc de gauche » parce qu’ « il n’y aura pas de retour à la normale, car c’est cette normalité qui était le problème » .

2008 – bail out the banks – renflouons les banques
2020 – bail out all the people – renflouons tout le monde

La suite sur : https://documentations.art/Crise-du-coronavirus-ce-systeme-ne-peut-survivre-mais-nous-le-pouvons

 » Il n’y aura pas de retour à la normale, car c’est cette normalité qui était le problème. »

Notre maison européenne brûle depuis (trop) longtemps

avril 1, 2020

Une opinion Philippe Lamberts, co-président du Groupe des Verts/ALE au Parlement européen et Olivier De Schutter, rapporteur spécial des Nations Unies sur l’extrême pauvreté et les droits de l’Homme.

Le feu couvait depuis longtemps sous le plancher. Fin 2008, un fort vent d’ouest déclenche subitement l’incendie. Celui-ci se propage rapidement à l’ensemble du bâtiment. Dans l’urgence, les pompiers déversent des tonnes d’eau afin d’éviter l’effondrement de la structure. Face à l’ampleur des dégâts, ses habitants n’ont d’autre choix que de s’endetter davantage pour financer la reconstruction. Une période austère s’ensuit, surtout pour ceux du rez-de-chaussée et du premier étage, les plus durement touchés.

La suite sur : https://www.lalibre.be/debats/opinions/notre-maison-brule-depuis-trop-longtemps-5e84b4789978e22841423a80

Le Grand jeu : eh bien, dansez maintenant !

Coronavirus : « bien commun » et profits

mars 31, 2020

par Hugues Le Paige

Le propre des crises — et sans doute leur fonction — est d’éclairer la société bien au-delà de leur objet immédiat. La crise du coronavirus nous parle de tout : du nous, du je, du ils. Les grandes solidarités et les petites lâchetés tissent l’horizon de nos angoisses.

La suite sur : https://www.revuepolitique.be/blog-notes/coronavirus-%e2%80%89bien-commun%e2%80%89-et-profits/

Coronavirus : « bien commun » et profits

mars 22, 2020

par Hugues Le Paige

Le propre des crises — et sans doute leur fonction — est d’éclairer la société bien au-delà de leur objet immédiat. La crise du coronavirus nous parle de tout : du nous, du je, du ils. Les grandes solidarités et les petites lâchetés tissent l’horizon de nos angoisses. Les appels lénifiants au bien commun n’arrivent pas à masquer les intérêts particuliers (et ceux du capital en premier lieu) même s’il semble difficile de les mettre en cause… pour cause d’urgence sanitaire.

La suite sur : https://www.revuepolitique.be/blog-notes/coronavirus-%e2%80%89bien-commun%e2%80%89-et-profits/

et aussi : Une surcouche d’injustice et de violence http://blog.ecologie-politique.eu/post/Une-surcouche-d-injustice-et-de-violence

Pour sortir de la crise, les gens doivent sortir dans la rue et faire entendre leur voix

février 19, 2020

Mr. Vrébos, chien de garde du pouvoir : « Pour faire une révolution violente ou pas ? »

Tremblez braves gens le « peuple » est dans la rue !

Dimanche 1er mars : https://www.ptb.be/lagrandecolere

La prochaine crise économique en perspectives.

septembre 25, 2018

par Chris Hedges

Pendant la crise financière de 2008, les banques centrales du monde entier, y compris la Réserve fédérale américaine, ont fait marcher la planche à billets pour injecter des milliers de milliards de dollars dans le système financier mondial. Cet argent, produit pour l’occasion, a créé une dette mondiale de 325 000 milliards de dollars, soit plus de trois fois le PIB mondial. Cet argent artificiel a été accumulé par les banques et les grandes entreprises, prêté par ces banques à des taux d’intérêt usuriers, utilisé pour le service de dettes insoutenables ou pour racheter des actions, pour le plus grand bénéfice des élites qui en ont tiré des millions. L’argent ainsi fabriqué n’a pas été investi dans l’économie réelle. Aucun produit n’a été fabriqué ni vendu. Les ouvriers n’ont pas accédé à la classe moyenne avec des revenus, une couverture sociale et des retraites pérennes. Aucun projet d’infrastructure n’a été lancé. L’argent ainsi produit a gonflé de nouvelles bulles financières colossales bâties sur la dette et couvertes par un système financier en ruine et voué à la faillite.

La suite sur : https://www.les-crises.fr/la-prochaine-crise-economique-en-perspectives-par-chris-hedges/

Et : http://www.cadtm.org/10-ans-apres-l-eclatement-de-la-crise-les-financiers-se-portent-bien-les

Et : http://www.cadtm.org/Sauvetages-bancaires-apres-Lehman-Brothers-Union-sacree-pour-sacree-arnaque

Bon anniversaire la crise de 2008

septembre 24, 2018

Le FMI met le feu en Haïti, en Guinée, en Égypte…

août 12, 2018

par Claude Quémar

Depuis que les prémices d’une nouvelle crise de la dette se précisent pour un certain nombre de pays du Sud, le FMI et la Banque mondiale ont repris peu à peu le rôle qui avait été le leur durant la crise de la dette des années 1980. Ils imposent, en effet, de nouveaux plans d’ajustement structurel (le mot est d’ailleurs réapparu largement) aux pays qui se tournent vers eux, confrontés à une baisse des ressources et/ou à une hausse du service de la dette. Les années qui ont suivi la mise en place des allègements de dettes (les années 2000) ont vu ces pays profiter de cette période pour investir massivement dans des infrastructures (énergie, transports…), en s’appuyant sur des prêts bilatéraux avec de nouveaux partenaires (Chine, Inde, pays du Golfe…), sur une hausse des ressources tirées de l’exportation de matières premières dont le cours a alors repris une courbe ascendante, sur l’accès à de nouveaux modes de financements (eurobonds, finance islamique, bons et obligations du trésor émis en monnaie locale).

La suite sur : http://www.cadtm.org/Le-FMI-met-le-feu-en-Haiti-en-Guinee-en-Egypte-16476

Alain Deneault: Capitalisme, environnement, crise, etc.

mai 13, 2018

https://gaetanpelletier.wordpress.com/2018/05/09/alain-deneault-capitalisme-environnement-crise-etc/